• «Dans toutes [ses oeuvres] on retrouve le même goût, la même finesse,la même tranquillité.».

    Visite guidée :
    Salle 1 - Du côté de Marly-le-Roi.
    Salle 2 - Boucles de la Seine.
    Salle 3 - De Fontainebleau à Moret-sur-Loing.
    Salle 4 - Angleterre, retour aux sources.

    Grâce à cette exposition consacrée à Sisley, découvrez près de 65 oeuvres de cet artiste anglais de naissance, mais qui a toujours vécu en France, et ami des impressionnistes. Peintre de plein air, profondément inspiré par les paysages, les ciels et l'eau, il retranscrit dans ses toiles les variations climatiques, les saisons, les effets de lumière et de couleurs qu'il observe quotidiennement au cours de ses promenades.

  • Venise

    Renée Grimaud

    Cet ouvrage rempli d'images inédites donne des couleurs inattendues à la plus romantique des cités européennes. Pas de doute, Venise est la ville des amoureux par excellence  ! De la place Saint-Marc au pont du Rialto, de La Fenice au pont des Soupirs, du Grand Canal à la lagune, de palais en musées d'art ancien ou contemporain, la Sérenissime se découvre simplement au rythme de la marche, d'une gondole ou d'un vaporetto. Ce décor de théâtre posé à fleur d'eau, fait d'églises baroques, de palais à colonnes, de simples maisons, de ponts, de quais... tient véritablement du miracle. À chaque détour, il offre une petite ruelle à explorer, une place où se reposer et une multitude d'endroits insolites dont la cité des Doges a le secret. Venise résiste à tout, à la mer montante comme aux flots des touristes. Elle appartient à tous, même si le promeneur se demande parfois si elle est une chimère ou une réalité.

  • «Peignez généreusement et sans hésitations pour garder la fraîcheur de la première impression».

    Visite guidée.
    Salle 1 - Servantes et paysannes.
    Salle 2 - Du côté de Pontoise.
    Salle 3 - Pissarro et les ports.
    Salle 4 - Paris vu d'en haut.
    Salle 5 - Londres et les faubourgs.

    Grâce à cette exposition consacrée à Pissarro, découvrez l'oeuvre de cet artiste français, ami de Monet et de Cézanne, connu à la fois pour des paysages et ses représentations champêtres, mais aussi pour ses vues de Paris, le Louvre, Montmartre et les Tuileries, oeuvres aux compositions très structurées. S'il n'a pas toujours eu la place qu'il méritait, par le choix de sujets jugés peu intéressants, il a fortement contribué au mouvement impressionniste.

    Sur commande
  • Que reste-t-il à découvrir de "nos ancêtres les Gaulois" ? Tout, ou presque tout.
    Les progrès de l'archéologie depuis cinquante ans ne cessent de modifier notre représentation des Gaulois, même si bien des énigmes subsistent encore les concernant. D'où venaient-ils, qui étaient-ils, quelle était l'organisation de cette société gauloise avant la conquête romaine, que sait-on de leur religion, de leur langue ou de leur art ? Autant de questions auxquelles Renée Grimaud tente de répondre à la lumière des travaux archéologiques récents, sans lesquels les Gaulois seraient restés dans l'imaginaire comme des êtres brutaux, indisciplinés et frustes.
    Cet ouvrage propose une vision plus nuancée des Gaulois, à travers tous les aspects de leur vie quotidienne, y compris leurs pratiques cultuelles, où l'ampleur des recherches fait avancer chaque jour la connaissance, comme celle des sanctuaires religieux.
    Hommage au travail patient et érudit des archéologues, le texte de Renée Grimaud synthétise très clairement notre savoir actuel sur les Gaulois. Il est de plus très richement illustré : plus de 200 documents provenant de sites de l'âge du fer ou de très nombreux musées français.

    Sur commande
  • « Le premier mérite d'un tableau est d'être une fête pour l'oeil. » Eugène Delacroix Découvrez plus de 60 tableaux emblématiques de cet artiste, chef de file du romantisme. Aux premières oeuvres classiques succéderont des tableaux où la couleur, la lumière, le mouvement et la liberté de la technique montrent que Delacroix est avant tout un peintre libre dans ses compositions, inspiré par ses voyages et novateur. Un souffle de liberté pour les futurs impressionnistes !

    Salle 1 - Portrait et autoportraits.
    Salle 2 - Le romantisme dans tous ses états.
    Salle 3 - L'Orient et le Maroc.
    Salle 4 - Commandes publiques.

    Très vite dans sa carrière, Delacroix est devenu, avec des tableaux aussi emblématiques que Scène des massacres de Scio, La Mort de Sardanapale ou La Liberté guidant le peuple, une figure de proue du mouvement romantique. Hautain, solitaire, hanté par les passions et par les luttes de l'homme avec lui-même, Delacroix, aux prises avec des interrogations spirituelles, porte en lui certains traits de la personnalités romantique. Mais les notes de son Journal laissent également transparaitre un profond attachement au classicisme.

  • Salle 1 - Nus, entre classicisme et orientalisme.
    Salle 2 - La Rome antique et l'Italie moderne.
    Salle 3 - Le profane et le sacré.
    Salle 4 - Portraits de femmes.
    Salle 5 - Des hommes de pouvoir.

    Longtemps opposé au romantisme de Delacroix le classicisme d'Ingres est considéré aujourd'hui plus comme un effort vers un synthèse. La précision du dessin et la souplesse des lignes marquent ses paysages, ses compositions historiques et ses portraits, véritable reflet de la société de son temps, mais surtout ses célèbres nus, notamment La Grande Odalisque, ou encore la Baigneuse Valpinçon.

  • D'un trait, Renoir saisit sur la toile les frémissements qui agitent ses contemporains. Les danseurs des guinguettes et des bals, dans le célébrissime Bal du Moulin de la Galette, les spectateurs au théâtre, dont La Loge, les canotiers sur la Seine, les habitués du restaurant Fournaise à Chatou sont immortalisés par le peintre. A La Grenouillère, c'est en compagnie de son ami Monet qu'il brosse cet établissement populaire et très couru.
    A Paris, les cavaliers et les patineurs du bois de Boulogne n'ont bientôt plus de secrets pour lui. Par grand beau temps, ce sont les Parisiens flânant sur le Pont-Neuf qui ont alors ses faveurs. Renoir transforme aussi l'un de ses modèles favoris en archétype de la Parisienne, et brosse la foule sur les grands boulevards, les nouveaux lieux à la mode.

  • Grâce à cette exposition consacrée aux impressionnistes à Londres, découvrez près de 60 oeuvres de Monet, Pissarro, Sisley, Daubigny... qui ont rejoint l'Angleterre pour fuir la guerre franco-prussienne et la Commune de Paris. Scènes urbaines ou rurales, vues de la Tamise, matchs de cricket ou courses nautiques, intérieurs mondains... chacun a dépeint la vie anglaise et la société outre-Manche, telles qu'ils la ressentaient au quotidien.

  • Paris

    Renée Grimaud

    • Vilo
    • 1 Avril 2015

    Peu de villes au monde peuvent s'enorgueillir de pouvoir rivaliser avec la capitale française, avec sa beauté, son charme, son chic, son histoire, sa réputation et son élégance. Paris n'est pas seulement l'un des plus grands centres culturels, politiques et économiques au niveau européen et planétaire, c'est avant tout une scène unique où se donne à voir une infinité de scénarii, entre témoignages d'un patrimoine historique riche en rebondissements et signes d'une vitalité artistique incomparable dont l'architecture de la capitale est partie prenante. Une promenade dans Paris est un voyage toujours fascinant entre histoire et modernité. Le visiteur peut déambuler dans les magnifiques vieux quartiers aux rues pavées, se plonger dans le brouhaha d'un café aussi romantique qu'à la Belle Époque, puis s'adonner au shopping dans les boutiques de luxe de la capitale. Il peut admirer les lignes audacieuses du Centre Pompidou et de la Pyramide du Louvre, ou préférer celles, plus classiques, quasi solennelles, du Musée d'Orsay et de l'Arc de Triomphe qui couronne la mythique Avenue des ChampsÉlysées.
    Il peut s'absorber dans la contemplation de l'incomparable cathédrale Notre-Dame, immortalisée par Victor Hugo.
    « Chacun à Paris veut être acteur, personne ne veut être spectateur » remarquait Jean Cocteau, résumant ainsi l'âme de la capitale française : à l'ombre de la Tour Eiffel et au coeur même de ses quartiers en effervescence continuelle, Paris ne cessera jamais de surprendre.

    Sur commande
  • - Comment redécouvrir sa région par son histoire secrète, ses lieux insolites, mystérieux ou étonnants... tel est l'esprit de cette collection, servie par une iconographie à l'ancienne et une couverture imitation cuir.
    - A travers 40 thèmes différents (lieux sacrés, traditions et légendes, personnalités étonnantes, faits divers mystérieux...), Renée Grimaud nous dévoile les richesses insoupçonnées de nombreux sites vendéens.
    - Cette approche originale permettra aux habitants comme aux voyageurs de porter un autre regard sur la Vendée.

    Sur commande
  • Quand il n'est pas à la guerre, Napoléon nourrit de grands desseins pour Paris.
    L'arc de triomphe de l'étoile, celui du carrousel, la colonne Vendôme, le temple de la gloire, du commerce. Des réalisations monumentales au style néo-classique surgissent. Pourquoi " chercher le beau ailleurs que dans ce qui est grand " ? Car la future capitale de l'empire est au coeur du dispositif napoléonien et Paris devient un vaste chantier. Au programme, l'assainissement de la ville et la création de nouveaux équipements tels que halles et marchés, canaux et fontaines, grands axes de communication et ponts.
    " Le vieux Paris n'est plus qu'une rue éternelle ", raille Victor Hugo. Entre-temps, le clan Bonaparte prend ses marques. Les anciens palais royaux - le Louvre, les Tuileries, Versailles, Fontainebleau, saint-Cloud - vivent à l'heure de la pompe impériale ; tout comme les opulentes demeures, réinventées pour les proches et apparentés - telle la Malmaison pour Joséphine -, dont les somptueux décors célèbrent encore aujourd'hui la légende napoléonienne.

    Sur commande
  • Le Paris du XIXe siècle est la capitale des plaisirs et des divertissements en tout genre. Cabarets et cafés concerts sortent de terre à toute allure. C'est aussi l'époque où les « bouillons », établissements modestes où l'on se restaurait à peu de frais, cèdent peu à peu la place à des restaurants plus prestigieux comme Lapérouse, Drouant ou Maxim's.
    Les revues de music-hall aux Folies Bergère suscitent un engouement grandissant, tout comme l'Opéra-Comique ou les théâtres et les bals des Grands Boulevards. Des salles de cinéma prestigieuses comme le Louxor ou le Rex, suivront. La magie opère également dans les cirques (Médrano, Cirque d'hiver), qui offrent aux habitants émerveillés de prodigieux spectacles.
    Tous ces établissements deviennent les hauts lieux de la vie politique, littéraire et artistique du Second Empire, où la bourgeoisie triomphante s'affiche et se divertit sans compter.
    Grâce à ce magnifique ouvrage richement illustré de gravures anciennes, plongez dans cet univers féerique, où Paris brille de tous ses feux ! Que la fête commence !

  • Un embarcadère du Champ de Mars datant d'une Exposition Universelle, des vignes oubliées, une ferme en plein campus universitaire, le premier cimetière animalier du monde, un jardin japonais jouxtant une forêt vosgienne, des carrières de craie reconverties en caves à vin, une maison construite avec des pierres de la Bastille, un musée consacré à la carte à jouer ou aux pigeons voyageurs, la réplique du char du Général Leclerc, le dernier bec de gaz de France...
    Le département des Hauts-de-Seine réserve bien des surprises et n'a pas fini de livrer ses secrets.

    Sur commande
  • À Paris, lors de la construction de son palais, Catherine de Médicis fit créer un sublime jardin à l'italienne à la place d'une fabrique de tuiles : le jardin des Tuileries. Louis XIV aimait se promener dans son potager qui défiait parfois le rythme des saisons pour régaler toute l'année la Cour de Versailles. Quant à l'impératrice Joséphine, férue de botanique, elle n'hésitait pas à envoyer des explorateurs collecter de nouvelles variétés de roses aux quatre coins du monde... En 18 chapitres riches en anecdotes, cet ouvrage dépeint la création de ces jardins mythiques qui marquèrent leur époque par leur originalité ou leur démesure. En mettant en lumière le goût des souverains pour leurs jardins ou leur passion des fleurs, Renée Grimaud s'écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus. De la cerisaie de Charles V aux serres royales de Léopold II, des conceptions savantes d'André Le Nôtre aux fantaisies de Marie-Antoinette, partez à la découverte des plus beaux jardins de l'Histoire !

    Sur commande
  • Depuis près de cinquante ans, les Galeries nationales du Grand Palais accueillent des expositions artistiques. Ce lieu de mémoire prestigieux, où des millions de visiteurs ont porté leurs pas, se devait d'être célébré à sa juste valeur. Témoignages des commissaires, articles de presse de l'époque, rappel des négociations souvent nécessaires aux prêts, le présent ouvrage propose un large panorama des manifestations organisées par la Réunion des musées nationaux. Il revient sur le travail des architectes décorateurs dont certaines mises en scène sont restées dans les annales, évoque l'importance des coproductions internationales et la richesse des collections publiques françaises, portées à la lumière grâce à des expositions d'envergure. Il se veut enfin un hommage aux auteurs des catalogues et à celles et ceux qui, dans l'ombre, oeuvrent pour l'amour de l'art.

    Sur commande
  • Si les murs des châteaux pouvaient parler, ils en raconteraient, des grandes et des petites histoires, sur les personnages, illustres et moins illustres, qui ont vécu ou séjourné sur place ! Amours, naissances, faits d'armes, cours brillantes, événements politiques majeurs et anecdotes parfois inattendues resurgissent du passé sous la plume de l'auteur. Et c'est ainsi que, du Nord au Sud et d'Est en Ouest, se transmet la petite histoire de cent grands châteaux de France.

    Sur commande
  • Charlemagne était si fier de son éléphant qu'il le montrait à tous ses hôtes de marque. Louis XV laissait volontiers son chat angora monter sur la table du Conseil, même pendant les réunions avec ses ministres. Quant à l'impératrice Joséphine, elle trompait l'ennui en collectionnant avec passion cygnes et perroquets, au château de La Malmaison.
    ..
    En 15 chapitres riches en anecdotes, cet ouvrage dépeint les liens insolites noués par les grandes figures de l'Histoire avec les animaux. En mettant en lumière l'attachement et l'affection des souverains pour les bêtes à poils ou à plumes, Renée Grimaud s'écarte des descriptions officielles et dresse une galerie de portraits intimistes et inattendus.

    Du corbeau d'Auguste aux épagneuls de la reine Victoria, chaque animal permet de découvrir son maître sous un nouveau jour.

  • Découvrez Le Havre insolite - Les trésors cachés de la porte océane, le livre de Renée Grimaud. Un ancien temple maçonnique, des jardins suspendus dans un fort abandonné, la tombe d'un baleinier américain, un ascenseur dans une cabine de douche, un portail d'église en miniature, une villa hispanisante, un marin coiffeur, un club pour les ouvriers, un garage dans un bunker, le fantôme de Jean Valjean, la cloche des dockers, une boîte aux lettres belge ou un manoir médiéval à Sainte-Adresse... Le Havre et ses environs n'ont pas fini de livrer leurs secrets.

  • De Au Bonheur des Dames à Au Bonheur des Ogres, la littérature s'est toujours emparée de ces lieux mythiques : ces bâtiments incroyables méritaient bien qu'une historienne nous narre leur histoire sous un angle très visuel : les grandes étapes de leur construction, les heures de gloire, l'âge d'or de la réclame, mais aussi les difficultés.
    De très nombreuses images d'archives et gravures d'époque illustrent à merveille cette fantastique aventure. Monuments emblématiques de Paris, symboles de la ville lumière, mais aussi de la folie de la consommation, du luxe et des bonnes affaires, les grands magasins incarnent tout ce que Paris à de magique.

  • Que reste-t-il à découvrir de nos ancêtres les Gaulois ? Tout, ou presque tout.Les progrès de l'archéologie depuis une quarantaine d'années ne cessent de modifier notre représentation des Gaulois, même si bien des énigmes subsistent encore les concernant. D'où venaient-ils, qui étaient-ils, quelle était l'organisation de cette société gauloise avant la conquête romaine, que sait-on de leur religion, de leur langue ou de leur art ? Hommage au travail patient et érudit des archéologues, cet ouvrage propose une vision nuancée des Gaulois, à travers tous les aspects de leur vie quotidienne, y compris leurs pratiques cultuelles, où l'ampleur des recherches fait avancer chaque jour la connaissance, comme celle des sanctuaires religieux.

    Sur commande
  • Chaque thématique de ce guide est introduite par le portraits de Normands qui font partager leurs découvertes et leur attachement à leur région.

empty