Alphee.jean-paul Bertrand

  • Et si le monde dans lequel nous vivons n'était qu'un rêve ? Un rêve construit par des générations d'hommes et de femmes dans la continuité d'une culture. Une illusion, mille fois réinventée par l'humanité, à la poursuite de l'inaccessible. Trois années passées en Amazonie ont fait connaître à l'auteur cette autre façon d'envisager la vie. Car pour les Indiens, plus que nos sens, ce sont nos idées qui créent le monde. Vivre avec son environnement et non survivre contre lui. Percevoir un univers où tout est lié par l'interpénétration et la réciprocité. Faire confiance à ses rêves. Sentir dans l'instant présent. Croire avant de voir. Autant d'attitudes qui expriment une osmose avec l'univers, cette voie instinctive suivie par l'ensemble de l'humanité pendant des millénaires. Alors que les dernières traditions primordiales du monde sauvage risquent de disparaître emportées par une vague trop sûre d'elle-même, voici qu'une seule version de la réalité s'étend sur la planète entière. Ce livre se situe précisément à la croisée de ces chemins. L'auteur compare deux formes de pensée, l'une amérindienne, créatrice de mondes à échelle humaine, et l'autre occidentale, transformatrice d'un univers extérieur aux hommes. L'une en alliance avec la nature et le sacré, l'autre en guerre contre ceux-ci. Au coeur de cette étonnante confrontation entre indianité et modernité, entre l'Homme-Nature et l'Homme-Dieu, se situe sans doute l'enjeu du prochain millénaire.

empty