Encre Marine

  • Des silhouettes, des êtres éthérés, furtifs.
    Des fugitifs. Et qui laisseront peu de traces dans les mémoires. Evoluant au voisinage de périodes troubles : Occupation, années soixante, " swinging London "...
    Le temps d'un livre, le narrateur (une caméra) les suit. Pour témoigner, peut-être. Comme une veilleuse. Pour rien. Comme on inscrit les créations et annihilations de particules élémentaires. Leurs collisions, leurs impacts. Leurs trajectoires spirales ou linéaires sur l'espace-temps.
    Paradoxe d'une oeuvre qui suggère que seuls les fantômes durent et qu'une bonne manière d'être est sûrement de n'être rien. Pour échapper au temps, à la police - à la critique, qui sait. A toutes les Gestapos. Et trouver de nouvelle possibilités de vie.
    Magie de Patrick Modiano.

empty