Langue française

  • De passage dans une ville sans nom, une femme, dont nous ne connaîtrons pas l'identité, entre au musée.
    Au cours d'une déambulation distraite, elle est saisie par le Saint Sébastien soigné par Irène, de Georges de la Tour. Devant l'attitude d'Irène, tout en tendresse et en compassion, la femme va revivre les errements d'une histoire d'amour passée.
    En parallèle, nous suivons Georges de la Tour à Paris, pendant la création du Saint Sébastien, alors qu'il a pour projet de présenter le tableau au roi de France.
    Deux voix se font écho, celle du peintre et celle de Laurent, son apprenti, chargé de copier le tableau.
    Au fil des deux histoires qui se chevauchent, avec la toile pour fil conducteur, les deux époques s'entre- lacent, se complètent, jusqu'à donner chair au récit.

  • Le terme de passeur d'âmes nous semble nouveau, néanmoins, de tout temps, des êtres ont joué ce rôle. À notre époque charnière, les passeurs d'âmes se font de plus en plus nombreux. Mais qu'est-ce au juste qu'un passeur d'âmes? C'est un être doté d'une incroyable capacité à aimer et à pardonner sans juger. Son rôle est d'accompagner d'autres âmes lors des transitions au cours de la vie incarnée. Certes, son aide est très souvent requise lors de la transition de la vie à la mort. C'est l'aspect le plus connu de sa mission et dont on parle le plus. Toutefois, il peut aussi intervenir pour assister une âme vivant une étape importante, un passage difficile ou une évolution soudaine. Elle-même investie de la mission de passeur d'âmes, Isabelle Tremblay nous amène à découvrir un univers fascinant. Elle nous explique toutes les facettes du passeur d'âmes, nous permettant de mieux comprendre ce type de mission de vie et parfois de nous reconnaître nous-mêmes comme des passeurs d'âmes sans en avoir été conscients jusqu'ici. "Passeur d'âmes" est certes le livre le plus complet et le plus pratique sur le sujet. Et si vous étiez vous aussi un passeur d'âmes ?

  • Nous avons deux grands choix dans la vie : rayonner de l'énergie ou aspirer de l'énergie. Le soleil rayonne, et ainsi, il ne voit jamais l'ombre. À chaque instant, nous pouvons choisir de voir le bon ou le mauvais dans tout ce qui nous entoure. Et comme l'énergie suit la pensée, nous nourrissons l'objet de notre attention. Désirons-nous nourrir la vie ou la mort, la vertu ou le vice, la lumière ou l'ombre ? Mais comment peut-on voir la vie, la vertu et l'amour partout dans ce monde ? Certaines choses n'en contiennent pas ! Traitons toute chose comme de la lumière, et c'est de la lumière que nous verrons en toute chose ! C'est au travers d'un voyage hors du commun que Samuel Stemmer nous mène à la rencontre de nous-mêmes. Dans un ouvrage ludique et illustré qui aurait pu s'appeler "Le bonheur pour les nuls" ou "L'éveil en 20 minutes", il aborde, à travers 200 thèmes différents, l'art de rayonner, de vivre et d'aimer, offrant au passage un éclairage nouveau sur les grands mystères de l'humanité (loi d'attraction, voyage astral, civilisations anciennes, extase spirituelle, immortalité...). Au travers de contes, de citations, d'exercices et de réflexions, découvrez un livre désarmant de simplicité, mêlant psychologie, philosophie, science et spiritualité, et laissant une place de choix à votre intuition car il se lit au hasard, si le hasard existe bien ! S'adressant aussi bien aux curieux qu'aux initiés, découvrez l'un des livres les plus vibratoires sur le marché !

  • Grâce au bouillonnement des années soixante, le rock a peu à peu forgé ses lettres de noblesse. De grands noms ont vu le jour ; d'autres moins prestigieux mais au talent indéniable furent contraints d'évoluer dans l'ombre des maîtres. Graduellement, les courants ont évolué et les genres se sont mis en place autour des formations-clés. Cet ouvrage convie le lecteur à un cheminement dans le temps où, chronologiquement au fil des concerts, se côtoient les artistes majeurs et ceux que les pages du rock ont quelquefois injustement abandonnés sur le bord de la route. Ainsi assisterons-nous à l'émergence du rock progressif par le biais d'artistes tels que Renaissance, Barclay James Harvest ou, dans un registre plus dur, Uriah Heep, Rush ou Golden Earring. Seront évoqués les débuts fracassants d'AC/DC (au détriment de Black Sabbath...), l'éclosion de Judas Priest, la fratrie UFO Scorpions, le tragique parcours de Wendy O. Williams des Plasmatics, la maestria de Ritchie Blackmore, le rock théâtral de Meat Loaf ou celui, plus léché, de Dire Straits. Nous lierons connaissance avec Roy Harper, Budgie, retrouverons les chefs de file de la New Wave of British Heavy Metal à travers Saxon, Riot et Ozzy sans oublier les instigateurs que furent Montrose, Rory Gallagher ou, outre-Atlantique, Ted Nugent, Little Feat ou les Doobie Brothers. Le tout sur fond de Led Zeppelin, Deep Purple, Jethro Tull, Dylan, Santana, Bowie et les rencontres imprévues de l'auteur avec certains musiciens.

    Sur commande
  • Dans cet ouvrage, Steve Taylor raconte comment plus de trente personnes ont vécu une transformation intérieure et un éveil spirituel permanent après avoir traversé des traumatismes et des bouleversements intenses. Lisez l'histoire de cette jeune femme qui revit après avoir subi des blessures effroyables dans les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, de cet homme qui a connu l'éveil après qu'une chute l'eut laissé paralysé, de cet autre dont la tentative de suicide a déclenché une transformation profonde et de cet alcoolique repenti qui est passé à un état d'éveil permanent après avoir « touché le fond » et tout perdu. Par ailleurs, Steve Taylor s'est entretenu avec plusieurs enseignants spirituels, dont Eckhart Tolle, qui sont parvenus à l'éveil après d'intenses tourments psychologiques. En plus de raconter l'histoire de ces personnes, 'Émerger de l'ombre' explique pourquoi les tourments exercent un tel effet transformateur et illustre la capacité quasi infinie des êtres humains à surmonter la souffrance.

  • Mené par Douglas Pearce depuis trente ans, Death In June explore inlassablement les chemins de traverse musicaux et esthétiques avec une indépendance farouche.
    Né sur les cendres du groupe de punk Crisis, qui trôna aux côtés de The Clash et de Crass dans le registre d'un engagement politique radical, Death In June a connu des changements profonds sur tous les plans. Passant d'un post-punk radical aux champs électroniques mutants avant d'accompagner l'émergence d'un folk apocalyptique post-industriel, la formation a vu passer en son sein de multiples collaborateurs, ayant influé de diverses façons sur la destinée du groupe, le tout sous la houlette de l'esthète Douglas P.
    Source d'incompréhension, voire de rejet total et d'opprobre, pour certains, fascination sans réserve pour d'autres, la Mort en Juin a depuis toujours suivi sa destinée en faisant fi des obstacles. Aldo Chimenti livre ici le fruit d'un travail passionné courant sur une décennie, offrant un panorama de l'évolution de Death In June, plongeant dans les racines punk de Crisis avant de dérouler le fil de l'histoire d'un destin contemporain des plus singuliers.

    Sur commande
  • En 587, deux moines entreprennent un périple à travers l'Empire byzantin, des rives du Bosphore aux déserts d'Égypte. Jean Moschos et son disciple Sophronius le Sophiste font étape dans des grottes et ermitages reculés, recueillant l'enseignement des stylites et Pères du désert.
    Mille quatre cents ans plus tard, à partir des écrits laissés par Moschos, Le Pré spirituel, William Dalrymple met ses pas dans ceux de ces deux pèlerins. Son livre est un hymne à la mémoire des chrétiens d'Orient et à leur civilisation, mêlant histoire et spiritualité, politique et aventure, dans le ton du récit de voyage.

empty