• Questionner le sens de la Franc-Maçonnerie interroge les chemins que va prendre le Franc-Maçon dans les méandres d'une pensée plurielle où il peut parfois ressentir un manque de repères. Acteur central de son engagement, c'est à lui de découvrir l'itinéraire qu'il aura à parcourir pour trouver cohérence et pertinence à sa quête, ceci quels que soient son Obédience, son Rite.
    L'auteur propose une réflexion sur ce repérage en abordant quelques symboles significatifs d'un chemin qui ressemble plus à un labyrinthe qu'à un parcours rectiligne. La Franc-Maçonnerie offre à la fois une complexité de compréhension et des outils que constituent les symboles.
    Sur ce parcours pluriel, le Franc-Maçon découvre au sein du Temple l'Autre et lui-même dans une même intention : aller vers l'utopie créatrice de la Concorde Universelle.

    Sur commande
  • Le dictionnaire ne se limite pas à des " définitions ", mais interroge l'ensemble des acteurs impliqués par le sujet âgé. Conçu comme un outil de travail, il offre différents niveaux de compréhension des thèmes et une large ouverture vers des débats avec le souci d'éclairer le manque de consensus sur les limites de la discipline gérontologique et d'apporter des éléments concrets de réflexion référés à la pratique médico-sociale (structures, équipes, management...). Résolument pluridisciplinaire et orienté vers les aspects novateurs de la gérontologie sociale, il introduit de nombreux concepts dans l'actualité de leur mise en place, ainsi que des termes récents.
    Richard Vercauteren est sociologue, gérontologue, enseignant dans plusieurs universités, auteur de nombreux ouvrages dans le champ de la gérontologie, directeur de la collection " Pratiques gérontologiques ".

    Sur commande
  • Vérach' est un commissaire heureux : il va enfin rejoindre sa Bretagne natale, fuyant le drame qu'il a vécu à Paris.
    Après un court passage à Sospel, dans les Alpes Maritimes, son arrivée à Nantes ne va pas vraiment se passer comme il l'a imaginée. Les relations qu'il y avait jadis noué ne sont plus ce qu'elles étaient. Pour lui cependant, l'amitié n'est pas négociable et ce n'est pas cette affaire de corps sans tête qu'on lui demande de résoudre qui va modifier ses conceptions.
    Cette enquête pourrait n'être en effet que de la routine, mais certains faits surprenants vont changer ses certitudes. Ce rituel que lui révèle son « amie » avocate ne serait-il pas un moyen de masquer une vérité inavouable ? Cette jeune fille qui a brutalement perdu sa mère n'est-elle pas victime d'incompréhensibles confusions ? Les médecins légistes ne le manipulent-ils pas ? Et même cette jeune policière qui est censée l'aider...
    Tout l'entourage de Vérach' devient soudain suspect et inquiétant ; la chaîne qui se resserre progressivement autour de lui est de plus en plus étouffante.
    Ce qui est possible est-il une réalité quand l'inconcevable s'en mêle ?

    Sur commande
  • Sur commande
  • Depuis la parution de leur ouvrage de référence, L'animation dans les établissements pour personnes âgées (2002), Bernard Hervy, animateur, Richard Vercauteren, sociologue, tous deux formateurs, ont contribué à l'évolution des idées et des pratiques dans ce domaine. Dans ce nouvel écrit consacré à l'animation avec les personnes âgées, et non pour elles ou dans tel ou tel lieu ou structure d'accueil, ils s'attachent à comprendre et analyser les importantes mutations qui ont marqué les méthodes de l'animation sociale ainsi que l'identité de l'animateur, devenu aujourd'hui un véritable partenaire dans les équipes médico-sociales, à domicile ou en établissements.
    Dans une perspective réflexive, critique et pratique, les auteurs abordent toutes les dimensions de l'animation avec les personnes âgées à travers de nombreux exemples concrets, et s'adressent ainsi à tous les acteurs impliqués, quelles que soient leur responsabilité ou leur fonction. Ils développent une véritable méthodologie de l'animation, où la personne âgée se situe au centre des démarches professionnelles, et où la pluridisciplinarité constitue un axe majeur du travail dans les établissements et au domicile.

    Sur commande
  • Au plus près des problèmes engendrés par les changements socio-économiques de notre société, les assistantes sociales - car elles sont majoritairement des femmes - se sentent concernées par la vieillesse.
    Mais quelle place ont-elles à occuper auprès des personnes âgées et de leur famille, déjà largement prises en charge par les intervenants médicaux, para-médicaux, d'aide à domicile, etc. ? A quelle évolution de leur profession devront-elles faire face dans un proche avenir ? Né d'un échange entre un sociologue impliqué de longue date dans le champ gérontologique et une assistante sociale exerçant en milieu hospitalier, cet ouvrage est le fruit de cinq années de recherche conduite au moyen d'enquêtes et d'entretiens avec des personnes âgées et des multiples professionnels qui les entourent.
    Leur analyse met en évidence les interactions des différents acteurs et les conduit à dessiner les nouveaux contours de la profession d'assistante sociale en dégageant trois niveaux de questionnements : le contenu du travail à accomplir, l'identité professionnelle nouvelle à affirmer et la professionnalité du métier à construire.

  • Les auteurs ouvrent une voie nouvelle pour le management des EHPAD qui, au-delà des aspects budgétaires habituellement mis en avant, s'intéresse au personnel et aux résidants. La survenue de la Covid semble valider leurs propos.

    La Covid a mis en exergue que les approches économico-financières des établissements ne suffisaient pas à apporter des réponses concrètes à la vie des personnes âgées. La valorisation du champ gérontologique en France devrait s'appuyer sur un triple mécanisme de reconnaissance : celui des personnes âgées, celui des personnels et celui des métiers. La personne âgée nécessite que l'on s'intéresse de façon personnalisée à son mode et son univers de vie. La valorisation des métiers demande une reconsidération de la complexité du travail, sollicitant une définition des axes de partages interprofessionnels et des renouvellements dans les pratiques. Cette dernière « nécessité » encadre la reconnaissance des personnels dans leur milieu de travail. Contrairement aux différents rapports remis au gouvernement, qui appuient souvent leurs arguments sur des nécessités financières (choses connues depuis toujours), cet ouvrage développe des outils qui intègrent ce facteur humain habituellement laissé à la marge. Les auteurs interrogent la maturité de notre société à accepter un nouveau modèle d'ehpad qui s'appuierait parallèlement sur les capacités politiques à introduire des changements. Dans ce contexte, l'ehpad se mue en authentique « lieu pour vivre » où le personnel est reconnu comme le pivot de l'action.

  • Les mythes sont, depuis toujours, un questionnement en franc-maçonnerie; leur existence même est remise en question.
    L'analyse un par un des mythes dits « maçonniques », par une approche transversale, nous amène à l'objet de notre étude : les mythes conduisent-ils à définir des valeurs spécifiques à la franc-maçonnerie ?
    Nos propos tendent à la fois à démontrer la pertinence de considérer les textes maçonniques comme des mythes, et à expliquer qu'ils constituent des moyens pédagogiques pour instruire de la démarche maçonnique. Il est vrai que ces mythes ont de lourdes responsabilités : expliquer sans devenir dogmatiques, révéler sans être moralistes, justifier d'une tradition sans s'y enfermer, accompagner sans enlever la liberté... Il en ressort que la compréhension des mythes révèle la complexité de la franc-maçonnerie.
    Un mythe n'est jamais fait pour dire la vérité, mais pour donner les outils qui conduiront vers cette possible vérité. À travers ses mythes, la franc-maçonnerie propose un mode de lecture du monde en s'appuyant sur le langage spécifique des symboles.
    Dès lors, cette quête demande d'acquérir ou d'entretenir certaines valeurs, c'est-à-dire des comportements qui permettent de se rapprocher de la Concorde Universelle, véritable finalité de la franc-maçonnerie.

    Sur commande
  • Par « établissements pour personnes âgées », on entend ici les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad), les unités de soins de longue durée (USLD), les foyers-logements., sous statut public ou privé. Ou en compte aujourd'hui près de 10 000 qui hébergent 800 000 personnes.
    L'ouvrage s'adresse principalement à celles et ceux qui souhaitent un jour devenir directeur d'établissement pour personnes âgées. Ils trouveront dans ces pages un panorama illustratif du positionnement du directeur d'établissement pour personnes âgées, destiné à se faire une idée assez précise, large et objective des rôles et de l'exercice de la fonction.

    Sur commande
  • Que signifie animer ? qu'est-ce qu'une animation ? un animateur ? pourquoi parle-t-on, aujourd'hui plus qu'hier, d'animation en gérontologie ? autant de questions qui habitent notre actualité consacrée à la vieillesse et qu'aborde directement cet ouvrage.

    Les auteurs, sociologue, animateur, formateur, conjuguent dans ce manuel des pratiques professionnelles leur perception des différentes animations possibles, illustrent leur propos, et donnent des outils indispensables à l'action.
    A la fois historique, réflexif et concret, cet ouvrage soutient une animation référée à une qualité de vie fondée sur l'harmonie personnalisée à partir des attentes individuelles et non sur la standardisation d'approches collectives et systématiques.
    Il développe une véritable méthodologie, analyse la place des différents acteurs (animateurs, équipes, bénévoles, familles) sans oublier que la personne âgée doit rester au coeur du dispositif.

  • Un établissement d'hébergement pour personnes âgées est-il une " entreprise comme une autre "? Si la rigueur institutionnelle définit les normes, les auteurs insistent sur la notion de culture gérontologique pour cerner des moyens adaptés aux différentes circonstances, que demande la prise en considération du sujet âgé dans le contexte de son hébergement. Loin des standards des pratiques managériales, l'ouvrage est un échange à deux voix entre un responsable d'établissement et un sociologue. Ils ne proposent pas de solution fondée sur une analyse de situations typiques, mais essayent ensemble de développer un " état d'esprit gestionnaire ". Partant de là, ce sont le changement et la représentation des pratiques au sein des établissements qui sont abordés en profondeur.

  • Contribuer à la démarche éthique et donner des repères méthodologiques pour sa mise en action, tels sont les objectifs de cet ouvrage qui s'attache à clarifier et à approfondir la réflexion sur les décisions et les pratiques gérontologiques, dans le contexte d'une société qui n'a trop souvent de la vieillesse qu'une vision réductrice et déformée.
    La complexité des situations rencontrées dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées plonge régulièrement les acteurs du quotidien dans des situations déroutantes, voire déstabilisantes. Faute d'un travail approfondi, mené de façon personnelle et collective, sur les valeurs et les principes guidant les décisions et les comportements, les pratiques perdent de leur sens, allant parfois jusqu'à des dérives, au détriment des résidents comme des professionnels.
    La recherche éthique est ici menée à deux voix.
    Interpellant le lecteur, elle ouvre le débat sur des conceptions fondamentales qui ne sauraient apporter de réponse unique mais qui soulignent les exigences de cohérence nécessaires dans le fonctionnement des établissements. Elle est directement articulée aux thèmes de la mort, de la dignité, de la qualité de vie, qui demeurent au centre des préoccupations des auteurs.

  • Cet ouvrage milite pour l'instauration d'une « culture gérontologique » au sein des établissements pour personnes âgées visant à concilier deux visions mêlées mais parfois perçues comme
    antinomique : celle du soignant qui considère la personne âgée comme « malade » et celle du travailleur social qui s'adresse à la personne elle -même. Dans ce contexte, les auteurs, rompus aux
    méthodologies anglo-saxonnes, proposent la mise en place de procédures destinées à unifier les pratiques et à valoriser une approche organisationnelle ancrée dans les principes du management.
    S'intégrant dans une véritable démarche vers un processus de qualité, l'ouvrage concourt à l'amélioration des conditions de vie des personnes âgées en établissements par une approche globale et multidimensionnelle qui articule et harmonise les pratiques pluriprofessionnelles.

empty