• Marni arrache continuellement ses cheveux.
    Ne connaissant pas son trouble de la trichotillomanie, Marni éprouve un certain plaisir à s'arracher les cheveux et les sourcils. Elle arrache même les cheveux du dessus de sa tête, ce qui la pousse à porter régulièrement un chapeau en classe pour cacher sa calvitie.
    Marni évite les sorties à la piscine du lycée et coupe progressivement les relations avec ses amies. Elle prend des heures à se coiffer le matin, justement pour cacher ses pertes de cheveux. Elle commence à être anxieuse et dépressive. Malheureusement, Marni ne savait pas que son trouble obsessionnel est une maladie d'ordre psychologique et qu'il est peut-être déjà trop tard pour en guérir.

  • Les cils... et même les cheveux sur le haut du crâne, pour apaiser son esprit et échapper aux pressions extérieures. Lorsqu'elle commence à s'arracher les cheveux l'été précédant son entrée au lycée, Marni devient très vite dépendante de son habitude.
    Malheureusement, lorsqu'elle découvre qu'elle est atteinte d'un trouble reconnu - la trichotillomanie, aussi dite " tricho " - il est déjà trop tard. " Un jour j'ai regardé en face cette fille dans le miroir, sans sourcils ni cils ni frange, et je ne me suis plus reconnue. C'est là que j'ai compris que j'avais un gros problème.

empty