• Les déracinés

    Maurice Barrès

    • Omnia
    • 21 Janvier 2010

    Paru en 1897, ce roman compte parmi les plus célèbres de Maurice Barrès (1862-1923).
    Loin de se limiter à un seul personnage, il raconte le départ pour la vie de sept jeunes gens au début des années 1880. Tout commence au lycée de Nancy où ils suivent les cours de Paul Bouteiller, professeur de philosophie, représentation du républicain kantien. Puis chacun suivra son destin, certains venant à Paris, comme François Sturel, poursuivre leur apprentissage. La rencontre avec Taine, le rassemblement des garçons au tombeau de Napoléon et les obsèques de Victor Hugo comptent parmi les épisodes les plus fameux de ce roman " générationnel ".
    Barrès exprime là toute sa doctrine, ses doutes devant le monde moderne et sa quête d'un enracinement : la Lorraine sera pour lui cette terre où s'accomplir. Plus que jamais Les Déracinés trouvent un écho en notre temps.

    Sur commande
  • Ce livre se présente sous la forme d'un recueil de descriptions et d'évocations, publié pour la première fois en 1893. Barrès remaniera plusieurs fois ce recueil. Le titre se justifie par la vision qu'il reçoit du monde où se mêlent la douleur et la conquête, la joie et la défaite : l'homme se réalise lui-même dans un domaine qui est à la fois affirmation et opposition, dans une lutte qui est victoire et renoncement à ce qui n'est pas idéal. Le livre contient de très belles pages sur Bruges, sur l'amour, sur la gloire. Les passages consacrés à sa rencontre avec la nature luxuriante de l'Espagne et de l'Italie sont particulièrement brillants. Les chapitres sur Cordoue, Tolède, Séville et les lacs de Lombardie si tendres de couleurs, sur l'automne à Parme et sur Stendhal, sur Pise, Ravenne, Sienne, Florence, Lucques et Pistoia passeront à la postérité.
    Cet ouvrage plein de séduction, de cadences et de charmes reflète une conception de la vie et de l'amour qui font de Barrès l'héritier d'un romantisme qu'il s'est appliqué à renouveler en profondeur.

    Sur commande
  • En 1921, les surréalistes ont fait à Barrès un procès spectaculaire. Meurtre rituel du père, fureur sacrée des disciples dévorant leur maître : l'histoire littéraire ne connaît aucune autre mise à mort de ce genre. Elle ne peut s'expliquer que par l'immense popularité du prince de la jeunesse. N'est-ce pas Léon Blum qui affirmait dès 1900 : « C e qui est sûr, c'est que nous l'aimons. Alors même qu'il ne serait pas un grand écrivain comme il est, sûr de son style et de sa pensée, maître d'une forme qui est bien à lui, nul ne lui contesterait le mérite plus rare d'avoir empreint d'une marque indélébile l'esprit de toute une génération » ?
    Barrès le maître, le guide ? Pour beaucoup, dont Aragon : « La lecture [de Barrès] fut pour moi un grand coup de soleil et il n'est pas exagéré de dire qu'elle décida de l'orientation de ma vie. » La déception de voir Barrès verser dans le boulangisme, devenir antidreyfusard, patriote borné, chantre du carnage ne fut que plus vive. Admirateurs et disciples crièrent à la trahison et Barrès a payé par un long purgatoire l'excès de sa gloire. Il nous reste, aujourd'hui, à redécouvrir les grands textes de l'une des figures emblématiques de la littérature du XXe siècle.
    Robert Kopp.

    Sur commande
  • Sur commande
  • "Depuis trois siècles qu'elle se ruine, cette ville a gardé sa tradition, elle s'effondrera avant que de se démentir".
    "Au temps du Greco, elle était bien cette même ville que je vois, ce même fleuve qui s'écoule devant mes yeux; elle demeure toujours la cité bâtie sur un roc de granit, âprement cernée par le ravin profond du Tage. Au milieu d'un pays immobile, elle forme aujourd'hui encore une énorme grappe, une ascension composite d'églises, de couvents, de maisons gothiques, de couloirs arabes haussés et rétrécis.
    Et ses pierres continuent de dire les mêmes choses qu'avait entendues Greco et qu'il fortifie du discours abondant de ses tableaux dans les chapelles délabrées. Les raisons de Tolède! c'est un superbe dialogue entre la culture chrétienne et l'arabe, qui s'assaillent et puis se confondent".

    Sur commande
  • Impossible de parler de Barrès sans susciter des réactions passionnées. " Condottiere de salon " ou " maître de liberté " ? Compliments et insultes s'équilibrent. Les uns fustigent son " dilettantisme satisfait ", sa " grandiloquence effrénée ". Les autres assurent qu'" il a connu la grandeur de vivre " et s'enivrent de la " prodigieuse musique ", de la " musique de perdition " de son style. Le Roman de l'énergie nationale est tantôt qualifié de " pièce de musée ", tantôt de " document politique et social incomparable ". Les Déracinés ? " Ouvrage raboteux, abstrait, désolément réactionnaire ", selon certains critiques. " Un livre d'aujourd'hui ", affirment d'autres.
    Quelle conclusion tirer de ces jugements contradictoires, tous émis par d'éminents contemporains ? Que Barrès " nous concerne encore avec son génie et sa sottise ", comme le dit l'un d'eux, qu'il est " invisible et présent " à la fois, que son influence est immense quoique diffuse, et sa descendance nombreuse : Aragon et Malraux, Proust et Gide, Giraudoux et Giono, Mauriac, Montherlant et Jouhandeau ont subi son ascendant. Et combien d'autres ! Voici les grands textes de l'un des fondateurs de la littérature du XXe siècle La présente édition des Romans et Voyages comporte deux volumes.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Recueil de textes décrivant le charme envoûtant et les contrastes saisissants de l'Andalousie du début du XXème siècle.

  • Personne, avant 1914, n'aurait imaginé qu'un jour, Barrès reconnaîtrait aux protestants, aux juifs et aux socialistes le même statut de "familles spirituelles de la France" qu'aux catholiques et aux traditionalistes. N'avait-il pas, au temps de l'affaire Dreyfus, soutenu les campagnes antisémites de Drumont, brocardé l'influence "dissolvante" du protestantisme, ferraillé contre l'"internationalisme rouge" ? Publié en 1917, au plus fort des combats du Chemin des Dames, des mutineries, de la crise morale qui saisit l'arrière, Les Diverses Familles spirituelles de la France dévoile un Barrès inattendu.
    Face à la commotion nationale, il se fait le chantre des "amitiés françaises" contre les germes de division qui, trop longtemps, affaiblirent le pays. "La guerre est l'occasion pour une nation déchirée de dépasser ses clivages et de mettre en commun, au service d'un but qui les transcende, l'énergie jusque-là dépensée dans la vanité des querelles de partis", lance l'écrivain-député dont le coeur bat au rythme des lettres de soldats qu'il reçoit alors par milliers.
    La relecture de ce classique monte que Barrès ne fut ni le "crieur public du massacre" dénoncé par Jean Guéhenno, ni le "rossignol du carnage" fustigé par Romain Rolland. Pour Barrès, en effet, le soldat se bat pour que ses enfants n'aient pas à se battre. Il fait la guerre pour détruire la guerre...

    Sur commande
  • Sur commande
  • Un jardin sur l'Oronte « Quand tu auras reçu les hommages du monde toute ta vie, ou que tu auras reposé avec ta bien-aimée toute ta vie, comme ton heure sonnera enfin, il te faudra partir, et ce sera un rêve que tu auras fait toute ta vie. Alors que tu aies été un amant sincère ou une autre Sémiramis, deux ou trois jours s'étant écoulés, il ne restera plus de toi qu'un conte. Eh bien ! tâche que ce soit un beau conte à conter dans les jardins de l'Oronte. »

    Sur commande
  • Lorsque Maurice Barrès (1862-1923) entreprend son voyage en Grèce, il l'envisage comme la quête des origines mythiques de l'héroïsme.
    Peu à peu, aux approchés de Sparte, se dessine le sens spirituel de ce voyage, celui d'un apaisement dans l'idéal réconcilié de l'héroïsme et de la sensualité. Les paysages de Sparte portent pour l'éternité cette recherche de grandeur qui inspira à Maurice Barrès ses pages les plus poétiques.

    Sur commande
  • Sur commande
  • Les Cahiers sont un miroir le long de la vie et l'oeuvre de Maurice Barrès, qui oscillèrent entre égotisme et nationalisme.
    C'est aussi la matrice de ses romans. L'un des derniers grands documents jamais réédités dans son intégralité sur le monde littéraire et politique de la IIIe République. On y croise notamment Jean Jaurès, Emile Zola, Alphonse Daudet, Paul Bourget, Anatole France et tous les figurants d'un théâtre lyrique sur lequel roulent le feu de la vie, l'obsession de la mort, la vulnérabilité des hommes. Ce second volume couvre les années 1904 à 1908.
    Il est présenté par François Broche, journaliste et historien, auteur notamment de Maurice Barrès chez Lattes, d'Anna de Noailles, un mystère en pleine lumière et du Dictionnaire de la France Libre aux Editions Robert Laffont. Les notes sont de Philippe Barrès, revues, augmentées et corrigées par François Broche.

    Sur commande
  • L'angoisse de Pascal

    Maurice Barrès

    • Kareline
    • 2 Novembre 2010

    Lors de cette conférence prononcé en 1909, Barrès médite avec profondeur sur les tourments de Pascal, esprit génial en prise avec "l'impuissance de la science".

    Sur commande
  • Constitution d'associations cultuelles, le patrimoine religieux français est en péril. L'antidreyfusard du tournant du siècle dépasse ici ses engagements antérieurs et le seul combat clérical. Avec des hommes politiques de différents bords, des artistes, des critiques et des historiens de l'art, il oeuvre à une prise de conscience de l'opinion publique et à un amendement de la loi.
    N'excluant aucun des divers héritages qui ont façonné l'histoire de la France, Barrès considère les édifices religieux d'abord comme un " trésor national " qui constitue " la belle chaîne de l'art français " et doit, à ce titre, être préservé. C'est pourquoi il propose le classement global de toutes les églises, y compris les modestes églises de village, bâties avant 1800. Au musée, institution qui, selon lui, déracine, il préfère le patrimoine agissant in situ, qui incarne de manière concrète et immédiate la continuité historique de la nation et permet une adhésion de sentiment.
    La grande pitié des églises de France, texte hybride et original, fait de débats parlementaires, dialogues, lettres ouvertes, articles, méditations métaphysiques, est le journal d'une campagne réussie qui a contribué au vote de la loi de 1913 sur les monuments historiques. Oeuvre souvent citée et pourtant mal connue, elle marque la naissance d'une conscience patrimoniale nouvelle.

    Sur commande
  • Mes cahiers de Maurice Barrès sont l'une des oeuvres majeures de la littérature intimiste française. Publiés à l'origine en 14 volumes, ils sont devenus cultes et jamais réédités dans leur intégralité depuis 1963. Pourquoi rééditer cet immense journal en 2010 ? Parce que c'est une lecture saisissante, l'oeuvre d'un immense écrivain qui met en avant le sensible, l'égotisme et le feu des rencontres. C'est l'histoire d'un homme avec lui-même, son siècle mais aussi avec l'histoire des idées, de la littérature et de l'esthétique. On comprend pourquoi Barrès fut " le Prince de la jeunesse " dévoré par Breton et les surréalistes avant qu'ils n'organisent son procès. Le premier volume couvre les années 1896-1907. Une période où sont convoqués les souvenirs d'enfance (parmi les plus belles pages) mais aussi sa vie politique de député et d'écrivain déjà célèbre qui rencontre tout ce que la littérature compte d'important, de Daudet à Zola. Voici une oeuvre majeure de notre patrimoine littéraire qu'il faut relire. Les amateurs d'histoire et de littérature se régaleront.

  • "Nous vivons dans une époque d'effondrement religieux et métaphysique où d'innombrables doctrines jonchent le sol." Ce constat de Paul Bourget, en 1887, était suivi d'un appel : "Qui prononcera la parole d'avenir et de fécond labeur nécessaire à cette jeunesse pour qu'elle se mette à l'oeuvre, enfin guérie de cette incertitude dont elle est la victime ?" Maurice Barrès releva le gant, mais non sans ambiguïté : ne le devait-il pas, lui qu'on avait surnommé "le Prince de la jeunesse" ?
    Un jeune homme, Philippe, qui vient d'adhérer au programme du général Boulanger, part plein d'enthousiasme pour la Provence organiser une campagne électorale (nous sommes en 1889). Il retrouve Bérénice qu'il a connue autrefois et qui vit maintenant seule dans une grande maison à Aigues-Mortes. La voyant si belle et paisible dans son jardin, il lui semble découvrir pour la première fois l'harmonie de la vie. Il pense trouver la signification secrète de l'univers dans le cadre d'un jardin et grâce à l'amour d'une femme. Mais Bérénice épouse l'adversaire de Philippe et meurt peu après. Son souvenir illumine la vie de Philippe et le pousse à défendre son idéal. Il décide de s'engager dans la politique.

  • Textes de Maurice Barrès : La mort de Venise, suivi de Venise en dirigeable Palais et lagunes, La mort de Venise (1903) nous raconte la fascination de Maurice Barrès pour cette ville semblable à nulle autre. C'est en Dandy égotiste qu'il la découverte en 1892, c'est en poète qu'il la raconte plus tard dans La Mort de Venise. Il y retrouve les pavés des Fondamenti et des Zattere, les palais patriciens et les reflets de l'Orient sur les canaux. Cette nouvelle île des morts est heureusement égayée par Véronese et Tiepolo dont il nous conte les splendeurs.
    On y joint un texte bref qui nous décrit une Venise aérienne et en tenue de guerre : C'est Venise en dirigeable (1916).
    /> Un texte majeur de ce prince des poètes qui écrira dans sa trilogie du « Culte du Moi » : « C'est à Venise que j'ai décidé toute ma vie »

  • 1914-1916. La Bataille sous Nancy / Maurice Barrès,... ; frontispice de Adolphe Giraldon Date de l'édition originale : 1916 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Un discours à Metz (Nouvelle éd., 3e mille) / Maurice Barrès,...
    Date de l'édition originale : 1911 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • La politique rhénane : discours parlementaires / Maurice Barrès Date de l'édition originale : 1922 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
  • Au service de l'Allemagne : les bastions de l'Est (Nouvelle édition augmentée de quelques pages inédites) / par Maurice Barrès,...
    Date de l'édition originale : 1923 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.
    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
empty