• Projeter la psychanalyse sur un écran : l'idée n'est pas neuve, elle date de 1925, quand Karl Abraham, le plus fidèle des disciples, fait part à Freud d'un projet de film. La réponse ne tarde pas : «Le projet ne me plaît guère. Je ne tiens pas pour possible de présenter nos abstractions de façon plastique.» Réticence justifiée ou méconnaissance des pouvoirs du cinéma ?
    Le film pourtant se fera. Il sera réalisé par Pabst, le futur auteur de Loulou, d'après les indications du psychanalyste Hanns Sachs. Il s'appelle Les Mystères d'une âme. Le grand acteur Werner Krauss, alias Dr Caligari, tient le rôle du névrosé, le Professeur Mathias. Comment guérit-on une maladie de l'âme ? Le psychanalyste offre ses services...
    Ce premier film psychanalytique est aujourd'hui presque oublié.
    Patrick Lacoste l'a vu et revu, il a retrouvé la monographie de Sachs, les documents publicitaires, les nombreux comptes rendus de la presse. Son livre présente le dossier de l'affaire. Il est aussi une enquête sur le film, ses protagonistes, le cinéma allemand de l'époque. Il est enfin, au-delà de l'événement, une succession de prises de vue sur ce que Freud a appelé la figurabilité : à quelles conditions l'inconscient peut-il passer à l'image - et la présentation d'une cure par la parole à l'image muette ?

    Sur commande
  • Brèches du regard

    Patrick Lacoste

    Brèches du regard propose une réflexion sur l'image reformulée du point de vue de la clinique et de la théorisation freudiennes, puis des exercices d'interprétation en compagnie du roman, du cinéma, de la télévision, de la peinture, du film de famille.
    Les figures de John Cassavetes et d'Orson Welles, auteur d'images qui ont fait trace, animent les deux derniers essais. L'intrication des points de vue est permanente, racontée, afin de contribuer à une clinique du regard plutôt qu'à une théorie de l'image.

    Sur commande
  • Comment transmettre la force non tranquille de la méthode freudienne quand le climat est si joliment tempéré ? Comment entendre la sauvagerie inconsciente quand elle est domestiquée par la santé mentale ? Patrick Lacoste s'appuie sur les textes fondateurs de la psychanalyse.
    Il montre que ceux qui veulent la ranger dans les tiroirs de l'Histoire tentent de gommer son originalité. De brillantes analyses sur le meurtre, le temps, le fétichisme, la fiction, l'intime, l'étrange, en soulignent la singularité. Lutte contre les souffrances de l'âme, mais aussi travail de culture et libre exercice de la parole et de la pensée, la psychanalyse rencontre périodiquement la résistance de l'opinion.
    Par son expérience clinique et la forte consistance de sa pensée, Patrick Lacoste nous entraîne au coeur de ce métier rare et exigeant, profondément humain.

    Sur commande
  • « La multiplication des commentaires, exégèses ou constats de décès, rend d'autant plus pressante la question : qu'est-ce qu'une lecture de Freud ?
    C'est la notion de legs d'une théorie écrite, obligation décriée mais incontournable, qui se trouve interrogée ici - non séparée de sa pratique : rencontre de l'héritier avec le livre, travail à double sens de l'appropriation de l'un par l'autre, modalités d'une lecture ouvrant l'espace d'une écriture. Rencontres et affrontements auxquels Freud a si peu échappé que ses écrits, jalonnés d'évocations de livres dévorés, donnent à des noms d'auteurs un statut théorique latent, inscrit, mais à lire - modèle déposé d'une démarche où littérature et écriture scientifique ont partie liée. Goethe, en particulier avec Wilhelm Meister, aura été l'un de ces noms.
    C'est cet implicite des lecteurs de Freud que ce travail déplie, parcourant les trajets de Freud lecteur, exposant ceux du lecteur de Freud.
    De l'aller-retour constant et jamais achevé entre «il lit» et «il écrit», surgit un prototype d'écriture des lectures à partir de la fonction de la métaphore visuelle chez Freud. Rôle organique des yeux dans la perception et l'observation, leur intervention dans la prise de possession de l'imprimé, jusqu'à leur mise à l'écart (qui régit l'aveuglement d'oedipe), pour le déploiement de la représentation et de la recherche : vers la matérialisation de l'écrit.
    Mises en scènes de Freud lisant et écrivant, qui désigne l'oeuvre, les transferts et les correspondances qu'elle inclut, comme un dialogue intertextuel (les livres lus destinés aux livres à écrire) : conversation inépuisable, matrice de lectures, incitation à la pensée interdite de repos. » P. L.

    Sur commande
  • Le besoin en information et en formation en implantologie est en constante augmentation. Cet ouvrage, basé sur le programme du DU d'implantologie de la Faculté de médecine Pierre-et-Marie-Curie, a été pensé comme un support de formation et de travaux pratiques. L'approche claire et didactique, ainsi que les nombreux ' pas à pas ' et cas cliniques vous apporteront toutes les clefs pour réussir vos plans de traitements. Les notions fondamentales, telles que la législation, la classification des implants ou la préparation de la salle d'intervention sont rappelées dans une première partie. Les deux parties suivantes sont consacrées à la pose d'implants et aux prothèses dentaires (fixes et amovibles), des techniques classiques, aux techniques particulières comme les implants zygomatiques. Sont décrits en détail les protocoles cliniques et les erreurs à éviter. Patrick Goudot est chirurgien maxillo-facial, professeur des Universités, coordonnateur des DU d'implantologie à la Faculté de médecine Pierre et-Marie-Curie, Paris VI ; Chef du service de stomatologie et chirurgie maxillo-faciale, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris. Jean-Pierre Lacoste est médecin stomatologiste, chirurgien maxillofacial, praticien attaché en chirurgie maxillo-faciale, Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris.

    Sur commande
empty