ce-que-je-lisais-aux-morts

  • Wladyslaw Szlengel fut la voix grinçante du ghetto de Varsovie. Selon Halina Birenbaum, une rescapée, ses textes « étaient écrits dans la fièvre de la passion, alors que se déroulaient des événements qui nous semblaient les derniers du siècle. Ils interrogeaient nos sentiments, nos pensées, nos beso...

    Sur commande
empty