un-homme-moderne

  • Achille Talon est un homme moderne. C'est lui qui le dit ! Toujours entouré de sa tendre Virgule, de Lefuneste, son imbécile de voisin, et de son papa à lui, il affronte le monde d'aujourd'hui avec l'aisance d'un quinqua. plutôt à côté de ses pompes ! Allumer un ordinateur ou envoyer un texto n'est pas si simple. Heureusement, Achille ne manque ni d'initiative ni d'énergie. Hop !

  • Rugir, Diriger, Rire, Créer, Détruire, Aimer, ... et revendiquer votre vraie nature masculine et votre héritage spirituel. Selon Dagonet Dewr, écrivain et militant du mouvement du masculin sacré : "Nous avons oublié comment pleurer, chasser, aimer, honorer, enseigner, initier". A la fois puissant, drôle et direct, ce guide à l'approche païenne du masculin sacré explore douze archétypes masculins puissants et l'importance qu'ils revêtent pour les hommes d'aujourd'hui : enfant divin, amant, guerrier, filou, homme vert, guide, artisan, magicien, destructeur, roi, guérisseur et sacrifié. Des histoires de personnages de la mythologie, de la fantaisie et de la culture pop illustrent différentes expressions de l'énergie masculine.

    Avec des rituels païens et des travaux magiques, ce livre offre un moyen concret et pratique de se connecter aux énergies archétypales et d'honorer les rites de passage masculins tels que "devenir adulte", "rechercher un partenaire amoureux", "se marier" ou "devenir père".

    Sur commande
  • Être un homme aujourd'hui n'est pas chose aisée. On attend de lui tellement de choses : qu'il soit bien habillé, bien coiffé, épanoui professionnellement et heureux en couple. Mais comment satisfaire toutes ces nouvelles exigences ?

    Ce guide n'a pas l'intention de dire aux hommes ce qu'ils doivent faire de leur vie, ni de leur imposer crème hydratante, gel et parfum chaque fois qu'ils sortent de chez eux, mais il leur donne les conseils et les clés pour être au mieux de leur forme, de leur style et de leur succès :
    O Garde-robe, entretien des vêtements, dress codes.
    O Soin du corps et du visage, coiffure et pilosité.
    O Recevoir et cuisiner, choisir une boisson comme un pro.
    /> O Drague en ligne, premiers RDV, comment rompre proprement ou comment faire sa demande en mariage.
    O Survivre dans la jungle du travail : entretiens d'embauche, demandes d'augmentation, démissions, collègues.
    O Loisirs : voyages, faire sa valise, bon usage des réseaux sociaux, soirées, sport.
    O Compétences utiles : changer un pneu, commencer un feu, recoudre un bouton ou faire un discours.

  • Benoît Bastide n'a donc jamais lu Autoportrait d'Édouard Levé, le dernier texte de son auteur avant son suicide. Mais la proximité factuelle de leur démarche pose question à l'auteur quand il découvre l'existence du texte d'Édouard Levé comme celui d'un frère littéraire. Cet autre autoportrait reste introuvable mais donne des échos nouveaux et une nouvelle exigence à sa propre démarche ; Mais qui est donc Édouard Levé ? Pour répondre relisons donc ensemble le mail de Fred Poulet reçu le samedi 29 décembre à onzeheurezérozéro : C'est l'homme récemment suicidé, qui a laissé une oeuvre merveilleuse dans laquelle tu ne manqueras pas de te reconnaître. Il a écrit notamment cette phrase que j'ai faite mienne : « J'essaie de devenir un spécialiste de moi-même ». Une langue simple et des assertions triviales, comme des Polaroïds anodins, dessinent l'autoportrait d'un jeune homme en discussion inquiète et ironique avec lui-même et son temps, notre présent. Une prose libre, un rythme de longue haleine où l'on retrouve l'aplomb du slammeur mais aussi une inquiétude, une sensibilité et une gravité bouleversantes.

    Sur commande
  • La peau d'un homme : roman moderne / Maurice Montégut Date de l'édition originale : 1887 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • L'art de faire un homme, conseils pratiques d'éducation moderne : de la première enfance à la fin des études / l'abbé H. Mocquillon,...
    Date de l'édition originale : 1912 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Un homme modern.e

    Miclo Francois

    • Ring
    • 7 Juin 2018

    Si vous aviez croisé Arthur Morin de son vivant, car il est mort - les meilleurs partent les premiers -, vous auriez aimé cet homme-là. Il réunissait à lui seul toutes les qualités de l'homme moderne. Sitôt que l'époque accouchait d'une idée, il la berçait dans ses bras, la dorlotait tendrement, lui faisait des risettes et finissait toujours par l'adopter. Il était contre la guerre et pour la paix. Il lisait Libé et Les Inrocks. Il avait 354 amis sur Facebook, avec lesquels il luttait chaque jour d'arrache-pied contre le monde ancien : l'ultralibéralisme, Alain Finkielkraut, les vaccins, Marine Le Pen, la malaria, François Fillon, le catholicisme, George Bush, le colonialisme, le patriarcat hétérosexuel, Margaret Thatcher, le sida, Donald Trump, le cancer, Benito Mussolini, les curés pédophiles, Adolf Hitler, la chimiothérapie, Manuel Valls, le sionisme, Philippe Pétain, TF1, de Gaulle, les croisades, le dessinateur Marsault, la bataille de Poitiers, Frigide Barjot, le machisme, Colbert, les corridas, le général Franco et l'islamophobie. Quoi d'autre ? Il était antifasciste, antiraciste, antigrossophobe. Il conspuait d'un même élan de coeur transphobie et lesbianophobie. Il ne voulait pas qu'on fît de mal aux pandas, ni aux chiens, ni aux chats. Le jour où il chopa des morpions, il leur donna un nom. Arthur Morin votait à gauche, comme chacun qui se respecte, même si la gauche forcément le décevait. Il défendait, avec un sursaut d'enthousiasme, les médecines alternatives et l'homéopathie, l'euthanasie et l'agriculture biologique, les livres de Philippe Besson et d'Amélie Nothomb. Il regrettait beaucoup de n'être ni noir ni homosexuel, comme il regrettait aussi d'être né, petit Blanc fragile, après la Grande Révolution, celle de Mai 1968. Il pratiquait l'écriture inclusive comme pas un.e. C'était un enfant de son temps. Nul n'a encore compris, jusqu'à présent, pourquoi Arthur Morin est mort, ni pourquoi ses hanches étaient ce jour-là ceintes d'une ceinture d'explosifs.

  • Premier jet d'un auteur prolifique en devenir, « Tribulations d'un homme Peuhl à l'ère moderne » est né comme nombre d'oeuvres dans une période de catharsis et de questionnements sur un tiraillement entre tradition et modernisme, multiculturalité et repli identitaire. Il est transmis dans cet ouvrage avec beaucoup de lyrisme et une conviction résolument optimiste, une vision d'un monde des idées dont la richesse est équitablement partagée dans toute sa diversité.
    Commercial dans la vie professionnelle, avec l'écriture comme passion et véhicule de ses messages depuis ce premier ouvrage, Mohamed-Habib Diallo débute en imposant le style d'écriture atypique et universaliste qui le caractérise.

  • Max Navas est un enfant terrible proche de la trentaine, un néo-romantique aux goûts totalement dépassés, un imbécile doté d'une intelligence supérieure dont il est le seul juge. Volatile comme Kerouac, tempétueux comme Fante, épicurien comme Bukowski, Navas songe à singer ses idoles. Ses rêves comme des chimères, il s'imagine au coeur de la pampa argentine ou de la toundra subarctique, un cadre propice à l'écriture compulsive. Pas en veine, il rencontre un premier coin de rue, tombe éperdument amoureux, savoure, ferme les yeux, les rouvre et constatent qu'elles sont au nombre de trois: Inna, Alice et Daria. Navas ne se dégonfle pas. Le début des emmerdes.

    Sur commande
  • Une étonnante correspondance est établie entre un homme et une femme. L'émetteur est un homme malade qui se livre à coeur ouvert à travers des confidences personnelles, philosophiques et politiques. Ce recueil de lettres nous plonge dans les délires et les fantasmes d'un homme en recherche de sensations fortes. Tel un copeau de bois sur l'eau nous nous laissons mener par le récit improbable de ce jeune homme, tourmenté par la quête d'un idéal. Alors que tout semble s'écrouler autour de lui, il trouve refuge dans l'écriture auprès d'une muse que nous aimerions tous avoir près de nous. Cet échange de missives amènera un changement bouleversant dans sa vie . . .

  • S'adressant à nos contemporains. Si le chrétien pense que la prière est utile et efficace, n'est-ce pas pourtant une démission vis-à-vis de l'agir et de la responsabilité ? Prier, n'est-ce pas renoncer à sa volonté propre ? Comment faire pour que la prière ne soit pas un contrat intéressé entre Dieu et l'Homme, voire une sorte de formule magique ?
    Selon Louis Évely, il n'y a pas de réelle contradiction entre la liberté de l'homme et la prière comme abandon à Dieu. Dans un langage direct et toujours actuel, avec simplicité et bonheur d'expression, il évoque la prière à l'Esprit Saint, la prière païenne et la prière chrétienne, la joie de prier, la prière et l'action, la notion de providence, la prière au Père.
    Interrogeant un monde pressé et utilitariste, cette réflexion qui ouvre à la gratuité de la contemplation n'a pas pris une ride.

    Sur commande
  • les hommes d'aujourd'hui savent peut-être se servir d'internet et d'un mp3, mais que connaissent-ils des choses vraiment importantes de la vie
    dès qu'il s'agit de tenir correctement un bébé dans ses bras, de nouer sa cravate, de faire démarrer un feu de cheminée ou de siffler entre ses doigts...
    il n'y a plus personne !
    voici donc un véritable guide de survie destiné à l'homme moderne : tout ce qu'il faut savoir faire quand on est un homme, un vrai. par exemple : ouvrir avec style une bouteille de champagne ; nouer une cravate ou un noeud papillon ; défaire un soutien-gorge d'une seule main ; réussir la manoeuvre de heimlich ; cirer ses chaussures jusqu'à se voit dedans ; se repérer grâce aux étoiles ; plonger et nager comme tarzan ; lancer (et rattraper) un boomerang ; planter un clou du premier coup ; parler du vin comme un spécialiste, etc...
    un guide décalé, pratique et plein d'humour
    pour savoir tout faire comme un homme, un vrai !

    Sur commande
  • Comment l'humanité, qui était au sommet du progrès technique, a-t-elle pu se laisser happer par la barbarie totalitaire et finir par y sombrer ? Telle est la question de Condition de l'homme moderne. Cette faillite est la conséquence de l'oubli par l'homme moderne d'un monde de valeurs partagées et discutées en commun avec autrui, dès lors qu'il n'a plus envisagé les choses qu'au travers du prisme de leur utilité pour son bonheur privé. Indifférent aux autres, l'homme moderne ne forme plus avec eux qu'une foule d'individus sans lien véritable et sans défense contre la voracité des dictateurs et des leaders providentiels. Seule une « revalorisation de l'action », nous dit Arendt, cette intervention consciente avec et en direction d'autrui, permettra à l'homme moderne d'échapper aux dangers qui pèsent toujours sur sa condition.
    Cette réédition est accompagnée de l'importante préface originale de Paul Ricoeur qui reste une des meilleures introductions à la pensée d'Arendt. Dans son avant-propos inédit, Laure Adler montre comment le texte d'Arendt fut et reste visionnaire dans l'éclairage qu'il jette sur les urgences d'aujourd'hui.

  • Signée le 4 novembre 1950, entrée en vigueur le 3 septembre 1953, la Convention européenne des droits de l'Homme, inspirée par la Déclaration universelle des droit de l'Homme de 1948, est aujourd'hui le modèle le plus perfectionné de garantie effective des droits de l'Homme, par le contrôle judiciaire du respect de leurs droits. Il s'agissait d'établir un ordre public des démocraties d'Europe. L'originalité du système résidait dans son caractère évolutif et souple, qui a été progressivement renforcé à travers les réformes successives. La Convention a eu un indéniable effet d'entraînement de l'ensemble des pays européens pour une meilleure défense des droits de l'Homme.

  • Le produit d'une pensée active, ancrée dans l'histoire de l'humanité, visant à améliorer la vie humaine.
    Contexte Née en 1906, Hannah Arendt a connu les deux guerres mondiales ; sa pensée a été marquée par ces crises morales et politiques. Elle a alors conçu une vision de la philosophie comme profondément ancrée dans l'histoire, et du philosophe comme personne capable d'améliorer la vie active. Arendt est ainsi, de par ses oeuvres, philosophe de la politique et de la civilisation.
    L'oeuvre Arendt met en avant la vita activa, en opposition à la vita contemplativa. Cette " vie active " est composées de trois activités ; le travail est la plus importante, car il assure la survie de l'espèce humaine. L'oeuvre, elle, est nécessaire pour créer un environnement humain. Quant à l'action, elle est le propre de tout individu. L'activité est donc au coeur de la Condition de l'homme moderne.
    Les concepts clés L'autorité La condition humaine L'histoire Le travail La liberté...
    La collection Intégrales de philo, une approche complète et approfondie d'une oeuvre essentielle Une oeuvre commentée par des spécialistes Des dossiers autour de l'oeuvre Plus de trente titres 4 périodes : Antiquité, Moyen Âge et Renaissance (Ve - XVIe s.), période moderne (XVIIe - XIXe s.), période contemporaine (XXe s.)

  • Un orthodoxe athée des Balkans, qui garde de son Pirée natal la passion des cargos et de leurs cargaisons : charbon, pierres, café, grains, empilements de sacs ...
    La nécessité du voyage. Pour un Grec, dit-il, la question de partir ne se pose pas ; se pose seulement la question de savoir dans quelle direction, vers l'orient ou vers l'occident.
    Un Romain d'adoption qui dit «Ce que veut dire être italien : épouser les causes perdues», et ajoute, «il suffit de regarder un Caravage pour comprendre la Contre-Réforme».

    Sur commande
  • Un te´moignage ve´ridique, bouleversant et ponctue´ d'anecdotes amusantes, qui plonge le lecteur dans le quotidien du malade psy- chiatrique en institution, des anne´es cinquante a` l'e´poque moderne.

    L'auteur, un des premiers infirmiers psychiatriques diplo^me´s, nous fait passer de l'enfer que vivaient les fous dans les asiles, quasi ins- titutions pe´nitentiaires aux pre´mices de la psychiatrie moderne ou` le malade est au centre des attentions des soignants et du corps me´- dical.

    Ce te´moignage, mis en forme par le gendre du narrateur, lui-me^me directeur adjoint dans un Centre Hospitalier, est toujours d'actuali- te´, car il nous alerte sur les dangers du retour a` des pratiques inhu- maines, comme des enfermements abusifs lors de la crise covid de 2020... Plus jamais c¸a !

    Sur commande
  • Accoutumés au confort moderne, nous peinons à imaginer l'épreuve que représentait autrefois l'hiver. S'inscrivant dans la lignée des grands travaux de l'histoire des sensibilités, ce livre se propose justement de reconstituer l'expérience sensible du froid et de la chaleur à l'époque moderne. Comment les hommes ontils ressenti dans leur chair les atteintes des excès du climat? Comment s'en sont-ils protégés et comment a évolué leur rapport sensible au monde?
    A la lutte âpre contre le froid succèdera au XVIIIe siècle une réflexion technique visant à améliorer le chauffage des maisons et un goût nouveau pour la chaleur, combattu par les médecins et les moralistes.
    Un sujet ample et original qui croise les angles d'approche: l'histoire du climat, du corps, des sciences et des techniques.

  • C'est à l'époque moderne que l'homme en est arrivé à se dire le créateur de sa propre humanité. Autrefois, il se croyait l'oeuvre de la nature ou l'enfant de Dieu. Désormais, il entend conquérir l'une et s'affranchir de l'autre. Il veut rompre avec le passé, se donner souverainement sa loi, définir ce qui doit être, dominer. Telle est l'ambition vertigineuse que raconte cet ouvrage.
    Descartes rêvait d'un homme maître et possesseur de la nature ; deux siècles plus tard, Nietzsche allait décréter que l'homme doit être dépassé, n'étant plus à la hauteur des attentes que lui-même avait définies. Rémi Brague interroge les origines de ce projet et retrouve les traits qui vont progressivement dessiner la nouvelle humanité dont nous sommes les héritiers. Pour reconstituer la longue trajectoire de l'homme moderne, ce livre convoque aussi bien la philosophie que la littérature ; il y découvre les espoirs et l'enthousiasme qui portent ses débuts, mais aussi, à l'épreuve de cette expérience impossible, l'angoisse et les désillusions qui en marquent l'échec.
    Le Règne de l'homme clôt une longue enquête sur la manière dont l'homme, de l'Antiquité à nos jours, a pensé successivement son rapport d'abord au monde, ensuite à Dieu et, pour finir, à soi-même.

  • Aux confins des terres émergées, l'Europe a longtemps constitué une aire marginale pour les populations humaines (Neandertal). L'évolution mécanique de notre anatomie fut largement réalisée ailleurs, au sein des vastes masses continentales d'Asie et d'Afrique (Cro-Magnon). Cette humanité en pleine expansion démographique élabora des systèmes de valeurs adaptés à ses contraintes internes. Armée d'une métaphysique nouvelle, fondée sur la conquête des forces naturelles par l'esprit, elle déborda progressivement ses aires d'origine et s'étendit, vers l'ouest, à tout le continent. Nous la reconnaissons à son anatomie, à ses traditions, à ses arts et à ses mythes. Ses raffinements techniques jouèrent avec des forces mécaniques récemment domptées, où l'énergie fut mise en transformation. Les matériaux souples et résistants furent empruntés aux espèces animales. La particularité essentielle y fut de glisser un monde de symboles, entre la réalité et l'action, autant dans les armes que dans les images. Ces populations modernes subsistèrent jusqu'à nous ; elles fondèrent l'Europe et enclenchèrent son histoire.

  • Les Editions l'Epitoge vous proposent la traduction en français d'un ouvrage exceptionnel : celui du chef de file du courant américain Droit & Littérature paru (pour sa première édition en anglais aux Presses de l'Université de YALE (1984)) sous le titre The Failure of the Word. Il a pour auteur, Richard H. WEISBERG, fondateur de la revue Law and Literature, Professor of Constitutional Law à la CARDOZO School of Law de Yeshiva University.
    Partant de NIETZSCHE et de SCHELLER, Richard H. WEISBERG explore à travers l'analyse d'oeuvres ayant pour auteurs DOSTOÏEVSKI, FLAUBERT, CAMUS et MELVILLE, comment un discours d'une grande séduction formelle peut se faire le véhicule d'une parole empoisonnée par le ressentiment. Deux questions en surplomb apparaissent alors : ce mécanisme n'aurait-il pas joué un rôle majeur dans l'incapacité de l'Europe à empêcher la survenue de la Shoah et cette littérature ne serait-elle pas le reflet d'une société profondément malade ? Le juriste, très précisément, reçoit une invitation à méditer sur les pièges que peut receler le formalisme juridique.

    Sur commande
  • Après Le petit Lavisse et l'Histoire sainte de l'abbé Bernard, ces Biographies des hommes illustres de Désiré Blanchet s'inscrivent dans la même lignée. Cette fois, c'est la vie des grands hommes de l'Histoire, de l'Antiquité (Homère, Périclès, Alexandre) jusqu'aux temps de la révolution industrielle (Monge, Arago, Cuvier, Stephenson) qui nous est ici contée. Qu'ils soient rois ou écrivains, ce petit ouvrage synthétique présente des biographies claires accompagnées d'exercices oraux et écrits. Une façon originale de revoir son histoire universelle par ses principaux personnages.

    Sur commande
empty