paradoxia

  • Paradoxia

    Lydia Lunch

    "Innocents, coupables, victimes, agresseurs : un seul corps.
    Tous en elle. Campée sur ses deux jambes, elle écrit comme elle est : elle cogne, et ça fait un bien fou. Ce qui est extraordinaire, ce n'est pas l'inceste, la prise de risque, les assassins, les grandes villes la nuit quand on est une petite lascive d'à peine 15 ans, l'argent volé et les drogues dures, la vitesse et les baises animales. C'est ce qu'elle en a fait. Paradoxia." Virginie Despentes

    Sur commande
  • Récit autobiographique, Paradoxia est une confession écrite comme on donne un coup de poing. Lydia Lunch y tient le journal de ses souvenirs, de scènes fondatrices en détails percutants, parfois drôles, souvent cruels : un père incestueux, une quête effrénée de sexe, de défonce et d'alcool... De New York à Londres, puis à La Nouvelle-Orléans, Paradoxia est un compte-rendu non censuré de la revanche d'une femme sur les hommes, de l'art sur la misère, de la révolte sur le destin.
    C'est par ce texte qu'on a découvert la voix littéraire de Lydia Lunch en France, à la hauteur de l'incroyable organe de la chanteuse, une voix forte de survivante, rauque des épreuves de la rue ; un argot de femme incroyablement expressif et musical, un désespoir et une violence de tragédienne.

    À paraître
empty