• « 19 avril 1936. Bientôt minuit. Je vais naître dans une minute exactement. Je vais voir le jour le 20 avril. Date anniversaire de notre Fürher. Je serai ainsi béni des dieux germaniques et l'on verra en moi le premier-né de la race suprême. La race aryenne. Celle qui désormais régnera en maître sur le monde. Je suis l'enfant du futur. Conçu sans amour. Sans Dieu. Sans loi. Sans rien d'autre que la force et la rage. Je mordrai au lieu de téter. Je hurlerai au lieu de gazouiller. Je haïrai au lieu d'aimer. Heil Hitler ! ». Max est le prototype parfait du programme « Lebensborn » initié par Himmler. Des femmes sélectionnées par les nazis mettent au monde de purs représentants de la race aryenne, jeunesse idéale destinée à régénérer l'Allemagne puis l'Europe occupée par le Reich.

  • Arthur déteste Charville, cette ville de province grise et triste où il est né un jour de 1854, et où il vit avec sa mère et ses deux soeurs. Alors, pour tromper la monotonie des jours, Arthur dévore livre après livre. Et puis il rêve d'un oiseau multicolore, bleu, vert, rouge, qu'il appelle Baou et qui lui inspire des poèmes. Car Arthur se fiche d'être un élève modèle. Il veut être poète, même si c'est être voyou...

  • Une cabine Photomaton pas comme les autres, un terrible piège... pire que vos pires cauchemars !

    Une photo. Une simple photo d'identité pour son futur passeport et le cauchemar de Karim, douze ans, commence.
    Piégé à l'intérieur de la cabine Photomaton, Karim est contraint, pour s'en échapper, d'accepter une mission qui le dépasse, une sorte de pacte avec le Diable. Et alors qu'il se retrouve seul chez lui, de nuit, son appartement est le siège de phénomènes étranges et effrayants. Sa vie est en jeu, mais pas uniquement. Il doit venir en aide à quelqu'un d'autre. Et le Mal n'est pas forcément là où on le croit.

  • Août 61

    Sarah Cohen-Scali

    Ben ne sait plus qui il est, il ne reconnaît plus ses proches. Alzheimer ?
    Il va devoir revisiter un passé douloureux dans l'Allemagne en guerre et celle de la libération, puis dans l'Angleterre et la France des années cinquante. Son fil rouge, fil d'Ariane dans le labyrinthe d'une mémoire traumatique : son amour d'enfance, Tuva, née dans un Lebensborn norvégien, qu'il rejoint à Berlin, un soir d'août 1961, alors que le Mur va scinder la ville en deux.

    Sur commande
  • « Vous ne buvez pas? - Je ne bois pas. de vin. » Cette réplique, anodine en apparence, est extraite de Dracula et pourrait constituer, à elle seule, une nouvelle sur le thème du vampirisme ! Elle donne le ton de cette anthologie, organisée en deux parties: - "les classiques", où figurent les nouvelles antérieures à 1897, celles de Théophile Gautier, Alexandre Dumas, Tolstoï, Maupassant, et, un peu plus proche de nous, R. L. Stevenson, où le vampire revêt une dimension romantique qui atténue sa cruauté - du moins aux yeux d'un lecteur actuel. Les vampires contemporains et "les modernes". - les "contemporains" : Stoker, Matheson, Bloch, Bradbury et l'incontournable Stephen King, dont les vampires font une incursion dans notre quotidien et génèrent par là même davantage de peur et d'angoisse.

  • Orphelins 88

    Sarah Cohen-Scali

    Qui est-il ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Il n'en sait rien. Il a oublié jusqu'à son nom. Les Alliés le baptisent « Josh » et l'envoient dans un orphelinat où Ida, directrice dévouée, et Wally, jeune soldat noir américain en butte au racisme de ses supérieurs, vont l'aider à lever le voile de son amnésie.
    Dans une Europe libérée mais toujours à feu et à sang, Josh et les nombreux autres orphelins de la guerre devront panser leurs blessures tout en empruntant le douloureux chemin des migrants.
    Si ces adolescents sont des survivants, ils sont avant tout vivants, animés d'un espoir farouche et d'une intense rage de vivre.
    Un roman saisissant qui éclaire un pan méconnu de l'après- Seconde Guerre mondiale et les drames liés au programme eugéniste des nazis, le Lebensborn.

  • « Il y a une nouvelle dans la classe. J'ai envie de voir ce qu'elle a dans le ventre. Je ne lui donne pas deux mois avant d'apparaître comme la plus délurée d'entre nous toutes. Je voudrais que tu sortes avec elle. Et que tu me tiennes au courant. » Un mail, et le jeu est lancé, tissant un réseau de connexions - qui deviendront vite des « liaisons dangereuses » - et piégeront chacun des participants.

    Sur commande
  • « Il y a une nouvelle dans la classe. J'ai envie de voir ce qu'elle a dans le ventre. Je ne lui donne pas deux mois avant d'apparaître comme la plus délurée d'entre nous toutes. Je voudrais que tu sortes avec elle. Et que tu me tiennes au courant. » Un mail, et le jeu est lancé, tissant un réseau de connexions - qui deviendront vite des « liaisons dangereuses » - et piégeront chacun des participants.

  • Vue sur crime

    Sarah Cohen-Scali

    « Une silhouette se profile derrière la baie vitrée. C'est un homme. Grand, mince, cheveux longs. Il est étrangement immobile. » Épier la vie des autres à travers une fenêtre, Pascal y est condamné. C'est désormais sa seule distraction. Mais il ne sait pas que de spectateur il va bientôt devenir acteur. Au péril de sa vie.

    Sur commande
  • Phobie

    Sarah Cohen-Scali

    Une odeur de moisi. Une cave. L'obscurité totale. Et la peur. La peur qui prend aux tripes. Cauchemar... ou réalité ? Anna ouvre les yeux et prend peu à peu conscience qu'elle n'est pas en train de faire le cauchemar récurrent qui la tourmente depuis son enfance, mais qu'elle est bel et bien séquestrée. Qui l'a enlevée ? Le croque-mitaine qui la terrorise depuis qu'elle a cinq ans, ou un homme de chair et d'os ? Chargé d'enquêter sur l'enlèvement de la jeune fille, le commandant Ferreira doit collaborer avec un psychiatre, le docteur Fournier. Son enquête est vite reliée à une autre, celle de la disparition du père d'Anna, onze ans auparavant. Onze années de silence et d'oubli à parcourir. Un voyage à rebours, au cour d'une mémoire secrète.

    Anticipation, horreur, thriller, conte de fée... Les genres se mêlent pour explorer toutes les facettes de l'angoisse.

    Sur commande
  • Gingo

    Sarah Cohen-Scali

    Le mur. Il se´pare la Cite´ Bleue de la Cite´ Blanche, Smartcity a` la pointe de la technologie. Jade vit du co^te´ bleu, la` ou` le travail manque, ou` la vie est rude. La` ou` ses ance^tres ont un jour de´cide´ de se de´connecter pour e´chapper a` l'oeil inquisiteur du Net. Elle doit ainsi se soumettre aux lois impose´es par la Cite´ Blanche. Lui accordera-t-on ce qu'elle de´sire par dessus tout ? Le droit d'avoir un enfant ? Accord refuse´. Jade doit adopter. Or les Adopte´s ne sont pas des enfants comme les autres. Ils sont difficiles a` e´lever, a` aimer. Ils servent avant tout d'objets d'e´tude pour les scientifiques de la Cite´ Blanche. Mais Jade parviendra a` aimer Gingo comme son propre fils et de ce fait, elle conduira la Cite´ Bleue a` la re´bellion. A` travers le combat d'une me`re pour son fils, se dessine le portrait angoissant d'une socie´te´ hyper connecte´e, assujettie a` la supre´matie des algorithmes et de l'Intelligence artificielle. Celle de demain ?

    Sur commande
  • Afin d'échapper à la vie parisienne et de retrouver la sérénité artistique à laquelle il aspire, le sculpteur Antonin Loez décide d'acheter une maison isolée, située en pleine forêt et à plusieurs kilomètres du village le plus proche. Mais l'agent immobilier chargé de lui faire visiter la bâtisse lui avoue que, selon la rumeur, un fantôme hante les lieux. Amusé par cet aveu, l'artiste ne renonce pas pour autant à son projet. Il s'installe sur place en compagnie de son chat... à ses risques et périls...

    Indisponible
  • Arthur, neuf ans, est enlevé un soir chez lui alors que ses parents sont absents. Son père, Jean, policier de la brigade des stupéfiants, n'est pas habilité à enquêter sur son kidnapping. Néanmoins, il est prêt à tout pour retrouver son fils sain et sauf. Tout. Mais il est des choses qu'il n'est pas en mesure de prévoir. Le compte à rebours est lancé. Une course contre la montrer - contre la mort - commence. Parsemée de dangers, elle mènera Jean jusqu'à une frontière inconnue.

  • Recueil de nouvelles fantastiques, faisant suite à«Mauvais sangs», où la raison côtoie la folie, où superstitions et intuitions prennent le pas sur le réel. Un jeune homme file une femme, obsédé par sa bouche qu'il croit être celle de sa mère décédée ; un jeune psychiatre à qui l'on confie une patiente refusant de parler ou de montrer son visage ; etc.

  • Voilà ce que j'ai en tête.
    Il y a une nouvelle dans ma classe, Delphine.
    Je suis sûre qu'elle est plus délurée qu'elle n'en a l'air. Je voudrais que tu la dragues, que tu sortes avec elle et que tu me tiennes au courant...
    Je pige pas.
    C'est ça ton grand projet ? Et nous ? on devient quoi dans tout ça, nous deux, TOI et MOI ?

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • « Mme Leroi, horrifiée, fit un bond en arrière et se colla contre la porte...
    Son magasin avait été sauvagement saccagé. Les vitres étaient brisées et il n'y avait plus un seul gâteau sur les plateaux où elle les avait déposés la veille au soir. Les mystérieux saccages de pâtisseries ne s'arrêteront pas là. Le commissaire Nullos saura-t-il se dépêtrer de cette délicate enquête ou devra-t-il appeler à la rescousse La Puce et son fidèle Gros Blair ? »

  • Les ouvrages Issus de la liste ministérielle pour le cycle 3, ces ouvrages classiques et contemporains abordent divers genres littéraires : poésie, conte, roman, fables, bandes dessinées... sur l'ensemble du cycle. Le fichier photocopiable Conçu pour réaliser une étude succincte et complète des ouvrages, il permet d'aborder des éléments essentiels de l'oeuvre : les personnages, la trame narrative, des expressions... L'enseignant guide les élèves dans leur compréhension. Il les engage à reformuler, à dialoguer, à mémoriser et à interpréter ce qui a été lu. Des fiches d'observation réfléchie de la langue permettent de développer la curiosité des élèves et leur maîtrise du langage. Le chat qui s'en allait tout seul (Niveau 1) Rudyard Kippling Le chat de cette histoire n'est pas un chat comme les autres : Pour lui, un lieu en vaut un autre. Il ne se lie donc avec personne et reste indépendant. Même si parfois, il se laisse apprivoiser...

empty