• Nous voulons tous déterminer notre propre vie, et lui donner un sens. Notre dignité et notre bonheur en dépendent. Mais comment y parvenir? Notre histoire personnelle, notre rapport aux autres, mais aussi la culture, nos pensées, nos actions, participent-ils de cette autodétermination, ou au contraire l'entravent-ils?
    Ce livre, issu d'une série de trois leçons publiques que Peter Bieri a données en 2011 au Centre culturel de Graz (Autriche), aborde, dans une langue claire et didactique, le thème crucial de l'autodétermination, du libre arbitre et analyse avec clarté et originalité le sens, les conditions et les implications d'une vie humaine autonome.

  • Que signifie " être libre " ? Y a-t-il une liberté absolue de la volonté ? Quel est le degré de liberté dont nous disposons quand nous prononçons un jugement moral ? Si notre volonté est entravée par tous les hasards de la vie, cela signifie-t-il que nous avons renoncé à être libres ? Et pourquoi serait-il si important que notre volonté puisse se manifester sans la moindre restriction ? Les termes " être libre " et " être responsable " s'opposent-ils ?
    La Liberté, un métier pose toutes ces questions. Cet essai, écrit par un philosophe, n'est nullement une étude universitaire mais une présentation (et une discussion) des multiples solutions au problème de la libre volonté. Peter Bieri pousse les représentations ordinaires que nous nous faisons de la liberté dans leurs retranchements, jusqu'à obtenir une vision claire de ce que veut véritablement dire " être libre ".

    La liberté n'est pas un cadeau qui nous est fait mais un inlassable travail, un métier qu'il faudrait apprendre et réapprendre chaque jour.

  • Qu'est-ce que la dignité ? En quoi cette notion, qui peut sembler abstraite de prime abord, est-elle en réalité fondatrice de notre rapport aux autres, au monde, à nous-mêmes, jusque dans les actions et les événements les plus infimes de notre quotidien ?
    La dignité peut être synonyme d'autonomie de la personne, de sa capacité à exercer son libre arbitre sur les sujets essentiels de son existence - y compris sa propre mort ; elle peut aussi se construire à travers le regard de l'autre, qui me confirme en tant que sujet ou au contraire m'annihile ; elle peut être l'envers de la honte, et dépendre du respect dans lequel on tient ou non mon intimité ; elle est enfin liée au sens que, en définitive, on décide d'accorder ou non à sa propre vie.
    Peter Bieri met en scène des situations quotidiennes.
    Il recourt souvent à la première personne, pour mieux faire comprendre les tenants et les aboutissants d'instants critiques où se joue notre rapport à nous-mêmes ou aux autres. Du lancer de nains à la prostitution à Amsterdam, du Procès de Kafka à Max et les ferrailleurs de Claude Sautet, ses exemples sont parlants et surprenants. La notion de dignité lui permet d'aborder des questions essentielles, qui vont du plus intime au plus universel : qu'est-ce qui fait qu'on est vraiment soi-même ? Qu'est-ce qui nous menace, qu'est-ce qui nous fait éprouver les limites du soi ?
    Finalement, où commence et où finit l'humanité ?

    Sur commande
empty