Max Milo

  • Qui était Monique Piffaut ? Chef d'entreprise brassant des milliards, petite femme au physique ingrat, elle a passé son existence à entuber des banquiers pour bâtir une des premières fortunes de France. Sa disparition, en 2016, après trois quarts de siècle de mensonges, laisse en héritage un vertigineux mystère. Elle n'a autorisé que quelques photos et n'a jamais parlé aux journalistes. Cette femme s'est dissimulée derrière une légende qu'elle a façonnée de toutes pièces. Ses origines et la plupart des étapes de son parcours sont si secrètes qu'aucune investigation ne saurait rendre compte d'une vie tellement étrange. Était-elle une comédienne hors norme, une sociopathe, un génie des affaires, une pilleuse de banques ? À partir des rares témoignages de ceux qui l'ont côtoyée dans l'intimité, Pierre Maraval a romancé sa vie comme elle le faisait elle-même en permanence. De l'enfance au trépas, entrez dans la tête de Monique Piffaut pour découvrir son extraordinaire saga.

  • À l'âge de 15 ans, Michelle a quitté sa famille dans l'état de New York, pour devenir stripteaseuse. À 17 ans, elle a rencontré Edward Byrom Senior. Il avait 32 ans. En sortant avec un homme bien plus âgé, elle cherchait une figure paternelle. Elle l'épousa. Mais la relation tourna au cauchemar, elle était constamment abusée et violentée par son mari qui l'emmena vivre très loin de sa famille, l'isola, la trompa, la força à avoir des relations sexuelles avec d'autres hommes en la filmant pour l'humilier. Elle était battue quotidiennement. Mais le couple eut un fils, Edward Junior.
    Edward Senior a été tué par balle dans sa maison de Iuka, Mississippi, le 4 juin 1999. Interrogée par la police, Michelle a reconnu avoir commandité le meurtre, elle aurait payé Joey Gillis, un ami de son fils, afin d'abattre son mari. Elle a donc pris toute la responsabilité et a été condamnée à mort lors du procès. Mais le jury n'a jamais été informé par la défense qu'entretemps, Junior était passé aux aveux : auprès d'un psychiatre, un expert agréé par les tribunaux, il a reconnu avoir commandité le meurtre lui-même. Dans une lettre il a écrit à sa mère : « Tu es tout ce que j'ai, et maintenant on essaie de m'enlever ça, mais Maman je vais te dire qui a tué mon père, parce que je suis malade de tous les mensonges : c'est moi. Et je ne l'ai pas fait pour l'argent, pas à cause de tous les abus, je l'ai fait parce que je ne peux pas me tuer moi-même. » Junior a même remis à la police l'arme du crime. Mais malgré ça, Michelle est restée dans le couloir de la mort en attendant sa mise à mort. L'exécution a été programmée en mars 2014. Quelques heures seulement avant l'exécution, alors que Michelle se préparait à sa fin, la Cour Suprême du Mississippi a enfin reconnu l'incompétence de la défense et a admis des preuves évidentes de l'innocence de l'accusée. Elle fut transférée aussitôt dans une prison à Luka pour attendre un nouveau procès. Procès qui finalement n'eut jamais lieu : ses avocats ont expliqué à Michelle Byrom que si elle acceptait de ne pas donner de suite judiciaire, elle pouvait être libérée sur le champ. Elle a accepté. Elle a reçu 340 dollars de dédommagement. Junior a été jugé et a plaidé coupable, il a été condamné à 30 ans de prison.

empty