• 'Enfin une contribution originale au phénomène de la fraude financière. Plutôt que de se contenter de décrire les faits dont tous sont généralement au courant, Olivier Mesly cherche plus loin : il compare les comportements des bandits à cravate aux comportements des animaux, trouvant des similarités surprenantes. Quiconque veut mieux comprendre les stratégies des fraudeurs financiers doit lire ce livre' ! - François-Éric Racicot, Ph.D. Professeur de finance au Département des sciences administratives de l'Université du Québec. 'Ce livre donne un aperçu précis et original de la compréhension des comportements de prédation, dont la prédation financière. Des citoyens de toutes allégeances et des organismes comme l'Autorité des marchés financiers (AMF) y trouveront les explications pertinentes qui guideront les choix et stratégies de protection contre des bandits à cravate'. - Jean-Pierre Lévy Mangin de l'Universidad complutense de Madrid. Olivier Mesly a emporté son doctorat en administration des affaires, option marketing en un temps record de deux ans et demi. Il avait obtenu précédemment un MBA en agroalimentaire et un baccalauréat en études japonaises à l'Université McGill. Fort de sa connaissance de plusieurs langues, il a travaillé en ventes et marketing pour Mitsubishi et Maple Leaf Foods. Son thème de prédilection, la prédation, constitue un ajout majeur dans le domaine de la connaissance des relations vendeurs-acheteurs. Il en fait un de ses thèmes d'enseignement en tant que professeur de marketing à l'UQO et de consultant.

  • Comment faire une recherche supervisée en vente et marketing qui soit différente et efficace ? L´approche de l´auteur, plutôt que se cantonner à une seule méthode de recherche, s´inspire de plusieurs méthodes et techniques pour aider à la construction d´un modèle final unique qui se veut à la fois théorique et pratique. Son livre se centre sur l´individu, sur le processus interne vécu par le chercheur.

    Sur commande
  • Vous trouverez dans cet ouvrage l'art de bien comprendre la relation prédateur/proie dans la vente ! Étant donné qu'environ 40% de la population travaille de façon directe ou indirecte dans la vente, nous sommes à peu près tous touchés par la question de savoir si tous les vendeurs sont des prédateurs. En fait, nous sommes tous des vendeurs à notre façon. Si nous ne nous considérons pas comme des vendeurs, des proches, eux, le sont probablement. Ce qui veut dire qu'il y a quelque part des proies... des proies, par exemple, de Vincent Lacroix, d'Earl Jones, de Bob Madoff. N'avons-nous pas été floués nous-mêmes à un moment dans notre vie ? Olivier Mesly est titulaire d'un doctorat en administration des affaires (DBA) option marketing. Fort de sa connaissance de plusieurs langues, il a travaillé en ventes et marketing pour Mitsubishi et Maple Leaf Foods, supervisant un réseau de distributeurs dans 28 pays. Son thème de prédilection, la prédation, constitue un ajout majeur dans le domaine de la connaissance des relations vendeurs-acheteurs. Il en fait un de ses thèmes d'enseignement à titre de professeur de marketing à l'UQAT et de consultant auprès, plus particulièrement, de concessionnaires automobiles de renom.

  • Le personnage principal du livre, David A. Derlozki, démontre que l'intransigeance qui caractérise notre système « d'injustice » dans les causes de divorce est en fait une formidable machine à tuer l'enfance. Lui-même enfant du divorce, il est bien placé pour l'affirmer, avec plus de quarante années de recul et une maturité qui ne peut qu'étayer son propos. Pour David, la question se pose : comment instaurer une relation de respect et de confiance dans une atmosphère aussi empoisonnée ? Mais lui et ses proches - Brigitte, Maxime, Vincent, et la petite Fannie - se débattent dans un monde aussi réel que malsain. Les convictions et les actions de David ne font qu'empirer les choses, mettant en danger Maxime, et surtout Fannie, qui a disparu avec sa mère.

    Sur commande
  • Trop souvent, les décideurs qui doivent approuver un projet se fient aux informations fournies par des entrepreneurs désireux d'obtenir un financement rapide et négligent la recherche des aspects cachés de la soumission du projet. Cependant, il n'est pas toujours simple de déceler les erreurs, les omissions et les exagérations contenues dans la soumission. Il n'est pas chose facile non plus pour un entrepreneur, même de bonne foi, de se distancier d'un projet en gestation sur lequel il a beaucoup travaillé afin d'en reconnaître les faiblesses. Quoi qu'il en soit, la réalité est qu'on peut assez aisément maquiller les chiffres pour faire paraître un projet faisable, ou encore, désirer tellement sa réalisation que l'on ferme les yeux sur des dimensions négatives pouvant mener à sa perte. Dans ce contexte, comment prendre la bonne décision ? Cet ouvrage présente un ensemble d'outils qui aidera ceux qui doivent décider si un projet doit aller de l'avant, s'il a besoin d'améliorations, ou s'il doit carrément être abandonné. Il propose un examen en profondeur de l'analyse de faisabilité de projets, dont certains aspects sont bien souvent négligés, et fournit un complément aux techniques habituelles d'analyse de faisabilité technique, financière et marketing. Grâce à une méthode d'analyse rigoureuse permettant d'examiner la soumission sous divers angles, toute possibilité de « vérités cachées » ou de zones d'ombre est éliminée. Ce livre s'adresse aux étudiants des cours de faisabilité de projets, mais aussi aux chefs de projets et aux responsables des secteurs privés et publics impliqués dans le processus de décision qui souhaitent explorer les aspects oubliés de l'analyse de la faisabilité de projets, y compris les relations interpersonnelles.

    Sur commande
empty