Gallimard

  • Revenue sur terre après avoir vaincu la terrible dragwena, rachel pense enfin pouvoir vivre en paix, mais elle se trompe...
    Car la mère de la sorcière, la redoutable heebra, veut venger la mort de sa fille. accompagnée de toute une armée, elle se rend sur terre, bien décidée à y faire régner la terreur. heureusement, un petit garçon aux pouvoirs étonnants va aider rachel à défendre la planète... un roman haletant où vous retrouverez l'univers fantastique et mystérieux du maléfice. l'alliance magique est le deuxième volume de cette trilogie ensorcelante.

  • Revenue sur Terre après avoir vaincu la terrible Dragwena, Rachel pense pouvoir enfin vivre en paix, mais elle se trompe...
    Car la mère de la sorcière, la redoutable Heebra, veut venger la mort de sa fille. Accompagnée de toute une armée, elle se rend sur Terre, bien décidée à faire régner la terreur. Heureusement, un petit garçon aux pouvoirs étonnants va aider Rachel à défendre la planète.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Sur commande
  • Revenue sur Terre après avoir vaincu la terrible sorcière Dragwena, Rachel pensait en avoir fini avec la cruauté et les combats, mais elle se trompait.
    Car la mère de Dragwena, la redoutable Heebra, est bien décidée à venger la mort de sa fille. Elle se rend sur Terre et se lance à la poursuite de Rachel. Accompagnée de toute une armée de sorcières, elle s'apprête à faire régner la terreur. Mais Rachel n'est pas la seule enfant à posséder des pouvoirs magiques. Un combat sans merci s'engage alors. Un combat pour décider du sort de notre planète...

  • "La parole de Dieu est une, elle tourne inlassablement dans l'univers, d'un infini Si l'autre, créant vie et mouvement, mais l'homme, cette glaise imparfaite, entend mal, il faut tout lui répéter, encore et encore. C'est la mission des prophètes et leur liste ne sera jamais close. C'est ce que je comprenais de mes précepteurs." En 1916, alors que le premier conflit mondial s'étend au Moyen-Orient, Terah, un vieux patriarche chaldéen, ayant compris que son fils Abram est la réincarnation d'Abraham, le charge de conduire la tribu vers la Terre promise, comme jadis son ancêtre de la Genèse.
    Au terme de ce long périple, Abram parviendra-t-il à fonder la cinquième Alliance, susceptible de guider les hommes et d'apaiser leurs maux ? En ces temps de retour angoissé aux questionnements religieux, Boualem Sansal est de ces écrivains qui accompagnent les élans spirituels et illustrent leurs dérives. En actualisant l'histoire ancienne de la Genèse dans le but d'éclairer nos temps obscurs, il nous offre ici une parabole sur la puissance et les faiblesses de la pensée religieuse.

  • L'alliance entre Dieu et la loi, nouée en Grèce antique e dans la tradition biblique, a revêtu des formes différentes dans le judaïsme, le christianisme puis l'islam. Dans le judaïsme de la Dispersion, la Loi figure la seule présence de Dieu auprès d'un peuple désormais privé de son royaume et de son Temple : elle coïncide avec Dieu. Dans le christianisme naît et se déploie leur séparation : Dieu n'est plus seulement le législateur du temps des Hébreux, il est source de la conscience humaine et communique la grâce qui permet d'y obéir. Cette séparation façonne les institutions politiques de la chrétienté médiévale, l'Empire comme l'Église. À l'opposé, l'islam se constitue progressivement en une religion où la Loi se tient au centre de tout : à la différence des deux religions bibliques, c'est Dieu qui doit la dicter directement. L'idée de loi divine, qui nous est devenue étrangère, a dominé les croyances et les pratiques pendant près de trois millénaires. C'est l'histoire de sa longue genèse, de son épanouissement contrasté au sein des trois religions médiévales, de sa dissolution enfin avec la modernité européenne que Rémi Brague retrace.

  • La science classique s'est trouvée associée à un désenchantement du monde.
    C'est la leçon que jacques monod entendait tirer des progrès de la biologie: "l'ancienne alliance est rompue. l'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'univers d'oú il a émergé par hasard". "notre science n'est plus ce savoir classique, nous pouvons déchiffrer le récit d'une "nouvelle alliance". loin de l'exclure du monde qu'elle décrit, la science retrouve comme un problème l'appartenance de l'homme à ce monde.
    Les théories scientifiques ne peuvent plus supposer la possibilité d'un savoir omniscient: nous lisons, jusque dans leurs principes, les traces d'une activité d'exploration au sein d'une nature en évolution. ".

    Indisponible
  • J'ai été saisi par la nouveauté de l'entreprise.
    Voici quelqu'un dont le savoir et l'expérience lui permettent de présenter face à face deux anthropologies différentes, de montrer en quoi elles diffèrent quant au même domaine. , de suggérer. de quelles sources culturelles ces différences nationales procèdent. nos étudiants peuvent trouver le livre utile pour préparer une question d'examen classique. ; plus utile pour leur esprit serait de le prendre comme un exemple d'anthropologie sociale de la culture occidentale.

    Sur commande
  • Sur commande
  • La science classique s'est trouvée associée à un désenchantement du monde. C'est la leçon que Jacques Monod entendait tirer des progrès de la biologie : «L'ancienne alliance est rompue. L'homme sait enfin qu'il est seul dans l'immensité indifférente de l'Univers d'où il a émergé par hasard.» Notre science n'est plus ce savoir classique, nous pouvons déchiffrer le récit d'une «nouvelle alliance». Loin de l'exclure du monde qu'elle décrit, la science retrouve comme un problème l'appartenance de l'homme à ce monde. Les théories scientifiques ne peuvent plus supposer la possibilité d'un savoir omniscient : nous lisons, jusque dans leurs principes, les traces d'une activité d'exploration au sein d'une nature en évolution.

empty