Librairie Generale Francaise

  • Personne ne l'a vue venir. La Grande Tempête : un ouragan de vent et de neige qui plonge le pays dans l'obscurité et l'effroi. D'étranges éclairs bleus rampent le long des immeubles, à la recherche de leurs proies, qu'ils tuent ou transforment... Après leur passage, Matt et Tobias se retrouvent sur une Terre ravagée, différente. Désormais seuls, ils vont devoir s'organiser. Pour comprendre. Pour survivre... à cet Autre-Monde.

  • « En quittant l'île, je décidai de rejoindre le Nomadstère. Jad avait choisi de rester dans les limbes. À Salicande, Blaise, Chandra, Ugh, Maya et ses filles se retrouvaient. Eux, ensemble ; moi, seule ; Jad, ailleurs. Comme les fils se tissent, se coupent et se nouent, la trame des Éveilleurs prenait forme : nomades, mage, guerriers, Élémentaux, Anges et les autres, tous les autres... De l'ombre grandissante des Temps d'Avant, l'Alliance émergeait. » Carnets de Claris, extraits, in Archives de la Guilde des Nomades de l'Écriture.

    Sur commande
  • Découvrez L'arche d'alliance, le livre de Sarah Frydman. Depuis la nuit des temps, nombre d'aventuriers, de savants, de religieux sont partis en quête de la mythique Arche d'Alliance, le trésor perdu du Temple de Salomon. Toujours en vain. Quand Paul de Brissac, un archéologue français, annonce qu'il l'a peut-être localisée, une implacable machine de mort se met en marche. Intégristes religieux de tous bords, tueurs à gages néo-nazis, Mossad se déchaînent. Car la valeur inestimable de l'Arche pourrait permettre la construction d'un canal entre mer Morte et mer Rouge et apporter la paix au Proche-Orient... Des mythes fondateurs aux Romains et aux Wisigoths, des Templiers au mystérieux abbé Saunière, de la Russie soviétique aux engagements d'une jeune femme en recherche d'identité, un formidable thriller où la romancière Sarah Frydman mêle ésotérisme et histoire avec une érudition sans faille et un sens du suspense digne des maîtres du genre.

    Sur commande
  • A la fin de son périple autour du monde, qu'elle a relaté dans Mange, prie, aime, Elizabeth Gilbert s'éprenait de Felipe, un citoyen australien né auBrésil.
    Ils se sont juré fidélité, mais, échaudés par des séparations douloureuses, se promettent de ne jamais convoler en justes noces. Le Ciel, ou plutôt l'Immigration américaine, en décide autrement : le couple doit se marier pour que Felipe obtienne un visa. « Condamnée » au mariage, Elizabeth Gilbert décide de juguler sa peur de l'institution en s'y intéressant de plus près, tout en parcourant l'Asie du Sud-Est avec son compagnon.
    Écrit avec l'intelligence et la sensibilité qui ont fait sa renommée, Elizabeth Gilbert s'attache à envisager le mariage sous tous les angles, dans toutes les cultures, sans éluder les sujets qui fâchent : l'argent, le désir, la fidélité, les traditions familiales, le risque de divorce...

empty