• La démocratisation de l'informatique, puis des usages de l'internet, de la téléphonie mobile, ou plus récemment d'autres objets communicants génèrent une profusion de traces numériques gardant en mémoire les actions des usagers. Approuvé par certains qui y voient l'opportunité d'améliorer la sécurité publique, la relation marchande ou encore leur propre confort quotidien, ce constat fait craindre à d'autres l'avènement d'une société de la surveillance érodant le respect de la vie privée. Cet ouvrage étudie la notion d'espace privé à l'ère du numérique. Il montre comment les changements technologiques, de services et d'usages redéfinissent l'acceptation traditionnelle de la vie privée fondée sur des normes, et comment, en complément du dispositif normatif existant, des modalités de régulation appropriables par les individus sont envisagées.

  • Ce livre tente de s'interroger sur ce que signifie la lecture de Kafka aujourd'hui, en prenant notamment pour point de départ cette espèce de laboratoire de l'oeuvre que constitue le Journal. De cette oeuvre on peut dire qu'elle est avant tout une écriture fragmentaire, une pratique qui déplace constamment les frontières du romanesque et de l'« autobiographie ». C'est pourquoi il est apparu nécessaire, dans cette perspective, de reprendre la question du nom propre (sa position entre plusieurs langues, son caractère emblématique, sa dynamique). Car c'est, sans doute, pour Franz Kafka, une des voies d'accès essentielle à l'écriture, une des manières de prendre en compte le poids de la langue allemande. Comment un corps se découvre-t-il délimité et circonscrit dans et par l'ordre humain, c'est-à-dire dans et par les contraintes d'une langue reçue, héritée ? Kafka, dans les histoires qu'il construit, est un écrivain qui cherche sans cesse à énoncer ce qui l'incite et le pousse à écrire. Il ouvre, de cette façon, à nouveau, pour notre siècle, la question même de la littérature, dans son aspect le plus élémentaire, c'est-à-dire le travail d'un sujet incapable d'habiter entièrement la langue dans laquelle il est contraint d'écrire. D'où l'importance qui est accordée, dans ce livre, au petit texte de F. Kafka intitulé Discours sur ta langue yiddish.

  • « Savoir finir en beaute? ? C'est tout un art. »

    Entre de?sinvolture et gra?ce de?chue, de?bandade et e?rotisme de?bride?, autofiction et fantaisie romanesque, La Marge d'erreur fait le portrait hilarant d'un de?pressif chronique plein de rage de vivre, pour les dernie?res semaines qu'il lui reste.

  • En route pour le pouvoir ! Le présent ouvrage s'intéresse à la période au cours de laquelle Napoléon Bonaparte s'est affirmé parmi les principaux protagonistes de la Révolution pour,
    in fine, s'emparer du pouvoir. Le point de départ est l'apparition sur la scène d'un jeune officier d'artillerie à l'occasion de la prise de Toulon aux Anglais en 1793 ; le point d'arrivée la victoire de Marengo, le 14 juin 1800, qui consolide la position de celui qui a été nommé Premier Consul l'année précédente. Il sera Consul à vie en 1802, empereur des Français en 1804.
    Contrairement à l'habitude, l'accent est mis sur le caractère collectif de cette aventure singulière, laquelle n'est pas l'histoire d'un seul. Elle mobilise en effet une foule d'acteurs, incarnant eux-mêmes plusieurs groupes directement intéressés à la mise en place du nouveau régime. Au fil des pages, on découvre ou redécouvre les figures de ceux qui ont accompagné Bonaparte dans sa quête. Des tout premiers compagnons d'armes (Junot, Marmont) à ceux qui se sont illustrés lors des campagnes d'Italie ou d'Egypte (Murat, Davout, Lannes), les soldats sont bien sûr parmi les principaux personnages. Mais entrent aussi rapidement en scène les politiques (Cambacérès, Talleyrand, Roederer), les scientifiques (ceux de la campagne d'Egypte et de l'Institut comme Berthollet ou Monge), les commerçants et les financiers (Périer, Perrégaux), sans oublier le clan Bonaparte ou encore les femmes, au premier rang desquelles la future impératrice Joséphine, sans oublier Madame Mère. Plus d'autres, provenant des milieux les plus divers. On peut penser que sans eux, Napoléon, n'aurait pas pu parvenir à une telle réussite et que, sans lui, aucun de ces personnages n'aurait eu un destin si exceptionnel. C'est la synergie unissant tant de brillantes personnalités - parmi lesquelles celle du futur Empereur est bien entendu la plus sidérante - qui forme la matière de ce livre.

  • Une des questions les plus vertigineuses de l'astrophysique ! Quel est l'âge de l'Univers ? Nous croyons tous connaître la réponse : 13,7 milliards d'années. Mais s'arrêter là serait se priver de l'essentiel. Ce chiffre est le fruit d'une quête passionnante où l'on retrouve Einstein, Hubble, Lemaître..., les subtilités de la physique relativiste et de la cosmologie moderne. Définir une notion d'âge pour un système aussi complexe n'a rien d'évident. Prenez le corps humain, son âge biologique n'est pas celui des atomes qui le constituent, dont la plupart ont été fabriqués par des réactions nucléaires au coeur d'étoiles anciennes il y a des milliards d'années ! Pour l'Univers, c'est encore pire. Physiciens et cosmologues ont contourné le problème en fabriquant la notion de temps cosmique. Mais ce n'est pas une grandeur que peuvent indiquer des horloges et reconstituer sa valeur repose sur des hypothèses théoriques. C'est pourquoi la question est encore aujourd'hui débattue. Enfin vous découvrirez comment on peut aborder l'âge de l'Univers en se passant de la notion de temps, devenue périmée avec la physique moderne. Alors attachez votre ceinture cosmique...

  • Dos au mur

    Nicolas Rey

    « On va arrêter d'éviter le sujet principal de ce livre. On va mettre les mains dans le cambouis une fois pour toutes. Le crime commence par une bonne nouvelle. Les éditions de la Férinière me proposent la rédaction d'un recueil de nouvelles. Le seul problème, c'est que je suis un écrivain qui n'arrive plus à écrire. Plus une seule ligne. Rien. Le vide intersidéral. » Plagiaire, menteur, infidèle, Nicolas Rey, dos au mur, avoue tout.

  • Zach n'est pas un ado comme les autres. Il a beau être fort à l'école et plutôt séduisant, il reste le garçon dont le petit frère a disparu. Huit ans après ce drame non résolu, sa tante lui propose de changer d'air et de vivre loin de la tristesse parentale. C'est là, loin de Marseille, à la montagne où il prépare sa rentrée, qu'il a le choc de sa vie : il rencontre un garçon qui ressemble terriblement à son petit frère. Et si c'était lui ? Zach est prêt à tout pour découvrir la vérité...
    Quand les idéaux propres à l'adolescence font renaître l'espoir ; une quête captivante mêlée à une jolie histoire d'amour.
    Un roman coup de poing d'Emmanuelle Rey, nouvelle autrice talentueuse chez Didier Jeunesse.

  • La chute d'une civilisation. La naissance d'un dictateur.Suite au cataclysme, privée de ses technologies, l'humanité est retournée à l'état sauvage. Elle est devenue inhumaine. François, lui-même, n'hésite désormais plus à accomplir les pires actes pour assurer sa survie et la protection des siens qui voient en lui un nouveau leader. Mais quel chemin leur propose-t-il ? Car en parcourant ce Paris en ruines, François se demande si la catastrophe ne serait pas une juste punition pour cette humanité aveuglée par le progrès. Ce concept va peu à peu s'insinuer en lui jusqu'à devenir une idéologie... et la vision du monde qu'il offrira à l'humanité pour le futur.Jean-David Morvan et Rey Macutay concluent leur adaptation moderne et spectaculaire du classique intemporel de Barjavel !

  • Pourquoi et comment les théories d'Einstein ont-elles révolutionné nos conceptions de l'espace, du temps et de la matière ?
    Installez-vous confortablement dans un transat, puis laissez Marc Lachièze-Rey vous guider sur le chemin menant de la relativité aux modèles de Big Bang et aux trous noirs. Découvrez les mystères de la courbure de l'espace-temps. Voyez quels succès impressionnants la physique et la cosmologie relativistes ont déjà remportés et quels problèmes elles posent encore aux chercheurs. Au moment de quitter votre transat, la relativité vous sera devenue étonnamment familière...
     
     
     
     
     

  • En tant qu'il commande un respect absolu, le sacré se trouvait anciennement placé au dessus de la vie. C'est pourquoi il pouvait, le cas échéant, réclamer le sacrifice de celle-ci. Comment la vie nue en est-elle venue à prendre elle-même la place du sacré ?
    Au point que sa conservation, comme l'a montré la crise engendrée en 2020 par l'épidémie de coronavirus, semble bien être devenue le fondement ultime de la légitimité de nos gouvernements. Que cela apprend-il du rapport des populations à la politique, au pouvoir ? À quelles servitudes nous disposons-nous, si nous accordons à la « vie » la position suprême ?

  • « J'avais toutes les filles les unes après les autres, mais c'était trop simple, un peu écoeurant. »Lee Anderson, vingt-six ans, fils d'une métisse, quitte sa ville natale après la mort de son frère noir, lynché parce qu'il était amoureux d'une blanche. Il échoue à Buckton, petite ville du Sud des États-Unis où il devient gérant de librairie. Grand, bien bâti, payant volontiers à boire et musicien de blues émérite, Lee parvient sans mal à séduire la plupart des adolescentes du coin. Auprès d'une petite bande locale en manque d'alcool mais très portée sur le sexe, il mène une vie de débauche. Sans toutefois perdre de vue son véritable objectif : venger la mort de son frère.Bien éloigné des romans habituels de Boris Vian, ce récit est probablement le plus violent, le plus cru et en même temps le plus représentatif du style « Vernon Sullivan ». À travers une histoire âpre où la sexualité, violente, est omniprésente, Vian dénonce le racisme ambiant et la condition précaire des Noirs dans le Sud des États-Unis.

  • Katherine Johnson est l'une des femmes qu'on a surnommées les "calculatrices en jupe". Employée à la NASA, elle a réussi à surpasser les machines dans ses calculs et a eu un rôle déterminant dans l'envoi de fusées et d'hommes dans l'espace. Pourtant, dès son enfance, elle a dû se battre et s'imposer pour surmonter sa condition de femme noire dans un monde dirigé par des hommes blancs...
    Chapitre 1 : l'enfance de Katherine, déjà génie des mathématiques, dans le contexte de la ségrégation aux États-Unis.
    Chapitre 2 : ses études, ses talents de mathématicienne précoce, la rencontre avec son époux.
    Chapitre 3 : l'arrivée à la NASA, naissance de l'amitié avec Dorothy et Mary.
    Chapitre 4 : 1958, nouveau poste au sein d'une équipe de recherche masculine, elle parvient à s'imposer dans un monde d'hommes blancs.
    Chapitre 5 : dès 1961, trajectoire de lancement du 1er américain dans l'espace, son rôle déterminant pour Apollo 11 et l'engagement de toute une vie auprès de la NASA
    Épilogue : la rencontre avec Barack Obama, premier président noir, 50 ans après.
    Les pages documentaires portent sur :
    1 : L'histoire des noirs américains
    2 : Les mathématiques et les premiers ordinateurs dans la conquête spatiale
    3 : la NASA, création, fonction et missions
    4 : La conquête de l'espace, la concurrence entre URSS et USA dans la guerre froide et présentation des astronautes célèbres
    5 : Le passage tardif à la postérité des "femmes de l'ombre" : le film, et l'avancée (ou non) des droits des noirs américains aujourd'hui.

  • "On ne naît pas homme, on le devient." C'est en partant de ce postulat que Valérie Rey-Robert décortique la construction du genre, montrant que les codes masculins ont très nettement évolué au cours des siècles. Le Roi Soleil, paragon de puissance, portait perruque, poudre au visage et talons hauts. Il appartient de déviriliser nos sociétés, pour que les hommes cessent de tuer leurs compagnes et leurs enfants, qu'ils cessent de se tuer entre eux, qu'ils cessent de s'automutiler. Ceci ne pourra passer que par un grand travail de prise de conscience et d'éducation.Cette nouvelle synthèse de la bloggeuse féministe assure le parfait complément à son précédent livre.Nulle doute: il y a là matière à débat. Un débat qui engage la salubrité publique et l'équilibre de nos sociétés.

    Valérie Rey-Robert anime le blog féministe Crêpe Georgette.Elle est l'autrice d'Une culture du viol à la française (Libertalia, 2019).Elle est considérée comme l'une des plus influentes féministes francophones du moment.

  • Mon papi est aviateur. Il a donné un nom à son petit avion : Paloma. Je vole avec lui depuis que j'ai sept ans. Vu d'en haut, tout est beau, même des choses moches, comme l'école ou l'autoroute. Le dimanche, on se retrouve à l'aéroclub. Il m'achète des bonbons, on choisit le plan de vol, on vérifie que tout marche bien et on décolle. Enfin, jusqu'à maintenant. Parce qu'hier, papa m'a annoncé que papi avait un problème au coeur. Il doit se faire opérer, alors plus de vol pendant au moins trois mois. C'est triste, mais j'ai une idée...

  • Violette Morris est l'une des sportives françaises les plus titrées de l'histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï...
    Le 26 avril 1944, elle meurt dans une embuscade organisée par un groupe de résistants qui mitraillent sa voiture. Était-ce elle qui était visée par les maquisards ? Tout porte à le croire. Car sous l'Occupation, elle passe pour la hyène de la Gestapo, une collabo au service de l'Allemagne nazie.
    Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle ? L'assassinat de cette femme à abattre par tous moyens ne cache-t-il pas autre chose ? Hors norme, sa personnalité est celle d'une femme impossible à enfermer en cases, son histoire est inouïe, son destin forcément tragique !

  • En mars 2019, Libertalia publiait la première édition d'Une culture du viol à la française.Ce livre a accompagné l'émergence d'une nouvelle génération féministe.En un an, la cause des femmes a considérablement avancé: mise au ban de la Ligue du Lol, révélations d'Adèle Haenel, mobilisations croissantes contre le féminicide, dénonciation du harcèlement dans le monde du cinéma, émergence de nouvelles figures iconiques, batailles pour la féminisation de la langue, etc.Cette nouvelle édition, actualisée et complétée, fait le point sur l'immense travail qui reste encore à accomplir pour en finir avec la culture du viol.Elle paraîtra en même temps que le second livre de Valérie Rey-Robert: Le Sexisme, une affaire d'hommes?

    Valérie Rey-Robert anime le blog féministe Crêpe Georgette.Elle est l'autrice d'Une culture du viol à la française (Libertalia, 2019 ; édition actualisée, mars 2020) et de Le Sexisme, une affaire d'hommes ? (Libertalia, mars 2020).Elle est considérée comme l'une des plus influentes féministes francophones du moment.

  • Anxiété, stress, surmenage sont sources de difficultés pour s'endormir, de réveils nocturnes, voire d'insomnie. Mais une bonne hygiène de vie et des habitudes simples peuvent permettre d'apaiser le sommeil et de mieux récupérer.
    Dans ce petit livre, le Dr Marc Rey, neurologue et grand spécialiste du sommeil, vous livre les clés pour mieux connaître et bien préparer votre sommeil.
    50 conseils pour un sommeil réparateur et un réveil en pleine forme  !
     

  • Violette Morris est l'une des sportives françaises les plus titrées de l'histoire. Une championne toutes catégories : boxe, natation, football, athlétisme, course automobile. Elle devint chanteuse de cabaret et égérie des années 30, amie de Jean Cocteau, de Joséphine Baker, de Brassaï... Le 26 avril 1944, elle meurt dans une embuscade organisée par un groupe de résistants qui mitraillent sa voiture. Était-ce elle qui était visée par les maquisards? Tout porte à le croire. Car sous l'Occupation, elle passe pour 'la hyène de la Gestapo', une collabo au service de l'Allemagne nazie.
    Voilà pour la légende. Une légende noire. Mais la réalité, quelle est-elle? L'assassinat de cette 'femme à abattre par tous moyens' ne cache-t-il pas autre chose? Hors norme, sa personnalité est celle d'une femme impossible à enfermer en cases, son histoire est inouïe, son destin forcément tragique!

  • En 1958, à la veille de la Coupe du monde en Suède, douze footballeurs de Première Division quittent clandestinement la France et rejoignent les rangs du FLN. Nous sommes en pleine guerre d'Algérie et leur but est de créer la première équipe nationale algérienne de football et d'en faire l'ambassadrice de l'indépendance à travers le monde... Parcourant le monde souvent clandestinement, cette équipe de champions devenus des va-nu-pieds, devant parfois accomplir plusieurs milliers de kilomètres en minibus à travers le désert pour jouer un match, sans remplaçants, va accomplir exploit sur exploit au fil de plus de 80 matches. Ils s'appellent Zitouni, Arribi, Kermali, Mekhloufi... et ils sont devenus des légendes du sport.

    On dira de ces "fellaghas au ballon rond" qu'ils ont fait avancer la cause algérienne de dix ans et évité des dizaines de milliers de morts supplémentaires.
    Javi Rey, Bertrand Galic et Kris n'ont jamais déserté les stades et ont trouvé dans les destins de ces joueurs l'occasion de croiser leur amour du ballon rond et de l'histoire avec un grand H. Kris, l'un des chefs de file de la bande dessinée du réel (on lui doit les succès "Un homme est mort" ou "Notre mère la guerre"), a trouvé les parfaits coéquipiers en Bertrand Galic, habile scénariste et historien, et Javi Rey, un jeune dessinateur catalan qui mêle subtilement les émotions humaines et l'intensité des scènes de match.

  • Une relecture moderne du chef-d'oeuvre de BarjavelLe futur. Toute trace de technologie semble avoir disparu de la surface de la Terre. Deux armées se font face devant l'ancien village de La Cadière-d'Azur. De sa tente de commandement, un homme âgé et charismatique s'entretient avec ses conseillers. Hostile à toute forme de progrès, celui que tous appellent le « Patriarche » s'apprête à lancer son attaque pour détruire la « machine » conçue par son adversaire. Car lui se souvient... 100 ans auparavant, en 2052, François Deschamps n'était alors qu'un simple étudiant à l'École supérieure de Chimie agricole de Paris. Fiancé à la jeune et belle Blanche, tout semblait aller pour le mieux dans sa vie. Le monde était régi par une technologie toute puissante. Jusqu'à ce que tout s'arrête. Jusqu'à ce que la catastrophe survienne...Dans ce triptyque, Jean-David Morvan propose une relecture moderne du roman d'anticipation de Barjavel et chef-d'oeuvre de la science-fiction française : Ravage. Au dessin, on retrouve Rey Macutay (Jaurès) qui impose une patte graphique hallucinante de dynamisme et d'inventivité, mélangeant habilement science-fiction et heroic fantasy.

  • Quand l'humanité devient inhumaineParis, juste après la catastrophe. Plus une trace d'électricité. La ville d'Or est à présent plongée dans la nuit. Les avions et les voitures volantes tombent comme des mouches. Visiblement, la coupure d'énergie s'est généralisée à toute la ville. Peut-être même à toute la planète... Une juste punition pour ce monde aveuglé par le progrès ? Au milieu du chaos, François se met en tête de retrouver Blanche pour la mettre en sûreté. Car privée de civilisation, l'humanité ne tarde pas à montrer son versant sombre. Dans les rues de Paris, c'est désormais la loi de la jungle qui prime : tuer ou être tué.Redécouvrez en BD le classique intemporel de Barjavel dans une relecture moderne et spectaculaire !

  • Annabelle a la varicelle ! Nina, Léo et Malou sont un peu jaloux : elle va pouvoir rater l'école et manger ses plats préférés. Et s'ils attrapaient aussi la varicelle ? Chiche ! Vite, il faut trouver comment tomber malade...

  • « Là où il y a une volonté, il y a un chemin »Russie, 1887. Motivé par la culture révolutionnaire suite à l'exécution pour terrorisme de son frère Alexandre, le jeune Vladimir Oulianov se plonge dans la lecture d'écrivains engagés comme Karl Marx ou Tchernychevski. Revenu à Saint-Pétersbourg après plusieurs années d'exil, il multiplie alors la publication de journaux clandestins et pamphlets opposés au pouvoir tsariste. Régulièrement incarcéré, sans cesse en fuite en Allemagne, Suisse ou Angleterre, il ne tarde pas à devenir une figure de proue du Parti ouvrier social-démocrate. Mais bien qu'il se revendique des écrits de Marx, « Lénine » prétend que la Révolution ne pourra pas venir du prolétariat s'il ne dispose d'un appareil politique puissant. Par d'habiles manoeuvres permettant à ses partisans de devenir Bolcheviks - c'est-à-dire majoritaire - et de prendre le pouvoir au sein du Parti, Lénine se révèle un fin stratège et laisse déjà entrevoir un autoritarisme forcené...

empty