• Ce recueil d'études consacrées aux échanges entre les cultures chinoise et française émane d'une tentative comparatiste encline à un entre-deux : ni binarisme figé, ni "juste milieu" entre la synthèse improbable et l'étrangeté essentielle, mais mise en rapport et relations voyageuses propres à capter l'imaginaire social et la dimension de l'étranger de ces littératures.

  • Le roman chinois moderne résulte d'un processus de synthèse et de transformation, à partir de sources d'inspiration variées. L'influence occidentale y a laissé son empreinte, mais les liens avec la littérature classique ne sont jamais rompus, fût-ce sous une forme latente et insinuante. L'interaction constante de la volonté de modernisation et de la persistance de la tradition sous-tend une production foisonnante et originale, irréductible à toute lecture européocentrique ou monolithique. Le mouvement général et la singularité textuelle sont, tour à tour, observés aux jumelles et à la loupe. Mais c'est à l'oeil nu que l'on cherche à appréhender et interpréter, dans son ensemble et dans ses détails, un tableau imprégné de préoccupations sociale et esthétique spécifiques. Cet essai, pour la première fois, montre la réalité plurielle d'une littérature, dont l'expérience voit son renouvellement chez les meilleurs écrivains de l'après-Mao.

empty