• Après avoir mis sens dessus dessous le monde du travail de sa plume acérée dans Le Syndrome de la chouquette, Nicolas Santolaria, observateur perplexe de lui-même, s'intéresse dans ces nouvelles chroniques à la parentalité. Et si nos relations aux enfants était une des dernières aventures encore possibles dans la société du XXI e siècle ?
    Du choix d'un prénom qui en met plein la vue au casse-tête du changement de couche au radar en pleine nuit, des vertus éducatives de l'apéro aux goûters d'anniversaires pharaoniques qui finissent par ravager votre appartement, des résolutions intenables (" non, pas d'écran ! ") aux confinements qui font monter la pression (" qui m'a piqué mon ordi ? ") : la condition de parent est loin d'être de tout repos, et chacun·e pourra se retrouver dans ces instantanés tendres et hystériques de la vie de famille.
    Observant à la fois ses deux fils en train de grandir et lui-même dans son apprentissage de la parentalité, Nicolas Santolaria, papa hélicoptère parfois au bord de la crise de nerfs, nous livre aussi en filigrane un portrait de nos sociétés, où l'enfant est devenu l'objet d'un culte narcissique sans précédent. Face à la tentation d'une éducation un peu trop " positive ", voire programmatique, qui répondrait préventivement à tous les maux du monde et serait devenue votre nouvelle carte de visite, il est grand temps d'accepter cette fatalité : malgré les chauffe-biberons connectés et les guides pour devenir de " Super Papas ", nous serons toujours des parents imparfaits. Alors relax ! Si vous avez oublié de lui faire réviser sa table de 3 et que votre enfant n'est pas le futur prix Nobel d'économie, ce n'est pas une raison pour le priver de Champomy.
    " (...) cet ouvrage servira, je suis sûr, à tous les professionnels de l'enfance, car le normal permet d'éclairer le pathologique. Voilà enfin de l'optimisme, de l'humour, une culture non pédante, inscrite dans le quotidien et le génie de l'enfance (...). " Marcel Rufo, extrait de la postface

  • Avec humour et un zeste d'analyse critique, voici décryptée la vie de bureau telle que nous la connaissons tous. Nicolas Santolaria observe avec talent le monde du travail tel qu'il va ou deviendra pour le meilleur... ou pour le pire. Le livre culte de la "start-up nation" !
    La machine à café, l'open-space, la disparition des frontières entre vie privée et vie professionnelle, les pots d'entreprise, le harcèlement olfactif, la pratique de la trottinette, les cafés envahis par les MacBook des indépendants... En une cinquantaine de chroniques, Nicolas Santolaria, journaliste au regard affuté, explore l'univers que nous partageons tous, celui du travail tel qu'il se pratique aujourd'hui. Des situations cocasses ou embarrassantes aux " tics " contemporains dans les échanges relationnels, du langage mâtiné d'anglais aux nouvelles théories de management, farfelues ou proprement effrayantes, sans oublier les névroses plus ou moins sérieuses que cela génère, tout passe au crible de la plume alerte de l'auteur.
    Loin de n'être qu'humoristiques, ces chroniques, dans une démarche proche des mythologies de Barthes, sont également nourries de références, qui permettront au lecteur curieux d'aller plus loin sur certains sujets.
    Organisé en cinq parties (Lieux et objets ; Pratiques ; Bien-être et névroses ; Langage ; Relations humaines), le livre est rythmé d'illustrations de Matthieu Chiara, également auteur de la couverture.
    Une lecture de détente... au bureau (ou pas) !

  • " Es-tu humain ? / Voilà une question plutôt personnelle. " / " Qui es-tu ? / Je suis votre assistant virtuel, vos désirs sont des ordres. " Le journaliste Nicolas Santolaria explore depuis des années l'interaction homme-objet-machine. Fin observateur des nouvelles technologies et de leurs usages qui, progressivement, s'inscrivent dans nos quotidiens, il livre ici la première enquête philosophique et anthropologique sur ce que Siri dit de nous et du " moment robotique " en train d'advenir.
    Intégré aux iPhones à partir d'octobre 2011, le logiciel Siri, propriété d'Apple, marque l'ouverture au grand public de l'ère des assistants personnels intelligents, à savoir la possibilité de dialoguer avec une machine sur un mode conversationnel presque aussi naturel et intuitif que celui que l'on pourrait adopter avec un ami ou un proche. Retraçant l'histoire des machines parlantes de l'Antiquité jusqu'aux premiers
    chatterbots (robots parlants) dans le courant des années 1960, puis explorant les origines militaires de Siri, Nicolas Santolaria interroge notre rapport à la technologie. Simplement activé par la voix, Siri, en sa qualité de
    " do engine ", permet un accès facilité aux réseaux informatiques. Prenant des décisions à votre place, il se trouve au coeur d'une phénoménologie techno-induite qui bouleverse en profondeur notre rapport à l'expérience. Ayant également pour ambition de compléter, d'" augmenter " son utilisateur, cette étrange altérité cybernétique qui s'exprime sur un mode émotionnel nous bouleverse en profondeur. Qui est vraiment cet Autre ? Rythmée par des extraits de conversation avec Siri et nourrie par des entretiens avec des usagers réguliers de l'assistant virtuel, l'enquête, la première dans son genre, en explore tous les paramètres : projection de sentiments sur Siri ; dysfonctionnements fonctionnels permettant d' " humaniser " l'intelligence artificielle ; problématiques liées au genre en fonction du choix de la voix de Siri ; effets induits sur le langage humain par ce nouveau mode d'interaction ; instrumentalisation de Siri à des fins commerciales ; fantasmes entourant le dispositif ; croyances techno-magiques... Dans la tradition de Barthes qui prenait les objets au sérieux, le livre vous plonge au coeur de cette nouvelle mythologie aussi fascinante qu'inquiétante.

  • "Tout a commencé le jour où une appli a trié mes chaussettes..."
    Une vie sans corvées. C'est le défi que s'est lancé Nicolas Santolaria qui, pendant un an, a délégué à des sites spécialisés la gestion de tout ce qui lui pèse au quotidien.
    Une vie sans corvées. C'est le défi que s'est lancé Nicolas Santolaria qui, pendant un an, a délégué à des sites spécialisés la gestion de tout ce qui lui pèse au quotidien.
    Le ménage ? Un robot le fait pour lui. Les courses et les repas ? En quelques tours de pédalier, un coursier dépose tout à sa porte. La queue à la poste ? Un concierge 2.0 envoie quelqu'un poireauter à sa place. Faire pousser des plantes vertes ? Il lui suffit d'une appli pour avoir la main verte. Un article à rédiger pour son journal ? Il peut l'avoir en 24 heures et il lui en coûtera cinq euros. Séduire sur les sites de rencontre ? Même cela peut être laissé à un professionnel.
    Confier à d'autre les petites et grandes tâches qui nous occupent d'ordinaire : ce privilège, hier réservé aux clients des palaces, s'est aujourd'hui démocratisé. Nos smartphones proposent désormais des services adaptés à toutes les bourses, à tous les besoins.
    Avec un humour mordant, Nicolas Santolaria nous raconte son odyssée immobile aux confins du dépouillement de soi et de la fainéantise assistée.

  • Aussi drôle qu'utile, ce guide pas comme les autres montre l'endroit mais aussi l'envers de nos destinations préférées. Pour que nos vacances deviennent enfin synonymes de vrai bol d'air pur !
    Et si, pour nos vacances en France, on évitait les pollutions ?
    Pas si facile, car certains de nos plus beaux lieux de villégiature cachent parfois des dangers insoupçonnés... que ce livre nous apprend à éviter.
    La Grande Plage de Biarritz ? L'une des plus belles de France. Mais ne vous y baignez pas après de fortes pluies.
    La vallée de l'Arve ? Un paysage de carte postale. Qu'il vaut mieux admirer depuis les hauteurs.
    Le parc du Mercantour ? L'une de nos plus belles réserves naturelles. Mais évitez la cueillette des champignons.
    Aussi drôle qu'utile, ce guide pas comme les autres montre l'endroit mais aussi l'envers de nos destinations préférées. Pour que nos vacances deviennent enfin synonymes de vrai bol d'air pur !
    1. Le vignoble du Médoc
    2. La Suisse normande
    3. Le métro parisien
    4. Le mont Blanc
    5. Les toits de Paris
    6. La presqu'île de la Hague
    7. La vallée de l'Arve
    8. Biarritz
    9. Le parc du Mercantour
    10. La Guyane
    11. Menton
    12. Les calanques de Marseille
    13. Le lac de Gérardmer
    14. La baie de Morlaix
    15. Ardèche et Drôme
    16. L'Alsace
    17. La Martinique
    18. Annecy
    19. Hao
    20. La Guadeloupe
    21. Verdun
    22. Le lac Bleu d'Avrillé
    23. Le gave de Pau
    24. Le bassin d'Arcachon
    25. La côte landaise
    26. Port-Saint-Louis-du-Rhône, Fos-sur-Mer
    27. Tahiti
    28. La baie de Saint-Brieuc
    29. Le fleuve Charente
    30. La Lozère
    31. Saint-Tropez
    32. La Loue
    33. La Manche
    34. Le pays de Pontivy
    35. Le Cap Corse
    36. L'archipel des Tuamotu
    37. La Côte d'Azur
    38. Les plages de Camargue
    39. La Champagne berrichonne
    40. La plage de l'Huveaune à Marseille

empty