• Les glaciers sont une composante essentielle des paysages alpins. Ils ont joué un rôle central dans le développement du tourisme. Depuis trois siècles, et la fameuse excursion des voyageurs anglais William Windhom et Richard Pococke à la Mer de Glace en 1741, ils constituent un attrait touristique dans les Alpes. Zermatt, Grindelwald, Saas Fee ou Chamonix n'auraient pas connu la trajectoire qui est la leur sans leurs glaciers. Depuis, cette importance ne s'est plus démentie, couronnée en 2001 par l'inscription du site « Alpes suisses Jungfrau-Aletsch » sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO.

    Pour les régions alpines, les glaciers sont aussi une formidable ressource économique mise en valeur par le développement de l'hydroélectricité au milieu du XXe siècle. Le système de production énergétique mis en place à grande échelle, avec ses prises d'eau et ses barrages en altitude et ses centrales de production en plaine, repose sur un principe : le captage et le stockage de l'eau libérée par la fonte estivale de la neige et de la glace pour la turbiner durant les périodes de forte demande en électricité.

    Emblèmes de la haute montagne, ressource touristique et énergétique, les glaciers ont encore une valeur sociale. Avec les paysages « jardinés » et verdoyants de la moyenne montagne, ils constituent la quintessence du paysage alpin. Ils participent véritablement de l'identité montagnarde et nous sommes tous touchés par leur lente agonie.

empty