• L'allée des marronniers

    Michel Pateau

    Le récit de la vie d'un collégien exilé dans un pensionnat catholique de 1961 à 1967 au creux de la campagne angevine, entre le HautAnjou et le pays breton. Il n'est pas cité, mais il s'agit du collège de Combrée, en MaineetLoire. De nombreux anciens élèves pourront s'y reconnaître, mais pas seulement. À travers cette chronique aux accents du vécu et de l'imaginaire, nous sommes dans la tête d'un enfant, puis d'un adolescent, aux frontières du rêve et des grandes espérances. L'auteur est « libéré » juste avant que n'explose l'insurrection d'un certain mois de mai. Personne n'a rien vu venir, mais tous y aspiraient sans le savoir. Au fil de cette chronique, se déroule la vie de jeunes cloîtrés d'un autre temps, confrontés à la rudesse de l'éducation. Nous sommes au coeur de ce que l'on a appelé les « trente glorieuses » dont c'est ici un peu la face cachée, entre dortoir et réfectoire, 203 Peugeot et Frégates, soutanes et clergymen, cafard et troublantes lueurs de l'avenir.

    Sur commande
  • L'Anjou

    Michel Pateau

    • Privat
    • 23 Octobre 1997
  • Romancier, essayiste, poète, scénariste de cinéma, éditeur au Seuil, inlassable découvreur de talents, collectionneur, membre à la fin de sa vie de l'Académie Goncourt, Jean Cayrol (1910-2005) a été une figure éminente de la vie intellectuelle française. Pour ses lecteurs et pour ceux qui ont eu la chance de le connaître il reste une référence. Sa sensibilité originale, son indépendance d'esprit, son mepris de la notoriété médiatique en font un modèle. Comme l'écrit Claude Durand dans sa préface, la biographie que Michel Pateau lui a consacrée, pour le centenaire de sa naissance, au terme d'un méticuleux travail de documentation, éclaire ceux qui l'ont connu à telle ou telle période de sa vie et de la leur, spécialement ce qui a trait à sa jeunesse.

    Sur commande
  • Village

    Michel Pataud

    Un village comme tant d'autres englouti par l'urbanisation, banalisé, enlaidi, standardisé. La poussée inexorable de la cité a dévoré Mareuil-sur-Lathan, lui a fait perdre son âme. C'est fragile, une âme, ça s'en va pour un rien... Devenir des déserts ou se laisser absorber par les villes pour ressembler à rien d'autre qu'un dortoir pour les rurbains, est-ce là le destin de nos villages ? Dans les hurlements des sirènes des gilets jaunes, ce récit, vécu au plus près par l'auteur, est un avertissement pour que l'on prenne garde à conserver ce qui a patiemment construit notre communauté humaine.

    Sur commande
  • Sur commande
empty