• Mémorial du 24 avril

    Teotig

    Quatre ans après la nuit tragique de la rafle du 24 avril 1915 à Istanbul, marquant le début du génocide des Arméniens par la Turquie ottomane, Téotig, écrivain et éditeur réputé pour la qualité de ses biographies lui-même rescapé d'années de déportation, publie ce «Mémorial du 24 avril». Ce recueil biographique reprend la liste noire de tous les intellectuels de la capitale déportés et éliminés et ceux des provinces, classés par région et ville. Une seconde partie, comprend deux témoignages de rescapés, concernant les deux centres principaux où l'élite a été déportée puis exécutée.
    Un siècle plus tard, cet irremplaçable Mémorial garde sa valeur de symbole. Il s'agit ici du document de référence sur la rafle et l'exécution de 761 personnalités, prémisse de l'élimination de tout un peuple.

    Sur commande
empty