• Objectif : Ce livre est écrit pour celui qui veut apprendre à penser par lui-même. Il veut aider à prendre du recul par rapport aux préjugés ambiants, à accéder à l'autonomie intellectuelle, à devenir un adulte de la réflexion.
    Public visé : Il s'adresse aux lycéens, étudiants qui vont se confronter à cette expérience ou commencent à la vivre, et à tous ceux qui n'ont pas eu l'occasion de rencontrer la philosophie dans leurs études.
    Contenu : S'interroger sur le sens et la valeur de son existence, dans le monde et la société, sur les problèmes que posent la vie personnelle et professionnelle, les engagements individuels et collectifs auxquels on est confronté, c'est se mettre en situation philosophique. Il n'y a pas de " petite philosophie ", opposée aux grands philosophes, ces monuments de la pensée : tout questionnement essentiel aiguise en l'homme et en tout homme la passion de comprendre.
    Mais les certitudes ou au contraire le relativisme nous détournent de la recherche de la vérité. Il faut donc d'abord une volonté et du courage. Puis de la méthode, pour apprendre à poser correctement ces questions, en saisir le sens profond, se donner intellectuellement les moyens de cheminer vers des réponses. C'est cet apprentissage méthodique de la pensée sur son rapport au monde, à autrui, à soi-même, qui est ici proposé.
    Démarche : L'ouvrage a été conçu pour être abordé de façon personnalisée : il peut être lu chapitre après chapitre, il peut aussi être commencé par tel ou tel chapitre ou encore être consulté à partir d'une notion, d'une question, d'un auteur que l'on trouvera en index, ou même au fil des pages, si l'on veut aborder un contenu précis.

  • L'individualisme amène les jeunes à se centrer sur leur propre monde et à revendiquer liberté et originalité. Le désir pressant, la recherche du plaisir orientent la vie et rendent difficiles à supporter la frustration, les efforts surtout quand ils sont imposés. Aujourd'hui, la morale, cela se discute.
    Comment alors former chez les enfants, un jugement moral qui peut éclairer leur conduite dans un monde complexe, et rendre la vie possible, voire harmonieuse, avec les autres, avec soi-même, avec la nature ? La morale, cela se construit. Tel est le défi.
    Cet ouvrage pour les enfants de 8 à 12 ans ne se veut pas moralisateur mais les sensibilise à des principes de morale, et aux règles nécessaires à la vie en commun. En les présentant comme un cadre nécessaire pour grandir en sécurité et en liberté.
    Michel Tozzi imagine un groupe de jeunes : des dialogues simples, des situations concrètes, des histoires, des exemples, des cas à analyser permettent aux lecteurs de vivre des expériences de pensée et, par les questions posées, de stimuler leur réflexion.

    Sur commande
  • Le mythe enracine les échanges d'un groupe dans une culture à la fois existentielle et universelle. II parle en tant qu'histoire à notre sensibilité et à notre imagination. Il mobilise en outre notre raison pour son interprétation. Et ce, que l'on soit adulte ou enfant. Ce livre s'adresse à des enseignants, des formateurs, des animateurs qui organisent dans leurs activités des discussions sur les questions essentielles de l'existence : les problèmes que posent à chacun le sens de sa vie, la mort, l'identité, l'amour, le bien, le désir, la loi, le pouvoir... Il propose une méthode de débat, et le support de mythes. II s'adresse plus largement, par la portée des mythes évoqués, à tous ceux qui réfléchissent sur la condition humaine. On trouvera ici des démarches, des dispositifs, des outils méthodologiques, mais aussi des exemples concrets de discussions, ainsi que des repères accessibles sur les contenus (problèmes et notions).

    Sur commande
  • Dans un pays où l'on ne commence officiellement la philosophie qu'en terminale, le développement de pratiques philosophiques à l'école primaire et dès la maternelle, apparaît comme une révolution!

    Un chercheur et des praticiens témoignent ici de cette innovation majeure, située au carrefour de trois préoccupations:

    - La maîtrise de la langue orale, à travers les interactions sociales développées par des discussions philosophiques;

    - L'éducation à la civilité et à la citoyenneté, par l'éthique discussionnelle instituée par une classe fonctionnant en communauté de recherche;

    - L'éveil de la pensée réflexive chez l'enfant, appelé à penser par lui-même à travers des exigences de problématisation, de conceptualisation et d'argumentation.

    Instaurer par des discussions philosophiques en classe un rapport non dogmatique au savoir et un rapport plus coopératif à la loi, c'est ainsi contribuer à (re-)donner du sens à une école à la fois républicaine et démocratique.

    Sur commande
  • Prévenir la violence par la discussion à visée philosophique Nouv.

    Les incivilités, les violences, le harcèlement entre enfants dès le plus jeune âge sont signalés par nombre d'éducateurs. Ces chocs du « vivre ensemble » traduisent une fragilisation du lien social et du processus de socialisation. L'exigence de repenser la fonction éducative et les nouvelles conditions de celle-ci, de même que la posture des adultes, est au coeur des débats.

    Le présent ouvrage ouvre sur une piste éducative : celle d'engager avec les enfants, dès quatre ans, des échanges sous forme de discussions à visée démocratique et philosophique (DVDP).
    Discuter, c'est suspendre le passage à l'acte corporel ou verbal ; c'est se donner le temps de la réflexion. Expérimenter un espace organisé par des règles démocratiques, aller au-devant de la diversité des points de vue, apprendre la distinction entre croire et savoir, aider les enfants à mieux se connaître et à mieux comprendre autrui sont autant de voies ouvertes par la DVDP, autant d'alternatives à la violence.

  • Le mouvement ouvrier, qui a joué au XIXe siècle un rôle central de contrepoids au sein du capitalisme, se trouve confronté à l'émergence de nouveaux fronts, jugés par lui longtemps secondaires. Il est vigoureusement interpellé dans ses vieux réflexes jacobins, sexistes et productivistes. Or, l'avenir de la France, dans un contexte de gauche au pouvoir, va se jouer sur la capacité des mouvements sociaux à impulser et accompagner des réformas politiques de structure, à promouvoir par ailleurs un changement des mentalités, à irriguer enfin de leurs initiatives le tissu associatif. L'enjeu du socialisme autogestionnaire aujourd'hui, c'est celui de la mobilisation populaire. Et l'enjeu de la mobilisation populaire, c'est celui de l'articulation entre le mouvement syndical et les nouveaux mouvements sociaux (régionalisme, écologie, féminisme). Ce livre est écrit par un syndicaliste, qui vit, analyse et prospecte cette mutation de l'intérieur du mouvement syndical. Son objectif militant, devant l'urgence d'une pression soutenue des acteurs sociaux, est de contribuer à nouer entre elles les différentes pratiques sociales : en enrichissant d'une part le syndicalisme des nouveaux mouvements sociaux et d'autre part en ancrant durablement ceux-ci dans une perspective de classe. De cette greffe réussie dépend en grande partie dans cette période, le style et le rythme de toute avancée vers le socialisme et l'autogestion.

  • Dans cet ouvrage daté de 1984, la question des langues régionales est abordée sous un angle militant, réaffirmant le droit des populations à faire valoir leurs particularités régionales. Il aborde les questions suivantes au travers des témoignages de chaque communauté culturelle : Pourquoi l'envie d'apprendre ces langues ? Quelle est la situation actuelle des langues et cultures de France ? Quelles revendications se dégagent et quelles sont les objections avancées pour ne pas les satisfaire ? Quel rôle peut jouer l'école dans leur maintien et leur développement, en particulier dans un objectif de bilinguisme ? Et enfin, quelle création culturelle régionale existe-t-il, quelle place occupent ces langues et cultures dans les medias et la vie publique ?

  • Philosopher à l'école maternelle, primaire, en collège, en lycée professionnel, dans des médiathèques, des maisons des jeunes, des foyers de jeunes travailleurs., ou philosopher dans un café philo, banquet philo, ciné philo, théâtre philo ; au cours d'une rando philo, avec une BD philo, par une consultation philo privée ou en entreprise., ou philosopher en prison, en maison de retraite, à l'hôpital, etc.
    Dans chaque cas, de Nouvelles Pratiques Philosophiques (NPP) se mettent place. Cet ouvrage vise, pour un public très large, à :
    - décrire et analyser l'émergence de ces pratiques philosophiques sociales et scolaires souvent inédites ;
    - dresser un panorama de la diversité des publics, des lieux d'exercices et des méthodes utilisées ;
    - inventorier les genres qui se cherchent puis se stabilisent, autour des tenants et aboutissants philosophiques;
    - préciser les objectifs et les présupposés philosophiques, politiques ou didactiques impliqués, les méthodologies, dispositifs et supports privilégiés ;
    - exposer quelques-unes des controverses souvent passionnées soulevées par ces nouvelles pratiques philosophiques.

    Sur commande
  • Allain Gaussin fêtera ses 70 ans cette année et met la dernière main à une nouvelle oeuvre, une commande berlinoise de l'Ensemble Horenstein. Il se forme au sein de la mouvance spectrale (Gérard Grisey et Tristan Murail) où il oriente sa composition vers le timbre et la texture tout en imprimant sa marque mélodique. C'est au contact de la musique traditionnelle japonaise qu'il parvient à élaborer sa poétique.
    Ses grandes pages d'orchestre comme Irisation-Rituel et Année-Lumière relèvent d'une poétique de l'espace évoquant « tout un monde lointain », pour reprendre le très beau titre d'Henri Dutilleux dont l'univers sonore semble par certains aspects rejoindre les aspirations de Gaussin.
    Passeur infatigable, il considère qu'enseigner est une manière plus profonde de « faire son métier », cet élève de Messiaen est lui aussi parvenu à instaurer « sa classe » d'où émerge des personnalités affirmées comme Philippe Leroux ou François Paris ou plus jeune comme Frank Bedrossian, Raphaël Cendo ou Francesco Filidei qui sont les fers de lance de la création d'aujourd'hui. Allain Gaussin enseigne aujourd'hui au célèbre Conservatoire américain de Fontainebleau et vient d'être nommé Professeur invité à l'Université de musique d'Osaka.

    Sur commande
  • Cet ouvrage est le fruit d'un dialogue entamé par une vingtaine de chercheurs d'horizons géographiques différents (Belgique, Canada, France et Suisse), et de domaines de recherche variés (philosophie, sciences du langage, ergonomie, psychologie, didactique...), lors d'un séminaire de recherche portant sur une discussion à visée démocratique et philosophique (DVDP).

    Ces regards croisés de chercheurs sur ce corpus commun ont été l'occasion de permettre la rencontre, le dialogue et la construction de connaissances nouvelles sur cette pratique de philosophie avec les enfants.

    Les auteurs ont tenu à ce que la discussion soit retranscrite intégralement dans la partie introductive de l'ouvrage afin que le lecteur (praticien ou formateur) puisse confronter son regard aux analyses présentées.

    Cet ouvrage s'adresse tant au chercheur qu'aux animateurs de DVDP qui pourront trouver de nombreuses pistes et conseils pour pratiquer la philosophie avec les enfants et les adolescents.

  • Ouvrage co-édité avec le Centre Jacque Berque (CJB) et le Centre marocains des sciences sociales (CM2S). Au début de l année 2007, l Université Hassan II Aïn Chock de Casablanca nous a donné la possibilité exceptionnelle de préfigurer ce qui devait devenir l une des rares écoles doctorales de sciences sociales ouvertes au Maroc depuis les années de plomb. Nous réunissons alors, dans une très tonique absence d académisme, des doctorants, enseignants, chercheurs, acteurs, journalistes et militants, autour de la vague ambition de donner un espace d expression et de création aux sciences sociales, avec un penchant marqué pour l anthropologie, telle qu elle est pratiquée du côté des miniaturistes, façon Clifford Geertz. La référence (plus que la révérence) à l Ecole de Chicago s est imposée aussitôt, moins parce qu il s agirait de l ériger en courant ou tendance dont nous suivrions le modèle que comme moment créateur dans le processus de production du savoir et des compétences. L objet commun apparaît alors comme conséquence de cette référence : la métropole, qui nous irradie de sa présence autant que par le silence académique dont elle est l objet. Métropole en effet, Casablanca le devient à une vitesse qui dépasse toutes les prévisions, toutes les projections, parce que, à l identique des villes africaines ou américaines, elle est une ville en croissance exponentielle dans un dispositif urbain lui-même explosif. Comme dans toute métropole, à Casablanca aussi les citadins sont d anciens paysans venus des douars. Certes, à la différence de la Chicago de l ère industrielle, Casablanca n est pas faite de « migrants » venus de la lointaine Europe. Si les colons l ont bâtie, les paysans l ont peuplée et en quelque sorte réinventée. Voilà donc la question anthropologique : quel travail fait la ville sur ces paysans ? Comment fabrique-t-elle « du citadin » ? Comment se transmettent les compétences urbaines, les codes et les routines d une urbanité réinventée ? Bref quels sens donner au chaos apparent ?

  • Accompagner l'enfant dans sa compréhension de lui-même et du monde est une mission qui appartient aux parents.
    Mais comment s'y prendre ? Ce guide vous propose une méthode d'éveil à la réflexion en 15 ateliers à proposer à vos enfants, dès 7 ans. Vous pourrez les adapter aux situations quotidiennes, au rythme et à la demande de chacun. Vous y trouverez jeux, histoires, pensées d'auteurs, débats...
    Et toujours, des questions qui amènent l'enfant à développer son esprit critique, à construire ses propres points de vue et, au final, à acquérir une maturité si utile à l'adolescence. Une aventure partagée, où réfléchir est un plaisir qui fait grandir !

empty