9782021111477

  • Comment Louis Pasteur peut-il faire de la « science pure » tout en travaillant pour l'industrie ? Pourquoi invente-t-on un Galilée anticlérical sous le Second Empire ? Pourquoi l'Académie des sciences s'attribue-t-elle l'invention de la pisciculture, en réalité mise au point par deux modestes pêcheurs ? Comment la IIIe République réussit-elle à forger un nouveau consensus national et à stabiliser une société industrielle après un siècle de tourmente politique ?
    Aussi diverses soient-elles, ces questions ont partie liée avec l'émergence d'une force industrielle, philosophique et politique sans précédent : la science. Cette science, qui jadis était synonyme de savoir au sens générique du terme, recouvre désormais l'expérimentation et la mathématisation du réel, pour finalement désigner l'expression du vrai en toutes choses et investir l'intégralité du social. Parallèlement à la décision démocratique, la vérité scientifique devient peu à peu un mode de gouvernement des êtres et des choses à part entière, et marque l'avènement de la civilisation des experts. L'industrie, avec laquelle la science partage un schème fondateur - la reproductibilité -, trouve en elle le moteur à la fois matériel et idéologique de son progrès.
    Dans le sillage des intuitions de François Furet, Claude Nicolet ou Marcel Gauchet, l'ouvrage analyse le lien, si étroit en France, entre autorité de la science et idée républicaine.

    Sur commande
empty