• En matière de réglementation de la prostitution, les autorités cultivent le paradoxe : tolérer, mais réprimer. La prostitution ouvertement consentie et assumée n'est pas un danger pour la société. Au contraire, comme toute catégorie socioprofessionnelle, elle est assujettie a un régime fiscal. Les putes paient des impôts. Les putes contribuent à l'essor économique de la France. Les putes jouent un rôle sanitaire et social de premier ordre en désengorgeant les voies publiques de façon non discriminée : jeunes et vieux, pauvres et riches, beaux et repoussants, célibataires et bons pères de famille... A bien des égards, le plus vieux métier du monde est un métier comme les autres. Ou presque. C'est du moins le plus indispensable. L'histoire de Gaby Partanza, prostituée depuis l'âge de 16 ans nous le rappelle.

    Sur commande
empty