Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Après le succès du premier opus, Benjamin Lacombe propose un nouvel hommage au maître du romantisme américain autour de la figure masculine et du fantastique.
    L'influence d'Edgar Allan Poe dans le monde a été et demeure considérable : la critique contemporaine le situe parmi les plus remarquables écrivains de la littérature américaine du XIXe siècle, et ses nouvelles ont revêtu, au fil des ans, grand nombre de titres et d'aspects. Le premier volume des Contes macabres s'articulait autour de la vision de la femme et de la mort, tandis que ce second volume s'intéresse à celle de l'homme et du fantastique.
    Forte, pleutre, habitée par la mélancolie ou basculant dans la folie, la figure masculine selon Poe est complexe et, par là même, terriblement envoûtante. Benjamin Lacombe a sélectionné de nouveaux contes, parmi lesquels Manuscrit trouvé dans une bouteille ou Petite discussion avec une momie, et propose un nouveau voyage graphique, à la frontière du réel, dans les tréfonds de l'âme humaine.

  • Une culpabilité obsédante... Une sombre histoire de vengeance... Un amoureux qui tombe dans la folie... Les horreurs de la peste... Une étrange maison aux lourds secrets... Autant de récits mystérieux, palpitants et inquiétants, parmi les meilleurs d'Edgar Allan Poe, l'un des plus grands précurseurs de la littérature fantastique. Un recueil de nouvelles à lire le soir, dans une pièce faiblement éclairée, les rideaux tirés, pour frissonner de plaisir !
    Inclus dans ce manga :
    Le Coeur révélateur (issu de Nouvelles histoires extraordinaires)
    La Barrique d'amontillado (issu de Nouvelles histoires extraordinaires)
    Le Corbeau (poème)
    Le Masque de la mort rouge (issu de Nouvelles histoires extraordinaires)
    La Chute de la maison Usher (issu de Nouvelles histoires extraordinaires)

  • "Edgar Allan Poe n'est pas encore l'écrivain célèbre que l'histoire retiendra. Pour l'heure, c'est un critique acerbe du Boston Chronicles. Un être détestable et aigri qui écrit des nouvelles tard le soir, après être revenu de consultations étranges où il parle avec sa défunte mère à travers la sulfureuse voyante Lady Hyde, qu'il paie ensuite en nature. Sa sordide vie sans intérêt bascule dans l'horreur quand un matin, un meurtre en une des journaux possède d'étranges similitudes avec une de ses nouvelles, encore en cours d'écriture. Il est donc le seul à en avoir connaissance. Que cela signifie-t-il ? Qu'il est le meurtrier ? Quand l'expérience va se renouveler le lendemain, puis le surlendemain, et encore et encore, c'est une véritable descente aux enfers que va vivre Edgar. Au fond du gouffre, quelles seront les réponses à cette question obsédante ? Qui est le meurtrier ? La seule solution qui s'offre à Edgar Allan Poe pour éviter de sombrer dans la folie est de mener l'enquête de la seul façon qu'il sied à un écrivain : écrire et créer de toutes pièces un nouveau genre littéraire alors inconnu : l'enquête policière fantastique."

  • On trouvera dans ma narration de quoi établir un parallèle entre la destinée de la malheureuse Mary Cecilia Rogers, autant du moins que sa destinée est connue, et la destinée d´une nommée Marie Roget jusqu´à une certaine époque de son histoire, - parallèle dont la minutieuse et surprenante exactitude est faite pour embarrasser la raison.

empty