Fantasy & Science-fiction

  • Dans L'Alchimiste de Khaim chacun peut pratiquer la magie. Cependant pour chaque sort lancé des ronciers vénéneux et presque indestructibles croissent. Lentement mais sûrement, les ronces recouvrent le monde.
    Les cités encore épargnées punissent l'utilisation de la magie. Malgré tout le fléau végétal progresse, car par égoïsme les citoyens continuent de jeter des sorts.
    À Khaim, un alchimiste crée une machine capable de détruire les ronces. Le dirigeant de la cité s'en empare, en détourne l'utilisation et emprisonne l'alchimiste. Encore une fois, l'ambition personnelle broie l'intérêt collectif, tandis que les forêts de ronciers n'ont toujours pas été détruites.
    Comme pour les textes de science fiction de Bacigalupi, l'Alchimiste de Khaim possède un univers original, exotique, cohérent et à l'intrigue portée par un message : la somme des égoïsmes individuels entraîne la perte de la cité.

empty