Les Presses de l'Université de Montréal

  • On peut concevoir les politiques de décentralisation comme des politiques encadrantes qui transfèrent de l'autorité, des compétences ou des sources de financement à des organisations dont elles modifient ainsi le statut. Les politiques de décentralisation font l'objet, comme les autres politiques publiques, de jeux de pouvoir entre les acteurs qui y participent. Des études de cas portant sur différents pays (France, Québec, États-Unis, Sénégal, Australie, Pays-Bas) montrent qu'il en est bien ainsi, qu'il s'agisse de politiques de déconcentration, de politiques de délégation, de politiques de dévolution ou de politiques de privatisation. Les constats tirés de ces études conduisent à la formulation d'une vingtaine d'hypothèses en vue de recherches futures sur les politiques de décentralisation, et plus généralement sur les politiques publiques. À la fin de l'ouvrage une annexe propose une voie de formalisation et d'analyse structurale des relations de pouvoir inhérentes aux politiques publiques.

    Vincent Lemieux est professeur émérite au Département de science politique de l'Université Laval. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les partis, les politiques publiques, la décentralisation, les coalitions et les réseaux sociaux. Il a publié en collaboration avec André J. Bélanger, Introduction à l'analyse politique, paru aux Presses de l'Université de Montréal, en 1996.

empty