• "Éveil", "traces", "la couleur du temps", "ricochets"...
    Des saynètes comme autant de moments de vie, où l'on regarde, s'interroge, grandit, avance, stagne, ou rebondit...  À travers un texte et illustrations épurés, des couleurs douces et une mise en pages poétique et graphique, ce très bel album aux influences asiatiques, écrit et illustré par Sandrine Kao, mêle questionnements, doutes, vie et amitié, pour regarder, s'interroger, s'aimer.

    Sur commande
  • Fraise, menthe, vanille ou chocolat ? Ou encore noix de coco ? Mangue ? Caramel ? Lennie n'arrive jamais à choisir. Elle se croit dépourvue d'imagination. C'est d'ailleurs pour cette raison que son plus fidèle ami (un cochon) est affublé d'un nom ridicule : Jambon. Mais sur le chemin qui la conduit chez sa grand-mère, les obstacles sont nombreux, et il va falloir faire les bons choix !

    Sur commande
  • Les larmes de Lisette

    Sandrine Kao

    Depuis qu'elle est petite, Lisette pleure sans cesse.

    À défaut de retenir ses larmes, la fillette utilise des bocaux pour les contenir... Et elle remarque qu'une fois les flacons refermés, elle ne verse plus de larmes pour ces raisons-là.

    Les moqueries d'André, aucun pleur. Les gronderies de sa mère, pas même un cri. Les bobos, même pas mal...

    Au fil de la vie et de ses soucis, la collection de bocaux s'agrandit. Un seul reste vide, le plus beau, celui qui attend ses larmes de joie. Ce jour viendra et, devenue grand-mère, Lisette consolera les enfants tristes qui pleurent comme elle autrefois.

    Sur commande
  • Le banc

    Sandrine Kao

    Le midi, Alex mange incognito dans le parc le repas que lui a préparé sa mère. Mais depuis quelque temps, une main anonyme s´amuse à tracer sur son banc des inscriptions au Tipp-Ex qui le visent directement. « Alex, tronche de nem », « Alex, bol de riz »... Alex est d´origine taïwanaise. Blessé et en colère, il efface chaque nouvelle insulte. Heureusement, son amie Sybille a d'autres idées pour affronter ce problème délicat.

    Sur commande
  • Un lapin peut changer une vie

    Sandrine Kao

    • Syros
    • 8 Février 2018

    Chez les Ribout, il y a...
    Agathe, l'aînée indomptable qui, par inadvertance, se retrouve molle comme une guimauve face à un garçon.
    Mais aussi...
    Paul, le père qui fait semblant d'aller travailler et n'ose avouer où il passe réellement ses journées. Emmanuelle, la mère qui préfère dessiner des plats mijotés que les cuisiner. Alicia, la cadette « première de la classe » devenue « paria » à cause d'une sombre histoire de poux.
    Et last but not least...
    Django, le lapin qui va tout changer !

    Sur commande
  • Le pull

    Sandrine Kao

    Soline, qui est d'une timidité maladive, aime s'enfouir sous d'amples vêtements. Son pull fétiche est si déformé qu'il lui arrive à mi-cuisses, tandis que le bout des manches recouvre entièrement ses mains. Vexée par la remarque que lui fait une amie, Soline change de tenue du jour au lendemain. Bottines, jean noir, pull noir moulant, rien d'incroyable vraiment. Ces nouveaux habits vont pourtant transformer sa vie.

    Sur commande
  • écume

    Sandrine Kao

    " d'abord, nous vîmes la mer, immense et s'étendant à l'infini devant nous, bleue, écumeuse, allant et venant sur la plage brune, accompagnant ses vagues d'un bruit grave et régulier qui s'effaçait quand la mer se retirait pour revenir, incessante.
    Ensuite, nous aperçûmes les baraquements construits à la hâte et d'autres personnes, qui, comme nous, venaient du sud. elles attendaient le prochain embarquement pour se rendre de l'autre côté de la mer. "

  • La roue

    Sandrine Kao

    Ne pas savoir faire la roue, ce n'est pas bien grave. En cours de sport, on a un peu honte quand on passe devant toute la classe, et voilà. Seulement, Elise ne voit plus du tout les choses de cette façon. Le prof de gym lui a fait remarquer que si elle n'arrivait pas à faire la roue, c'est parce qu'elle n'osait pas se lancer dans la vie. Du coup, elle se remet en cause, a l'impression de passer inaperçue aux yeux de ses camarades et de sa famille. Si bien qu'elle va s'entraîner sans relâche à faire la roue, comme si c'était là la solution de tous ses problèmes.

    Indisponible
  • Lorsqu'elle a bien travaillé, on lui laisse un peu de temps pour aller jouer.
    Alors elle rêve...
    Elle part vers la montagne, son père. Elle y cueille ses fleurs, siffle dans ses herbes, mange les baies qu'il lui tend et s'endort sur sa poitrine, à l'abri du soleil.
    Parfois, elle saute dans la rivière, sa mère, nage dans ses bras et lorsqu'elle revient sur la berge, le fleuve lui laisse de jolis cailloux de toutes les couleurs avec lesquels elle joue.
    Jusqu'au jour où le fleuve en colère entre en crue...

  • Je suis une chaussette évoque les amitiés perdues et l'amour mère-fille à travers une héroïne qui se croit devenue chaussette et qui va essayer de redevenir elle-même.

    Sur commande
  • Depuis que Papa est parti, la fleur a surgi. Elle s'agite quand j'essaye de dormir et son pollen m'étouffe quand j'essaye de parler. J'aimerais tant me faire des amis, mais comment faire avec cette fleur qui envahit tout ? Un album tendre sur le trop-plein d'émotions.

    Sur commande
  • Ce nouveau texte de la collection du Yark, de La Boulangerie de la rue des dimanches, Vladimir et Clémence et Le Destin (presque) timbré d'Etienne Durillon parle avec poésie, douceur et espoir du quotidien d'une famille et de voisins réfugiés dans le sous-sol de leur immeuble pour se protéger de la guerre, dehors (Kochka a grandi au Liban). Une institutrice met tout le monde à contribution pour dessiner sur les murs et ainsi mettre à l'abri tous les animaux de la création...

    Sur commande
  • À la mort de son grand-père, Xiao perd ses repères mais garde ses questions. Une en particulier trouble son jeune esprit. Xiao se demande si le soleil brille aussi derrière la montagne qui surplombe son village ou si les vallées éloignées restent plongées dans une nuit sans fi n.
    Il décide donc de se mettre en route un matin pour chercher cette réponse, par-delà la montagne.

  • Un petit garçon dont le père est absent écrit à un ami imaginaire. Celui-ci lui répond.
    D'échange de correspondance en confidences mutuelles, émotions et pensées se tissent autour d'un lien de réciprocité fort.

  • Hector Croche n'aime pas le bruit. C'est un monsieur un peu austère, qui aime l'ordre, le silence, le noir et le blanc. Aujourd'hui, Monsieur Croche est très énervé car une cacophonie résonne au-dessus de chez lui : le petit Rémi emménage avec sa famille et son alto.
    Un livre poétique qui est un hymne à la musique et une introduction à un instrument peu connu :
    L'alto.

  • Dame Henriette cache un joli secret.
    Chaque jour, les passants se pressent devant sa maison, et chaque jour, leurs vilains chagrins sont magiquement changés en de jolis mots doux.
    Mais lorsque la jeune Adèle frappe à sa porte avec le coeur lourd, très lourd, il est impossible de la consoler. Henriette réussira-t-elle à redonner le sourire à sa petite protégée ?

empty