Desclée de Brouwer

  • Discerner, c'est repérer la meilleure voie pour sortir de situations embrouillées. C'est d'abord choisir, puis décider, avant d'agir pour avancer. Dans un monde incertain et risqué, face à des alternatives porteuses de valeurs parfois contradictoires, le discernement permet de conjuguer les contraintes notifiées par les sciences avec les aspirations personnelles du décideur. Comme tout un chacun, les managers économiques et politiques peuvent se former au discernement. Ce livre voudrait y contribuer en proposant une méthode en milieu contraint. Il s'adresse aux responsables économiques, politiques, administratifs ou associatifs, aux cadres dirigeants, chefs de projets ou de service, qui, tous, face aux dilemmes de la vie professionnelle et politique, affrontent la contradiction entre leurs convictions personnelles et l'autorité des lois et des supérieurs hiérarchiques. Ceci pour mieux intégrer aussi le jeu des pouvoirs, des réseaux et des règlements.

  • Dans un monde en mouvement, traversé par de violentes crises économiques et financières, quelle peut être la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ? Au milieu de changements souvent brutaux, est-il possible d'humaniser la mondialisation et de donner un sens à l'activité économique, au-delà des seuls bons sentiments ? Car le marché n'est pas une fin en soi, il n'est qu'un moyen : c'est aux hommes d'insuffler des valeurs et de susciter un supplément d'âme dans les entreprises. Bertrand Collomb, qui a travaillé dans le groupe Lafarge puis l'a dirigé à une période de croissance passionnante, dialogue ici avec Samuel Rouvillois, philosophe et théologien, sur toutes ces mutations de la vie économique et sur le travail. Et si un autre avenir s'ouvrait, enfin, pour nos sociétés ?

  • Comment décider, dans un monde où le risque économique est le pain quotidien du manager ?. Fruit de l'élargissement de l'espace économique, des contradictions sociales et du jeu politique, le risque provient également de la complexité des situations où plusieurs logiques - rendement, sécurité, pouvoir, confort, et d'autres encore se disputent le cerveau du décideur. Source de solidarité, le risque provoque aussi une crise d'identité de celui qui décide. Il doit assumer, outre ses aspirations personnelles et les contraintes notifiées par les sciences, les règles juridiques, la loi morale et les devoirs professionnels qu'impose la vie en société. L'art de décider en situations complexes naît du dialogue toujours recommencé entre ces dimensions. Comment assumer alors en toute liberté les contingences d'une décision ? C'est tout l'objet de la réflexion d'Étienne Perrot

empty