• « C'est du pur Oronos », diront ceux qui ne l'ont pas en grande estime. C'est-à-dire?? Que ça va dans tous les sens, depuis l'irruption de la maléfique harde de sangliers jusqu'à une étrange et lumineuse célébration d'obsèques à Urdos, en passant par Jérusalem, Paris, et l'enceinte d'un Temple mystérieux en des lieux inconnus. L'auteur a de l'imagination. La maîtrise-t-il toujours?? Un certain talent d'écriture?? Chacun appréciera. Le récit développe les agissements d'une Église homophobe et criminelle, soutenue par un nouveau clergé rétrograde et omnipotent, portant soutane noire opaque, et par un autre clergé ???peut-être local????? gêné d'avoir à s'exhiber dans cette soutane. On trouve la solution. De sorte que les deux clergés peuvent collaborer dans une pensée commune fondée sur les enseignements du Concile de Trente (1545-1563) ? à l'aube du XXIe siècle Solution heureuse et fatale. Tout ceci se passe dans un Pays situé dans un Grand Pays. Cherchez sur une carte. Pour ceux que ne rebutent pas les méandres du texte, cette fable ? qui n'est après tout qu'une fable, avec parfois des allures de polar ? a certainement une « morale » que beaucoup refuseront d'entendre, tout simplement parce qu'elle est gênante. Et que dans l'Église catholique on n'aime pas les questionnements. Pour ma part j'aime qu'on m'aide ou qu'on m'oblige à me poser des questions. C'est pourquoi j'ai suivi l'auteur et apprécié.

    Sur commande
  • Impossible aurore

    Michel Oronos

    Depuis l'occupation, le 30 novembre 2008, de l'évêché de Bayonne, Mgr Aillet de la Communauté Saint-Martin fait campagne d'idées théologiques, pastorales, politiques et envahit le Pays Basque Nord où il rencontre, il est vrai, peu de résistance. En 2017, Michel Oronos enquête dans le milieu intégriste de Domezain en suivant la route d'un jeune milicien, Bertrand Laurent et d'un jeune déporté, René Jean, mort à 20 ans à Buchenwald. Dans ce contexte tragique, il croise l'évêque de Bayonne, proche d'une fille du milicien et de ses amis bordelais de Saint-Éloi/Saint-Projet. Il fait apparaître que, depuis 10 ans, un réseau idéologique dangereux se développe dans ce diocèse avec le secours de troupes extérieures invitées par l'évêque pour une nouvelle évangélisation. Témoin de cette invasion et de cette occupation tranquilles, l'auteur s'interroge : où sont les commandos de Vascons qui, en 778, osèrent résister aux troupes de Charlemagne, écrasèrent l'arrière-garde de Roland au port de Roncevaux? N'y-a-t-il aujourd'hui que des collaborateurs pieux et fervents ?

    Sur commande
  • Sur commande
  • Après avoir traité de l'exclusion dans l'Église catholique, puis de l'intégrisme au diocèse de Bayonne, Michel Oronos s'interroge sur l'Évangile et l'Église catholique. Sur lui-même aussi.

    Quelle a été la vie interne de cette institution au long de vingt siècles, après l'annonce de l'Évangile. Se prétendant universelle, détentrice par son clergé d'un pouvoir absolu sur tous ses fidèles, « du ventre de la mère au ventre de la terre » , quel est son avenir. Quelques proches amis de l'auteur l'accompagnent dans ce retour sur soi, sur l'Église, et nous donnent leur point de vue. Des pages qui se présentent comme un catéchisme très personnel, assez différent du Catéchisme de l'Église Catholique, assurément. À quoi servirait de répéter l'invariable. Autant se risquer sur un chemin original, en toute liberté, sans complaisance, en toute honnêteté, la démarche est importante, il s'agit de fidélité à l'Évangile, avec une touche d'humour qui colore le sérieux du propos. Après tout, nous dit-il, c'est son dernier catéschisme...

    Sur commande
  • Les thèmes abordés dans cet ouvrage sont mal connus. C'est la raison pour laquelle et pour la première fois, ils sont réunis dans un même ouvrage, ce qui donne une force particulière à l'évocation du sujet de l'ouvrage « Le testament du chanoine S.. L'exclusion dans l'Eglise catholique ».

    Par ailleurs la manière de les traiter est nouvelle et originale. En effet, sur une base historique et théologique très documentée, elle procède par une « mise en scène » de chacun des thèmes. L'auteur, prêtre et organiste à ses heures, utilise les divers registres de la stylistique et mêle, dans des effets très heureux, pour le moins surprenants, le rêve, l'humour, le tragique, la tendresse, l'ironie, la dérision, la provocation, pour évoquer la réalité la plus indiscutable. Huit variations décapantes et « décalées » !

    Ce livre devrait être lu non seulement par les personnes et les groupes très nombreux en marge de l'Eglise officielle mais par toutes celles et tous ceux qui veulent être informés sur des aspects de la vie de l'Eglise catholique qui sont soigneusement cachés... pour tomber dans l'oubli ? Livre dérangeant mais indiscutable, sa lecture purgative est vivement recommandée à la hiérarchie catholique (à doses homéopathiques, ... non remboursées, hélas !).

    Sur commande
  • Deklinabide baigorri

    Michel Oronos

    • Zortziko
    • 1 Septembre 2011

    Lorsque je lus le livre de Jacques Allières paru (en 1977), je découvris qu'il utilisait le nom de mon village, Baigorri, comme modèle de déclinaison. Cela me fut un grand honneur et je pensai qu'un jour, à partir de ce point de départ, je ferai quelque chose. Aujourd'hui est venu le moment de concrétiser ce projet. Sans nul doute, ce sera un livre en hommage à la langue basque, original, nouveau, riche et beau, car ce ne sera pas le travail d'une seule personne mais de trois.

    Sur commande
empty