• L'entrée à l'école maternelle puis le passage à l'école élémentaire sont des étapes fondatrices pour l'enfant, qui va devoir quitter ses repères familiaux et s'intégrer dans un nouvel environnement.
    Des réponses simples et concrètes aux questions que les parent se posent, pour aborder sereinement avec lui le grand défi de l'épanouissement à l'école :

    « Mon enfant n'est pas propre à l'entrée en maternelle. Dois-je m'inquiéter? » « Ma fille n'a pas d'amis, elle est seule à la récré. Est-ce normal ? » « Mon enfant est angoissé par ses notes. Comment l'apaiser ? » « Ma fille n'aime pas lire, son frère n'aime pas les maths. Peut-on corriger ces tendances ? » « J'ai l'impression que mon enfant est soit trop soit pas assez doué. On me propose une orientation ou un redoublement, que faire ? »

  • Cet essai propose une forme de pensée comme celle des théoriciens des quanta qui, ne pouvant expérimenter sur l'invisible, ont développé la représentation d'objets complexes à partir d'un modèle révisable : l'expérience de pensée idéale. Cette modélisation, sans application directe, permettait d'établir entre chercheurs des « passerelles » de pensée, à condition de rester cohérentes, accessibles et de respecter une épistémologie. Ce texte invite le lecteur, professionnel ou chercheur individuel, à s'intérioriser et à voyager dans la complexité humaine.

  • Depuis la nuit des temps, l'être humain est traversé par la question de la connaissance du monde et de lui-même. Il y répondra par un monde magique, par des représentations mythiques et par une pensée non imagée, conceptuelle. Ces divers modes de connaissance sont toujours actifs en nous et côtoient la connaissance des sciences dites "dures", sujettes à l'expérience déterministe. S'ajoute aujourd'hui la complexité de nos sociétés, ce qui nous laisse souvent sans repères pour la penser dans son ensemble.
    Pour répondre à la complexité, cet essai propose une forme de pensée comme celle des théoriciens des quanta qui, ne pouvant expérimenter sur l'invisible, ont développé la représentation d'objets complexes à partir d'un modèle révisable : l'expérience de pensée idéale. Cette modélisation, sans application directe, permettait d'établir entre chercheurs des "passerelles" de pensée, à condition de rester cohérentes, accessibles et de respecter une épistémologie.
    Ce texte invite le lecteur, professionnel ou chercheur individuel, à s'intérioriser et à voyager dans la complexité humaine.

    Sur commande
empty