• 1980...
    Les Américains tentent de sauver les otages retenus par des étudiants iraniens dans leur ambassade de Téhéran. La mission est un fiasco total... Cinq hélicoptères sont abandonnés dans le désert iranien et les prisonniers ne sont pas libérés. Après cet échec retentissant, l'US Army crée une unité aérienne spécialisée clans les missions à très haut risques : Les Night Stalkers. Cet ouvrage emmène le lecteur au coeur d'opérations secrètes effectuées en Afghanistan, en Irak, en Somalie, à la Grenade et au Panama.
    Evacuations de blessés, enlèvements de terroristes, infiltrations, récupérations de commandos en territoires ennemi... Au centre de ces interventions, on retrouve toujours le célèbre hélicoptère Faucon Noir " Blackhawk " et des pilotes surentraînés pour des missions particulièrement sensibles. Ces récits totalement authentiques ne sont pas toujours à la gloire de l'US Army. Les deux auteurs ne font jamais preuve de patriotisme exacerbé et ne cherchent pas à dissimuler les énormes bourdes commises lors de certaines opérations.

    Sur commande
  • - Ranger ! Ranger ! Toi mourir, hurlaient les Somaliens autour de Michael Durant prostré près de son Blackhawk abattu par une roquette. Grièvement blessé, Durant savait qu'il aurait beaucoup de chance s'il ne mourait pas pendant la nuit. Pourtant, il ne désespérait pas. - Mike Durant. Mike Durant., répétait la voix désincarnée au-dessus des rues de Mogadiscio. Diffusée par des haut-parleurs, cette voix-là se mêlait au vrombissement du gros hélicoptère qui tournait sur les maisons en ruine.
    Elle appelait le pilote pour lui dire que ses compagnons d'arme ne l'abandonneraient jamais. - Mike Durant. Nous ne partirons pas sans toi, affirmait la voix qu'il reconnaissait comme celle d'un camarade pilote des forces spéciales américaines. Le scénario était en place. Capturé par les Somaliens le 3 octobre 1993, le pilote du Blackhawk allait devenir l'un des prisonniers de guerre les plus célèbres de tous les temps.
    Il a survécu grâce à son entraînement, à son opiniâtreté et à son extraordinaire expérience de pilote et de soldat. Son récit autobiographique est le témoignage d'un homme d'exception, revenu d'une aventure exceptionnelle. Hollywood en a fait un film : « La Chute du Faucon Noir » mais le récit que fait Michael Durant de sa propre aventure est absolument remarquable. Le lecteur n'en ressort pas indemne.

    Sur commande
empty