Fayard

  • Hospitalisée à la suite d'une opération, Lucy Barton reçoit la visite impromptue de sa mère, avec laquelle elle avait perdu tout contact. Tandis que celle-ci se perd en commérages, convoquant les fantômes du passé, Lucy se trouve plongée dans les souvenirs de son enfance dans une petite ville de l'Illinois - la pauvreté extrême, honteuse, la rudesse de son père, et finalement son départ pour New York, qui l'a définitivement isolée des siens. Peu à peu, Lucy est amenée à évoquer son propre mariage, ses deux filles, et ses débuts de romancière dans le New York des années 1980. Une vie entière se déploie à travers le récit lucide et pétri d'humanité de Lucy, tout en éclairant la relation entre une mère et sa fille, faite d'incompréhension, d'incommunicabilité, mais aussi d'une entente profonde.
    Salué comme un chef-d'oeuvre par la critique littéraire aux États-Unis, Je m'appelle Lucy Barton est un grand roman contemporain sur la solitude, le désir et l'amour.

    Sur commande
  • Mary Barton

    Elizabeth Gaskell

    • Fayard
    • 26 Février 2014

    Angleterre, 1839. Les ouvriers des filatures de Manchester, durement éprouvés par la misère et la maladie, se mettent en grève. La jeune et jolie Mary Barton, apprentie couturière, vit seule avec son père, syndicaliste aux positions radicales. Courtisée à la fois par Jem Wilson, le fils de l'ami de son père, et par Harry Carson, le fils du patron des filatures, elle va devoir choisir.
    Premier roman d'Elizabeth Gaskell, et publié anonymement, Mary Barton (1848) suscita une controverse lors de sa parution lorsqu'on apprit que cette représentation vigoureuse de la vie des ouvriers et des luttes qui opposent ceux-ci aux patrons était l'oeuvre d'une femme ! C'est aussi un roman d'éducation qui explore la confusion des sentiments chez une toute jeune fille. L'intrigue, habilement tissée, ménage un suspense tendu qui entraîne le lecteur dans une course contre la montre haletante.

    Sur commande
empty