• Avec la généralisation du terme "réseau", il est devenu difficile de faire la distinction entre ce qui est un réseau et ce qui ne l'est pas. Cette confusion est pariculièrement évidente à propos des réseaux sociaux. Pour la dissiper il est utile d'opposer les réseaux sociaux aux organisations constituées ou appareils et d'examiner pour cela des réseaux concrets. C'est ainsi que sont passés en revue dans et ouvrage, les réseaux de ommunications, de parenté, réseaux d'affinité, de soutien, les marchés en tant que réseaux, les réseaux de mobilisation, les réseaux d'entreprises, les réseaux onernant les politiques publiques et les réseaux de clientélisme. Sauf dans les ccas extrêmes, il y a toujours des propriétés d'appareil dans les réseaux ccomme d'ailleurs il y a toujours des propriétés de réseau dans les appareils ou entre les appareils.Ce qui est une autre façon de dire que l'opposition entre la liberté et la contrainte est inhérente à tous les systèmes sociaux

  • Cette étude porte sur les formes de la coalition dans différents milieux : place publique, organisations, collectivités locales, gouvernements et relations internationales. Elle cherche à montrer que la formation et le maintien des coalitions dépendent des liens internes et externes propres à chacune d'entre elles, de la répartition des coûts et des bénéfices entre les participants.

empty