Littérature générale

  • Arrivé au terme de sa vie, Pierre Teilhard de Chardin éprouve le besoin de revenir sur la profonde unité de son itinéraire, en deux lignes convergentes, celle de la science et celle de la foi. Le Coeur de la Matière, autobiographie intellectuelle et spirituelle, affirme sa foi en une évolution cosmique, biologique et humaine dont le sens s'accomplit en un point de convergence spirituelle de la Terre, qui pour lui est le Christ. Celui-ci unifie et intériorise, en effet, dans l'Amour le mouvement d'évolution qu'il achève. C'est pourquoi Teilhard complète sa méditation par ce qu'il nomme « l'essence de son message » : Le Christique, testament spirituel qui évoque l'amorisation de l'Univers.

    Ces textes ultimes ouvrent des voies encore partiellement inexplorées à la théologie comme à la spiritualité.

    Sur commande
empty