• Les structures médico-sociales sont de plus en plus souvent confrontées aux accès de violence des enfants, adolescents et adultes accueillis. Cette réalité n'est pas nouvelle, mais elle s'accroit avec les évolutions sociétales et l'essor d'une population dont les troubles psychopathologiques, assortis de déficiences et carences éducatives, sont avérés.

    Que faire face à ces expressions qui sont à la fois symptomatiques d'une souffrance et délictueuses au regard de l'appartenance à la communauté humaine ? Comment les entendre au regard des pathologies sous-jacentes et les contenir, voire les réprimer au nom de la cohésion sociale ? Comment permettre aux équipes de mieux aborder ces situations au quotidien ? Quelles sont les attitudes pertinentes, les modalités d'accompagnement et de régulation les plus justes, les prises en charge éducatives, sociales, légales et thérapeutiques les plus adaptées, vis-à-vis des auteurs de ces actes ?

    Les fondements de ces interrogations constituent la trame de cet ouvrage : en explorant d'abord la nature des violences, puis en les rapportant aux différents contextes psychologiques qui les génèrent, l'auteur nous aide à comprendre le sens de ces difficiles problématiques. C'est sur la base des réflexions ainsi développées, étayées par de nombreux exemples cliniques, qu'il propose enfin les réponses concrètes qui pourront leur être apportées.

    Nouvelle édition  : une réflexion complémentaire sur la violence institutionnelle à savoir la violence générée par l'institution elle-même.

  • Après avoir décrypté les différents aspects de la sexualité humaine, sa dynamique et ses composantes (première partie théorique), cet ouvrage aborde l'éventail des handicaps et psychopathologies, depuis la névrose jusqu'aux perversions en passant par les différentes formes de psychoses.

    L'auteur articule cette clinique avec celle de la sexualité en général (deuxième partie centrée sur les pathologies) avant d'étudier les pistes institutionnelles qui pourraient contribuer à un accompagnement judicieux et pertinent pour chaque personne handicapée (troisième partie pragmatique destinée aux établissements).

    Des vignettes cliniques servent d'appui aux démonstrations/préconisations de l'auteur quant à la prise en compte des différentes formes de handicap et de la sexualité associée (handicap psychique, mental, physique ou combiné).
    A l'encontre du discours dominant qui voudrait que la libération sexuelle profite aux personnes handicapées sans discernement, l'auteur invite à la prudence : la sexualité s'avère parfois plus problématique que bénéfique.

    Sur commande
  • L'autisme est devenu une affection « à la mode »... Ce mot suscite les émois les plus divers, compassion, interrogation, peur, colère ... Mais, en sait-on aujourd'hui davantage que lorsque Léo Kanner en 1943 décrivit pour la première fois la spécificité de ces pathologies handicapantes ? La confusion qui s'est installée autour de ce diagnostic, les batailles qui font rage entre les tenants de tel ou tel courant de pensée ne contribuent pas en tous cas à donner une image fiable de ces étranges individus ... Pour autant, ces propos semblent ne concerner que les enfants, comme ci, au-delà de l'adolescence les autistes disparaissaient, ou, pire n'intéressaient plus personne ... Beaucoup, parvenus à l'âge adulte, ne sont néanmoins pas guéris et poursuivent leur cheminement, accompagnés par les équipes institutionnelles et leurs proches, mobilisant toute leur énergie pour aider ces femmes et ces hommes à moins souffrir, contribuant à la dynamique d'une évolution qui reste potentiellement positive.
    Étayant ses propos sur une longue expérience ou il puise de nombreux exemples dans une expérience clinique auprès de ces patients, l'auteur s'attache ici à considérer les différents points de vue, en présentant des pistes de compréhension des multiples aspects et dimensions de ces troubles. Il le fait en s'appuyant sur les acquis de cliniciens reconnus, mais aussi en évoquant des pistes plus personnelles et originales. Il poursuit sa réflexion en proposant une méthodologie de diagnostic qui permet de préciser le niveau et les modalités du fonctionnement psychique de chacun, afin de conduire à une véritable clinique institutionnelle qui précise les modes d'agir qui paraissent les plus appropriés à chaque situation.

    Sur commande
  • La perte d'un proche, douloureuse pour tous, est une difficulté plus importante encore pour les personnes fragilisées par un handicap, et/ou souffrant d'une pathologie psychique, et/ou vieillissante en situation de dépendance. Cette réalité est très souvent négligée en institution, voire totalement forclose en raison des ignorances et des peurs des équipes face à la mort. Au sein des structures médico-sociales, dédiées à l'activité et l'autonomie, il est difficile de considérer ces imprévus qui rompent la dynamique des projets de vie.
    Absent des formations initiales, le temps du deuil, celui des rites et des souvenirs, laisse souvent tous les acteurs (résidents, parents et équipes éducatives) démunis. Pourtant, les établissements doivent faire face à de telles éventualités, en raison même des vulnérabilités assorties de l'avancée en âge des bénéficiaires et de leurs parents. L'expérience du deuil suppose son affrontement puis son dépassement avant toute reconstruction affective et existentielle.
    Or, les personnes accueillies sont par essence privées des ressources personnelles qui leur permettraient de surmonter le vide laissé par le défunt : la mission des équipes n'est-elle pas de les aider tout particulièrement en ces circonstances ? Ce livre trace les pistes de réflexion et d'action de ce nécessaire travail d'accompagnement. Comment redonner à la mort, aux funérailles et au deuil leur place essentielle dans la vie institutionnelle ? Comment rendre possible leur prise en compte dans les projets des établissements médico-sociaux ? S'appuyant sur des exemples, l'auteur examine ces questions en donnant des pistes pour repenser ces difficiles moments et agir de façon judicieuse.
    Cet ouvrage aborde les différents aspects de la prise en charge, de l'aide éducative et thérapeutique qui peuvent être proposés aux usagers accueillis en ESMS.

    Sur commande
  • Les institutions sociales et médicosociales ont désormais l'obligation de mettre en place des procédures d'évaluation de leur activité. Sont-elles pour autant condamnées à la normalisation par référentiels interposés ? Doivent-elles abandonner leur terrain aux chantres du management et d'une démarche qualité standardisée ?

    L'auteur propose ici une alternative à la pensée formatée par les rationalités managériales. Plutôt que d'appliquer avec complaisance des protocoles rigides- et sclérosants, il est possible de construire des repères pour penser le quotidien de l'institution, des résidents et des professionnels. À condition de s'appuyer sur la démarche clinique, fondement du travail institutionnel. Loin d'en rester à une critique stérile de l'évaluation, Michel Brioul vise en effet à inscrire celle-ci dans une dynamique dialectique avec la clinique. Solidement ancré dans les réalités institutionnelles, toujours soucieux de la qualité effective des pratiques éducatives et thérapeutiques, son propos se révèle éminemment constructif.

    Sur commande
  • Depuis la loi n° 2002-02, les établissements médico-sociaux sont confrontés à une « nouvelle population », aux lourdes pathologies, relevant auparavant de l´hôpital psychiatrique. Des spécialistes et professionnels de terrain proposent aux professionnels

    Sur commande
empty