• Le succès rencontré par la « nouvelle formule » du livret du candidat de l'Éducation musicale nous engage à poursuivre dans cette voie : celle de la couleur, des tableaux, des flash-codes, mais aussi de l'adéquation des questionnements aux problématiques imposées par l'Éducation nationale.

    Alors que les sujets du bac se modifient lentement vers une interrogation d'ordre esthétique et philosophique plus qu'une véritable étude des oeuvres et une connaissance des périodes et écoles, cela peut paraître paradoxal. D'autant plus que le ministère a définitivement opté pour une étude comparative, aussi bien en option facultative qu'en enseignement de spécialité. C'est pourtant bien à cette comparaison que nous préparons les candidats, sans jamais cependant perdre de vue le fait que cette comparaison doit être étayée par une connaissance solide des oeuvres au programme, mais aussi des principes d'écriture musicale.

    C'est pourquoi nous tenons depuis plusieurs années à combler d'éventuelles lacunes des candidats sur le plan théorique. On présente à tort la théorie musicale comme une matière rébarbative, alors qu'elle n'est que l'apprentissage d'un outil indispensable à qui veut vraiment pénétrer les arcanes des oeuvres. Aussi avons-nous choisi de placer en fin de volume une petite "mise à niveau solfégique", pour ceux qui en ont besoin. Les oeuvres de Debussy et Ravel imposées cette année sont difficiles pour qui souhaite aller à fond dans leur étude. Et nous espérons que ces petits "mémentos" aideront les plus démunis.

    Comme nous le redirons plus loin, les analyses sont conçues pour les plus exigeants d'entre eux. Nous avons fait en sorte que ceux qui souhaitent se limiter à l'essentiel puissent le faire.

    Cependant les candidats à l'option facultative comme à l'option de spécialité auront intérêt à lire l'ensemble des analyses, en plus des annexes.

  • Avant-propos

    Le baccalauréat « ancienne mouture » vit donc sa dernière année... Faut-il le déplorer ? Peut-on encore parler d'« examen » pour une épreuve dont le taux de réussite approche ou dépasse les 90 % ? (alors qu'en 1967, ce taux était de 61,7 %, il est cette année de 88,1 % et 91,2 pour le bac général) ! L'état d'esprit coura- geux qui semblait à l'origine de la réforme pouvait laisser espérer aux lycéens, en plus d'une revalorisation du niveau, une ouver- ture plus large dans le choix des matières. Pour la première fois, un élève pourrait en n choisir comme enseignement de spécia- lité (par exemple) mathématiques et musique ! Et une spécialité artistique ne serait plus forcément liée à la lière littéraire ! Oui, mais voilà... Si l'on ignore encore le nombre de créations ou de fermetures d'options que cette réforme a induit en France, dans le lycée où j'enseigne - pour l'exemple que je connais le mieux - elle a purement et simplement abouti à la fermeture des options

    artistiques (arts plastiques et musique). Drôle de progrès ! En imaginant que ce cas ne soit pas unique dans l'hexagone, cela signi e que la préparation au bac que nous proposons dans cette revue pourrait rendre service l'année prochaine à un nombre bien plus important de candidats musiciens (en tout cas en ce qui concerne les candidats libres). Quoi qu'il en soit, nous conti- nuerons à proposer à tous une formule qui va bien au-delà des compétences attendues à l'examen, même si elle ne les élude absolument pas ; en cherchant à toujours stimuler leur curiosité, et à parfaire leurs compétences « pratiques », nous aimerions convier les lycéens à une sorte d'initiation - ou d'incitation si l'on préfère - à la musicologie, qui, j'espère, les satisfera.

    Philippe Morant

    Le format ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • La fabrique des pandémies ; préserver la biodiversité, un impératif pour la santé planétaire Nouv.

    " Voir un lien entre la pollution de l'air, la biodiversité et la covid-19 relève du surréalisme, pas de la science ! ", affirmait Luc Ferry en mars 2020, accusant les écologistes de " récupération politique ". Voilà un philosophe bien mal informé. Car, depuis les années 2000, des centaines de scientifiques tirent la sonnette d'alarme : les activités humaines, en précipitant l'effondrement de la biodiversité, ont créé les conditions d'une " épidémie de pandémies ".
    C'est ce que montre cet essai, mobilisant de nombreux travaux et des entretiens inédits avec plus de soixante chercheurs du monde entier. En apportant enfin une vision d'ensemble, accessible à tous, Marie-Monique Robin contribue à dissiper le grand aveuglement collectif qui empêchait d'agir. Le constat est sans appel : la destruction des écosystèmes par la déforestation, l'urbanisation, l'agriculture industrielle et la globalisation économique menace directement la santé planétaire.
    Cette destruction est à l'origine des " zoonoses ", transmises par des animaux aux humains : d'Ébola à la covid-19, elles font partie des " nouvelles maladies émergentes " qui se multiplient, par des mécanismes clairement expliqués dans ce livre. Où on verra aussi comment, si rien n'est fait, d'autres pandémies, pires encore, suivront. Et pourquoi, plutôt que la course vaine aux vaccins ou le confinement chronique de la population, le seul antidote est la préservation de la biodiversité, impliquant d'en finir avec l'emprise délétère du modèle économique dominant sur les écosystèmes.

  • « Voilà plus de vingt ans que, chercheur, écologue de la santé, je me bats pour que nous prenions conscience de former un tout avec la nature. La préserver, c'est préserver notre humanité, et notre santé.
    Voilà plus de vingt ans que je me heurte à des murs du côté des sphères politique et scientifique, toutes deux sourdes à mes alertes répétées contre les épidémies qui nous menacent.
    J'ai voulu m'éloigner du monde occidental, pour retrouver l'authenticité d'une nature longtemps préservée en Asie du Sud-Est... Mais là encore, la modernité devenue folle m'a rattrapé !
    Pour satisfaire nos marchés dévorateurs, ces pays se sont eux aussi lancés dans une course destructrice au productivisme, à la déforestation, aux pesticides.
    Comme je le prédisais, les hommes ont fini par créer les conditions d'émergence d'une nouvelle peste : le coronavirus.
    Et qui accusons-nous ? Les animaux sauvages ! La chauvesouris ! Le pangolin !
    Mais qui a poussé la chauve-souris, réservoir de virus, à quitter sa forêt pour venir souiller nos productions agricoles et répandre la peste moderne ?
    Nous.
    Il est temps d'en finir avec le massacre de la faune sauvage, et de renouer avec notre vraie nature. »
     
    Serge Morand est écologue de la santé, directeur de recherche au CNRS et au Cirad et enseignant à la Faculté de médecine tropicale de Bangkok, en Thaïlande.

  • Les licornes en ont assez de Rainbow Valley. Elles ont décidées de quitter leur paisible forêt à la recherche de la grande aventure ! Voici un grand cherche et touve plein d'humour qui fourmille de détails et qui demande à l'enfant d'aiguiser son sens de l'observation pour s'amuser à repérer dans les 16 scènes du livre 7 licornes bien cachées !

  • Les sept licornes de la vallée de l'Arc-en-Ciel sont désormais très célèbres ! Elles ont donc décidé de partir aux quatre coins du monde à la rencontre de leurs plus grands fans. Voici un grand cherche et trouve plein d'humour qui fourmille de détails et qui demande à l'enfant d'aiguiser son sens de l'observation pour s'amuser à repérer dans les 16 scènes du livre 7 licornes bien cachées !

  • Venises

    Paul Morand

    "Le mérite de ces pages, c'est d'être vécues ; leur réunion, c'est une collection privée, sinon mon musée secret ; chacune présente un jour, une minute, un enthousiasme, un échec, une heure décisive ou une heure perdue. Cela pourra être revécu, récolté par d'autres, par moi jamais plus."
    Paul Morand

  • L'homme presse

    Paul Morand

    Pierre gâche tout, l'amitié, l'amour, la paternité, par sa hâte fébrile à précipiter le temps. À cette allure vertigineuse, il ne goûte plus ce qui fait le prix de la vie, ni les moments d'intimité que sa femme Hedwige lui ménage, ni la poésie des choses. Il se consume et consume les siens en fonçant vers un but qu'il renouvelle, chaque fois qu'il l'atteint. Pierre saura trop tôt qu'il ne se hâtait ainsi que pour arriver plus vite au rendez-vous de la mort.

  • Longtemps réservé aux domaines des médias, de l'informatique, de la formation et du conseil, le travail en freelance se généralise à tous les secteurs d'activité. Qu'est ce qu'être freelance ? Est-ce fait pour vous ? Comment définir son identité professionnelle, son offre, trouver ses clients ? Comment gérer la grande liberté mais aussi l'incertitude qu'être freelance génère ? 
    Ce livre présente tous les outils et méthodes spécifiques à ceux qui souhaitent travailler en freelance mais aussi à ceux qui ont déjà fait le grand saut. 
     

  • Les colocs

    Sarah Morant

    Quand sa cousine-et-colocataire décide de partir un an à l'étranger, Cassandre est bien embêtée. Il est hors de question qu'elle retourne chez ses parents. Par chance, sa cousine lui dégote le colocataire parfait  ! Ou pas... Car la personne qui se présente à sa porte n'a rien du coloc rêvé. Pire, Alden est tout ce que Cassandre déteste. Et vice versa. Il déplace ses affaires sans la prévenir  ; elle refuse de faire la moindre tâche ménagère. Il invite ses amis sans la prévenir  ; elle organise des soirées dans leur appart quand il aimerait dormir. Ils ne sont d'accord que sur une chose  : leur incompatibilité. Vite, des disputes éclatent et la colocation devient invivable. Pour essayer d'apaiser l'atmosphère, Alden propose de poser des règles. Chacun son tour, ils inscriront sur une feuille une loi à ne jamais transgresser. Et plus les jours passent, plus Alden et Cassandre découvrent qu'ils sont peut-être, tout compte fait, des colocataires parfaits...

  • Paul Morand a toute sa vie tenu  des chroniques dans la presse. Lui, si réservé, s'y confiait parfois de manière inattendue.  J'ai eu au moins cent chats  rassemble pour la première fois les plus personnelles d'entre elles.
    Souvenirs d'enfance, famille, amis, voyages... Parlant des autres (Proust, Larbaud...) il parle également de lui  : «  J'ai commencé par détester la danse...  ». Le grand cosmopolite qu'il était se rend bien sûr à New York ou à Singapour, mais on le voit aussi parcourant la France, de Montfort l'Amaury à Villefranche-sur-Mer. L'inconfort anglais  ? Les cafés italiens  ? Son farouche angora blanc  ou sa douce persane bleue ? Rien n'est étranger à Morand, dont l'oeil insatiable et la parole acérée dessinent en quelques images frappantes le sentiment du monde.
    La préface inédite de Pauline Dreyfus rend brillamment compte de ce Morand intime, qui semble à mille lieux du grand voyageur pressé. Même s'il précise  : «  Naturellement, je ne puis vous parler de moi tel que je suis, vous donner la clé de ce qui est même pour moi un mystère  ; une pudeur bien connue m'arrête », voici le livre qui s'approche au plus près d'un Morand intime.

  • Le personal branding  s'inspire de la démarche marketing et utilise des outils éprouvés pour mieux se connaître, avoir une vision plus fine de ses objectifs personnels et professionnels et améliorer son bien-être global.
    En quoi est-ce fondamental ? Quels  sont les outils pour mieux se connaître et se « vendre » ? En quoi  consiste le SWOT personnel ? Comment se positionner pour être mieux  perçu ? Quels sont les réseaux sociaux les plus adaptés à chacun ?  Comment réaliser ses projets en accord avec ses valeurs ?
    Découvrez les 64 outils et méthodes indispensables pour aborder  toutes les dimensions du personal branding (ou marketing de soi).
    Traité de façon synthétique et pratique, chaque outil est décrit sur  2 ou 4 pages, comprenant l'essentiel en français et en anglais, les  objectifs spécifiques, le contexte d'utilisation, les étapes de mise  en oeuvre, les avantages et les précautions à prendre, ainsi que des  conseils méthodologiques. Certains outils sont complétés par un  approfondissement et un cas d'entreprise.
    Des vidéos, accessibles par QR codes, présentent quelques outils en situation.

  • Timide

    Sarah Morant

    Discrète, discrète, discrète... Parce que c'est tellement plus facile de fuir le jugement des gens plutôt que de l'affronter en face. Réservée, réservée, réservée... Parce qu'elle se sent tellement mieux en faisant comme si rien ne c'était passé. Aimée, aimée, aimée Parce qu'il va entrer dans sa vie, et tout bouleverser tel un jeu de quilles... Une fille timide peut cacher tellement plus. Il faut juste qu'une personne prenne la peine de le découvrir. Sarah Morant n'a que 17 ans quand elle décide de publier son premier roman sur la plateforme d'écriture WATTPAD. C'est ainsi qu'est né TIMIDE, un texte qui a très vite compté plus de 4 millions de vues et conquis une véritable communauté de fans.

  • Tricoter ses chaussettes : toutes les techniques ; inclus : 7 patrons Nouv.

    Toutes les techniques du tricot de chaussettes rassemblées dans un seul ouvrage !

    Grâce à ce guide complet, lancez-vous dans le tricot de chaussettes en toute sérénité. Qu'il s'agisse de chaussettes montées par la jambe ou par la pointe, de l'utilisation d'aiguilles circulaires ou double pointe, de talon en rangs raccourcis ou après coup, de motifs à torsades, dentelle ou jacquard, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir au fil des pages et des pas à pas en images.

    Du choix du matériel au reprisage des tricots en passant par la conception de votre paire idéale, ce livre vous permettra de réaliser n'importe quel modèle de chaussette tricotée mais aussi de créer votre paire sur-mesure adaptée à votre niveau, votre laine et votre taille.

    Et pour mettre en pratique votre savoir-faire et réaliser de superbes modèles, retrouvez 7 patrons de chaussettes inclus dans l'ouvrage.

  • Les zoonoses, ces maladies qui nous lient aux animaux Nouv.

    Cet ouvrage apporte un éclairage synthétique sur les maladies transmissibles entre les humains et les animaux, appelées zoonoses. Après avoir clairement défini ce que sont ces maladies, comment elles se transmettent et présenté les zoonoses majeures, il expose les différents moyens de nous en prémunir et nous explique les raisons de leur émergence et de leur évolution.

  • Le droit à un environnement de qualité, que la célèbre Déclaration de Stockholm de 1972 promeut au rang de droit de l'homme, n'est reconnu officiellement que depuis une époque récente. En effet, la protection de l'environnement s'est aujourd'hui banalisée, au point d'inspirer la réglementation d'activités quotidiennes : gestion de l'eau, de l'air, protection contre le bruit, élimination des déchets, etc. Cet ouvrage à jour des dernières lois et directives se propose d'exposer les principes fondamentaux, les institutions et les domaines du droit de l'environnement, afin d'éclairer la nature même d'un concept que le droit se donne pour mission de protéger.

  • "La Croix gainée de violet rentra la première, suivie des pénitents, cohue de somnambules épuisés, titubants de fatigue, que ne réveillait pas le premier cri des coqs. Une tristesse profonde descendait sur cette fin de cérémonie, un goût de néant décomposait en vert le ciel bleu. Contrastes andalous, calices de fiel vidés parmi les verres joyeusement remplis, corps torturés parmi les danses souples, oliviers tordus parmi les lis rectilignes.
    Pourquoi ces larmes dans ce paradis terrestre où le rossignol de l'Alcazar célébrait la nuit frémissante et où les premières hirondelles, depuis peu arrivées des Canaries, portées par les mêmes vents réguliers qui ramenaient les Conquistadores, aiguisaient déjà leurs ailes dans le jour naissant ?
    Comme la dalle d'un sarcophage, la porte se referma sur la procession."

  • Fragiles

    Sarah Morant

    Gabriel a toujours été le bad boy du lycée : celui qui frappe avant de parler, qui fait craquer toutes les filles mais ne s'attache jamais. Brittany incarne la peste par excellence, à la répartie vicieuse, et au joli minois qui ne laisse aucun garçon indifférent. Pourtant, derrière leurs apparences montées de toutes pièces, tous deux cachent de profondes blessures qui les éloignent des autres. Dans cette course pour cacher leurs cicatrices, Gabriel et Brittany se cherchent mutuellement... Se trouveront-ils ?

  • Ouvert la nuit

    Paul Morand

    "Tout ce qui s'était passé à Paris pendant mes années d'absence confirmait la révolution des moeurs amorcée en 1917. Une génération revenait de la guerre, écoeurée d'hier, curieuse de demain, de ceux qui sauraient l'expliquer à elle-même, lui révéler le monde nouveau, lui faire l'inventaire géographique de son logis, la planète".
    Paul Morand

  • Les six cauchemars

    Eric Moran


    Six petits oiseaux tout beaux et tout fiers...

    La Crécerelle est l'assassin la plus redoutée de son temps.
    Mais lorsque Mémoire - son ancienne amie et membre du Conseil des cités-États - la retrouve à la croisée des pistes du désert de Yobanda dans une auberge de caravaniers, la tueuse n'est plus que l'ombre d'elle-même.
    Mémoire lui propose de tuer cinq mages thaumaturges qui représentent une menace pour la sécurité et la cohésion des cités-États.
    En acceptant, la Crécerelle va replonger dans son passé, et éveiller des fantômes dont elle aurait préféré ne pas se souvenir. Mais Mémoire joue-t-elle vraiment franc-jeu ?
    Car après tout, la Crécerelle est elle aussi une thaumaturge et, de fait, une menace potentielle pour les cités-États.
    Qui, dans ce cas, est à sa poursuite ?

    Cinq petits oiseaux tout beaux et tout fiers...

    Patrick Moran est né à Londres en 1981 et a grandi entre la Grande-Bretagne, Hong Kong, la Californie et la France.
    Universitaire et spécialiste de littérature médiévale, ses recherches portent sur l'imaginaire arthurien, les univers de fiction et l'écriture cyclique.
    Dans Les Six Cauchemars, il reprend son personnage marquant de la Crécerelle et nous offre un nouveau chapitre de ses aventures dans l'univers sombre et baroque qui a fait le succès du premier opus.
    Se lit indépendamment.

  • Nous sommes en colère! Ce fut une révélation. Une épiphanie. Ce sentiment est tellement honni pour les femmes. Nous vivions dans le déni. Nous ravalions le grondement. Déjà le dire. Se l'avouer. L'écrire. Le hurler. Nous sommes en colère. C'est le début de la libération.

    Geneviève Morand et Natalie-Ann Roy croient que si les femmes manquent de pratique, leur colère est nécessaire. Elles ont décidé de la prendre au sérieux, et de lui ouvrir un espace. Cette colère accumulée, longtemps cachée pour préserver les apparences d'harmonie, se déploie ici comme une puissance politique méconnue. Ce livre rassemble les témoignages, les coups de gueule et les réflexions d'auteures aux réalités variées. Ensemble, elles pulvérisent le mythe de la femme supportant les outrages en silence, comme celui de l'hystérique aux emportements absurdes. Leur indignation s'explique et s'assume; encore faut-il avoir le courage de les écouter...

    Avec des textes de Dalila Awada, Laurence Bergeron, Pascale Bérubé, Emilie Sarah Caravecchia, Natacha Clitandre, Sabrina Clitandre, Yolande Cohen, Alexa Conradi, Toula Drimonis, Anne Florentiny, Kristen Ford, Élodie Gagnon, Amélie Gillenn, Andréanne Graton, Gaëlle Graton, Véronique Grenier, Marilyse Hamelin, Mariane Labrecque, Aurélie Lanctôt, Marie-Laure Landais, Marie-Claude Lortie, Melissa Mollen Dupuis, Geneviève Morand, Pénélope McQuade, Véronique Pion, Noémie Pomerleau-Cloutier, Marianne Prairie, Natalie-Ann Roy, Shahad Salman, Carolane Stratis, Josiane Stratis, Elkahna Talbi (Queen Ka), Danielle Veilleux, Jocelyne Veilleux, Cathy Wong.

  • La Crécerelle a le goût du sang. Mais qui sait pourquoi elle tue ? Pour l'argent, pour le plaisir, ou bien pour servir les puissances de l'outre-monde ?
    Femme du Sud dans les terres du Nord, experte des arts magiques dans une contrée qui les méprise, la Crécerelle parcourt les cités-États du désert, semant violence et mort sur son passage. Une question demeure... combien de temps encore pourra-t-elle supporter cette vie d'atrocités ?
    C'est justement en cherchant à se libérer de l'entité maléfique qui contrôle sa vie, qu'elle va déclencher une série d'événements d'ampleur cataclysmique.
    Une spirale infernale dont, cette fois, elle ne pourra pas se sortir seule.
    La Crécerelle est un premier roman détonnant, à l'héroïne exceptionnelle et à la mécanique implacable, qui renverse les clichés du genre en proposant un mélange inventif d'action, de mystère et d'horreur.

  • Tendres stocks

    Paul Morand

    Préface de Marcel Proust.
    "Vous dites :
    - Décrivez-moi votre amie !
    Je réponds :
    - Elle a un ventre poli, une chair ferme où les morsures ne restent pas, des seins écartés.
    - Jeune ?
    - Très jeune : elle débouche les bouteilles avec ses dents, s'assoit face au jour, n'est pas nécessairement chez elle, se donne sans nuances, n'a pas envie de faire l'amour tous les jours.
    - Au fond, tout cela n'est pas très agréable.
    - Aussi retourne-t-on vers les amies qui disent : "j'aime faire plaisir", "vous êtes un enfant', 'ma voiture peut vous reconduire", "vous êtes mal, prenez encore ce coussin", "parce que je sais que vous aimez ça...".
    Paul Morand

  • Ce journal couvre les dernières années de la vie de Paul Morand, de juin 1968 à avril 1976 : trente-deux cahiers manuscrits, déposés par lui à la Bibliothèque Nationale, et un dernier cahier inachevé.
    Suivant les volontés de l'auteur, leur contenu ne devait être ni consulté ni publié avant l'année 2000. Il entendait ainsi les mettre à l'abri des indiscrétions et commentaires de ses contemporains.
    Ces notes rédigées au fil des jours, sans se relire ni se corriger, mêlent rencontres, propos rapportés, réflexions personnelles sur les événements actuels et évocations du passé, lectures et voyages. Écrit tantôt au feutre, tantôt au Bic, tantôt au stylo ou au crayon, accompagné de feuilles volantes, de pages arrachées à des carnets, de photographies, de coupures de journaux, de lettres épinglées (certaines, d'époques diverses, sont réunies dans les Annexes du tome II où figure également un index général), ce Journal se présente comme une oeuvre qui n'est pas si éloignée des collages des peintres. Il comporte même quelques petits dessins manuscrits, des dizaines de cartes postales et de papiers d'hôtels à en-tête de tous les pays du monde. Cosmopolite comme son auteur, révélant, comme lui-même l'écrit, son envie jusqu'à la fin "d'être ailleurs".

empty