Editions Maia

  • - Il y a six jours, à Longjumeau en banlieue, un meurtre a été commis. Il s'agit de l'assassinat d'une certaine Fatima Bekal, 37 ans. Elle travaillait dans un petit supermarché du coin, rien de spécial à signaler. Inconnue des services de Police. Elle a été retrouvée morte dans son appartement du 42 rue des Empereurs, la gorge tranchée et les mains attachées dans le dos par du câble électrique. On a découvert sur son corps neuf coups de couteaux, non mortels. Des coups de couteaux qui avaient pour but de faire souffrir avant la mise à mort. Le plus troublant est que l'auteur a laissé un message. Dans la main de la victime, il a été découvert un morceau de papier blanc où il était écrit : « vous avez fait de moi un criminel ». [...] Charlotte commençait à faire circuler les photos de la scène de crime en sa possession aux enquêteurs. La scène était d'une effroyable violence. Le petit studio du 42 rue des Empereurs était maculé de sang, la victime gisait au sol sur le ventre, les mains attachées. Une large flaque de sang au niveau de son visage laissait présumer de l'horreur qui s'était jouée dans ces vingt mètres carrés...

    Sur commande
  • J'ai déjà tué deux fois et vous semblez toujours dans la brume. Vous pensiez avoir trouvé la lumière avec Michel Verdan, mais tout cela n'était que mirage et désillusion. Vous ne m'attraperez jamais, je suis bien trop malin pour de simple flics de bas étages. Pour vous motiver, peut-être devrais-je tuer de nouveau, qui sait pourquoi pas un jeune enfant ? Mais comme je suis grand seigneur, je vais vous dire où. La prochaine vie que je vais prendre est à Aurillac...
    Le compte à rebours a commencé pour vous et un innocent. Bonne chance. » Les mots du tueur avaient glacé le sang de tous les policiers. Rodolphe avait reculé de quelques pas comme pour se détacher de cette annonce morbide.
    Leslie avait fermé les yeux. Elle ne pouvait supporter plus longtemps de savoir qu'un nouveau meurtre allait être commis.

    Sur commande
empty