Institut Developpement Forestier

  • En l'absence d'oiseaux et des signes tangibles de leur présence, la perception du vide serait immédiate tant les oiseaux semblent indéfectiblement liés au milieu sylvestre. On y trouve en effet une grande variété d'espèces dont une partie est évidemment inféodée à l'univers forestier, avec également des oiseaux plus éclectiques susceptibles de fréquenter d'autres milieux moins arborés. Mais l'oiseau n'est pas qu'un simple habitant de la forêt où il trouve à se nourrir et à se reproduire; c'est aussi un artisan qui oeuvre efficacement à la protéger contre ses ennemis et qui contribue activement à sa régénération. Au fil du temps, ces relations d'interdépendance entre le monde ailé et le monde végétal ont façonné des liens étroits et parfois très intimes qui demandent à être mieux connus et intégrés dans la gestion sylvicole courante.

    Sur commande
empty