memoire-courte

  • La mémoire courte

    Jean Cassou

    • Sillage
    • 15 Mai 2017

    "Écrivain, poète, fondateur du musée d'Art moderne, et l'un des premiers résistants, Jean Cassou (1897-1986) publie en 1953 "La Mémoire courte", alors que se pose en France la question de l'amnistie des collaborateurs et que le monde, plongé dans la guerre froide, semble n'avoir le choix qu'entre l'horreur de la dictature stalinienne et la frénésie anticommuniste nord-américaine.

    Méditation dédiée à la mémoire de ses camarades tombés pour la liberté, mais aussi attaque violente contre la tentation de « la réconciliation dans l'aveuglement », ce texte tantôt virulent, tantôt teinté de mélancolie, entend rappeler que, pour ceux qui y engagèrent tout, jusqu'à leur vie, la Résistance fut d'abord « un fait moral, absolu, suspendu, pur »."

    Sur commande
  • En pleine période électorale, une série de meurtres déstabilise l'Afrique du Sud. Chaque samedi matin, un homme est retrouvé dans une poubelle, sur le siège d'un train, dans un parc ou devant le palais présidentiel. Les corps sont violemment mutilés et la peau des visages a été arrachée. Comment identifier les victimes ? L'inspecteur Zondi va tenter d'enrayer le cycle infernal de ces crimes...

    Sur commande
  • Memoire courte

    Nicolas Rey

    • J'ai lu
    • 1 Janvier 2004

    «Je suis revenu nickel, enfin libre, aérien presque. J'ai jeté un oeil autour de la table avec nonchalance. J'ai refusé le trou normand que l'on me proposait. La Normandie commençait à me courir pas mal.
    Je voulais Paris et mon appartement sur la Butte. Un bar sombre et une touriste hollandaise. Je suis ainsi, une sorte de vautour, le genre de type capable au travers d'une chemise de nuit d'un aller simple pour le reste du monde.» Gabriel, 31 ans, se marie et, dans quinze jours, s'installe avec sa nouvelle femme, Sophie. Ce qui signifie : quitter l'appartement de l'avenue Junot et les retours au petit matin, ralentir la dope, l'alcool, et les conquêtes... Mourir un peu, en somme. Alors Gabriel s'enivre, tombe vaguement amoureux et, dans un bel élan de lâcheté, refuse toujours de grandir.
    Soutenu par une écriture fluide, Mémoire courte jette un éclairage cru, émouvant et drôle sur un anti-héros férocement contemporain.

  • Sur commande
  • Célèbre pour son Histoire des troubles des Cévennes, première histoire moderne de la guerre des camisards, Antoine Court a aussi laissé des Mémoires, un document unique pour la compréhension des années 1710-1720, moment crucial pour le protestantisme français. La violence camisarde est alors rejetée, le prophétisme ne se survit que dans une poignée de prédicantes itinérantes. C'est auprès d'elles qu'Antoine Court entame, en 1713, la trajectoire qui le conduira à devenir le restaurateur du protestantisme français.
    Dès 1715, à peine âgé de vingt ans, en compagnie de Pierre Corteiz, de Jacques Bonbonnoux et d'autres vétérans de la résistance huguenote, il sillonne le Vivarais et le Languedoc, où il multiplie assemblées et synodes clandestins, époque héroïque du premier Désert où, sa tête mise à prix, Antoine Court est traqué sans répit. Mais ce combattant est aussi un intellectuel qui traite avec les plus célèbres pasteurs du Refuge et plaide sa cause auprès des protestants d'Europe.
    Rédigés au début des années 1730, les Mémoires d'Antoine Court, furent édités en 1885 par Edmond Hugues. Notre édition, établie à partir du manuscrit original, est complétée par son Abrégé d'histoire apologétique, brillant pamphlet écrit en 1719 pour légitimer les assemblées du désert. Né en 1695 à Villeneuve-de-Berg (Ardèche), mort en 1760 à Lausanne, Antoine Court y fonda le " séminaire des martyrs " qui formera les pasteurs volontaires pour réorganiser, au péril de leur vie l'Eglise réformée de France.
    Parallèlement, il accumulera une étonnante collection de documents, aujourd'hui déposés à la Bibliothèque publique et universitaire de Genève, sous le nom de " Papiers Court ".


  • Compilation d'histoires de science-fiction parues dans«Pilote»entre 1974 et 1977.


  • A ceux qui ont de bon coeur enterré le Théâtre Provisoire qui fut un des fleurons les plus actifs de ce qu'on a appelé le " Jeune Théâtre " dans les années 1970, en Belgique, mais à ceux aussi qu'intéresse la création au présent, nourrie par la mémoire du passé, Patrick Roegiers raconte avec allant, sans merci et sans concessions, mais non sans ironie, comment ce qui est provisoire dure alors même qu'on le croit disparu, et comment disparaissent sans les mots ceux qui ont le tort de ne croire qu'au pouvoir pour contrer l'éphémère.

    Sur commande
  • " Moi, Gaspard Meyer Fils, héritier légitime du groupe Meyer Finances, déclare rompre la loi de silence que je m'étais imposée jusqu'ici et vous informe que je compte déposer plainte contre le groupe Meyer pour association de malfaiteurs, violation des droits internationaux et crime contre l'humanité.
    Une conférence de presse est prévue ce soir à 21 heures dans les salons de l'Hôtel Europa pour officialiser cette plainte. " Signé : Gaspard Meyer Fils.

  • C'est la livre d'une aventure vécue. La mienne, à l'âge tendre, dans ces milieux du show, du théâtre et du cinéma, restés pour moi ce pays merveilleux d'où, passé l'âge du premier duvet, le système exploitant vous rejette. Le destin des enfants stars est de s'éteindre. Le public vous ayant oublié en tant qu'enfant, vous redemandera de faire vos preuves à l'âge adulte. Il reste à écrire une histoire générale des enfants du spectacle, ainsi qu'une réflexion sur "que devient-on après ?".

  • Nous sommes en 2017, je fais un plongeon dans le passé pour partager avec vous la suite de mes aventures. Après avoir été douloureusement expulsée de Goa et de l'Inde de mes rêves, j'ai atterri sans vraiment l'avoir choisi à Hong Kong où je suis restée de 1987 à 1992 ; c'est cette expérience que je viens conter ici au travers des Chroniques presque régulières que j'avais alors envoyées à mes amis. Pendant les six années que j'ai passées dans cette drôle de ville, j'ai revu à la baisse mes enthousiasmes du début, mais je les livre tels quels, au fur et à mesure de mon vécu. Les choses ont beaucoup changé à Hong Kong après mon départ : le retour à la Chine en 1997 a sonné la fin de beaucoup de libertés, la ville s'est agrandie de surfaces prises sur la mer, et s'est élevée en d'innombrables gratte-ciel. Par contre l'Alliance française, où j'allais travailler, et qui était alors la deuxième du monde, est devenue beaucoup plus modeste - non pas à cause de mon départ ! - mais seulement parce que les Chinois qui y étudiaient le français en vue de leur émigration sont partis...

    Sur commande
  • Nous sommes en 2017, je fais un plongeon dans le passé pour partager avec vous la suite de mes aventures. Après avoir été douloureusement expulsée de Goa et de l'Inde de mes rêves, j'ai atterri sans vraiment l'avoir choisi à Hong Kong où je suis restée de 1987 à 1992 ; c'est cette expérience que je viens conter ici au travers des Chroniques presque régulières que j'avais alors envoyées à mes amis. Pendant les six années que j'ai passées dans cette drôle de ville, j'ai revu à la baisse mes enthousiasmes du début, mais je les livre tels quels, au fur et à mesure de mon vécu. Les choses ont beaucoup changé à Hong Kong après mon départ : le retour à la Chine en 1997 a sonné la fin de beaucoup de libertés, la ville s'est agrandie de surfaces prises sur la mer, et s'est élevée en d'innombrables gratte-ciel. Par contre l'Alliance française, où j'allais travailler, et qui était alors la deuxième du monde, est devenue beaucoup plus modeste - non pas à cause de mon départ ! - mais seulement parce que les Chinois qui y étudiaient le français en vue de leur émigration sont partis ...

    Sur commande
  • Courte Réponse à gros mémoire (au sujet des troubles survenus dans la ville de Saint-Pierre, à la Martinique. Signé : Blanchetière-Bellevue.) Date de l'édition originale : 1790 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Sur commande
  • Courte Réponse à gros mémoire (au sujet des troubles survenus dans la ville de Saint-Pierre, à la Martinique. Signé : Blanchetière-Bellevue.) Date de l'édition originale : 1790 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Quand j'ai commencé à écrire ces « mémoires courtes », il y a plus de 9 ans, j'y ai raconté les états d'âme, les étonnements, et les découvertes d'une « institutrice aux Indes », sans fausse pudeur et sans frime. Puis j'ai fait un long détour involontaire par Hongkong, où j'ai continué à raconter mes aventures, et me voilà en Amérique sans l'avoir vraiment cherché. Comme quoi quand on part de chez soi, on prend des risques !

    Sur commande
  • Quand j'ai commencé à écrire ces « mémoires courtes », il y a plus de 9 ans, j'y ai raconté les états d'âme, les étonnements, et les découvertes d'une « institutrice aux Indes », sans fausse pudeur et sans frime. Puis j'ai fait un long détour involontaire par Hongkong, où j'ai continué à raconter mes aventures, et me voilà en Amérique sans l'avoir vraiment cherché. Comme quoi quand on part de chez soi, on prend des risques !

    Sur commande
  • Les Power Rangers sont un groupe de super-héros, 2 filles et 3 garçons, bénéficiant d'une force extra-terrestre. Lorsqu'ils enfilent leur costume, d'une couleur propre à chacun, ils sont dotés d'une force hors du commun et peuvent lutter contre les forces du mal. Ils disposent aussi de technologies ultra-avancées dont leurs véhicules, les Zords, qui se transforment pour s'assembler en un combattant de métal géant. Aidés de leur mentor omnipotent, la nouvelle génération de Power Rangers devra maîtriser les forces mystiques des Samouraïs afin de déjouer les forces démoniaques.

  • Les petits garçons aussi ont des choses à dire : choses vues, choses entendues, choses senties ou ressenties... Ils ont parfois envie d'écrire leurs Mémoires. Mais ils ne le peuvent pas, ils ne sont pas assez vieux pour cela. Alors, au quinquagénaire qui s'est glissé dans ses culottes courtes, le petit garçon emprunte la plume et souffle à l'oreille ceci : " C'étaient les sixties, à Dakar, peu après ta naissance, chez les chacals...".

  • Dans les années 70, Bilal dessinait pour Pilote, Métal Hurlant, (A Suivre), le Monde ou Libération, de bien cyniques histoires de monstres et de mutants, d'hommes avalés tout crus par la technique et, déjà, les totalitarismes.

  • " L'état d'ignorance dans lequel on entretient les Français est singulier.
    Il y a trois moments dans l'histoire moderne dont notre pays n'arrive pas à se dégager avec lucidité.
    Il aura fallu attendre le bicentenaire de la Révolution pour que le massacre du peuple vendéen soit évoqué comme un génocide. L'histoire de la Commune est une autre tragédie qu'il est difficile d'évoquer.
    Il est plus navrant, aujourd'hui, de voir les donneurs de leçons juger à tort et à travers les temps douloureux de la défaite et de l'occupation.
    L'essai de Maurice Delarue arrive à son heure.
    Il répond aux questions que l'on peut légitimement se poser lorsqu'on fait partie des générations qui montent et que l'on est désinformé systématiquement...
    Contre la mémoire courte est une salutaire mise au point. " Alain GRIOTTERAY Cet ouvrage concis et original se présente sous la forme de trente questions-réponses essentielles concernant les " années noires " de la France. Il ne prétend apporter aucune révélation nouvelle sur cette période, mais s'efforce de replacer les faits connus dans une perspective juste, débarrassée des surcharges idéologiques récentes.
    Il constitue ainsi un vade-mecum indispensable pour tous ceux qui veulent préserver leur intégrité de jugement dans la marée des invectives et de la désinformation.

    Grand format N.C.
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Coffret réunissant les trois romans de Nicolas Rey "la trilogie de la jeunesse" Treize minutes, Mémoire courte et Un début prometteur .

    Sur commande
empty