Religion & Esotérisme

  • La religion n'est-elle pas une affaire sérieuse  ? N'appelle-t-elle pas les humains à vénérer et à respecter la divinité et à mener une vie conforme aux prescriptions religieuses plutôt qu'à vivre joyeusement et à rire à temps et à contretemps  ? Oui, et il en sera question tout au long de ce livre. La première approche sera donc de présenter ce que les textes en disent, négativement certes, mais aussi positivement, car de nombreux textes dans ce sens existent  ! Il s'agira d'autre part de montrer qui rit dans l'espace des religions abordées et de quoi l'on rit.

    Il s'agira enfin de faire réfléchir sur le côté humain des religions, sur les dérives et les failles de leurs représentants et de leurs fidèles, sur leur liberté aussi et sur leur oui à la vie. Ce faisant, ce livre ne s'adresse pas seulement aux spécialistes de l'histoire religieuse ou aux sociologues, mais à tous ceux qui, croyants ou non, s'intéressent à l'héritage religieux et à ce qu'il peut apporter à la joie de vivre et à l'envie de rire.

  • Nos relations humaines sont soumises à de nombreux aléas : tensions, conflits, indifférence, ingratitudes, infidélités, reniements, trahisons, ruptures...
    Nous en faisons tous l'expérience. Par définition « toute relation est relative ». Dieu seul est « relation absolue » : il est amour, fidélité, pardon et plénitude. Si nous lui sommes infidèles, lui-même nous est toujours fidèle. Le Carême est un temps privilégié pour reconsidérer notre vie avec Dieu et avec nos frères et soeurs, et pour nous souvenir de l'oeuvre réconciliatrice du Christ : il nous a réconciliés avec Dieu, afin que nous soyons ambassadeurs de réconciliation les uns envers les autres.
    L auteur aborde six thèmes : déjà réconciliés ; « laisse là ton offrande... » ; le prix de la réconciliation : le combat intérieur ; réconciliés... pour mieux se séparer ; réconciliations personnelles et collectives ; se réconcilier sans bouc émissaire.

    Sur commande
  • "Celui qui renouvelle le ciel rénove la terre".
    Ce mot de Jaurès à propos de Martin Luther exprime parfaitement l'ampleur à la foi ecclésiale et sociale de la Réforme luthérienne. En fait, c'est tout un monde qui bascule, du Moyen Age dans les temps modernes. Rien, de la culture occidentale ou de la théologie dominante, ne sera tout à fait comme avant. Luther cependant n'est pas d'abord une mutation historique, c'est un homme. Et Marc Lienhard retrace les moments marquants de sa vie sans négliger, comme on le fait trop souvent, les années après 1525.
    Voici donc Luther avec ses intuitions fulgurantes et ses interrogations lancinantes. Avec sa violence et son humour, sa grandeur et ses méprises. Voici, plus important que le portrait psychologique, le cheminement spirituel et l'identité profonde du Réformateur: sourcier de l'Evangile, serviteur passionné de la Parole, croyant qui sait son péché mais à qui le Dieu de miséricorde a fait traverser le doute et l'épreuve.
    Aux points charnières de l'itinéraire de Luther, Marc Lienhard saisit les grandes questions théologiques que porte le Réformateur, non point de manière intemporelle mais aux prises avec l'histoire générale de l'époque. Sans cesse il note l'impact de l'action et de l'oeuvre de Luther sur la société et la culture de son temps et sa portée pour l'avenir du christianisme. Il consacre enfin les derniers chapitres de l'ouvrage à faire le point des débats actuels sur la vie, la pensée et le destin de Luther.
    Tout au long de son ouvrage, l'auteur a l'ambition de conduire au texte même de Luther comme introduction à l'Evangile de tous les chrétiens. Comprendre Luther en son temps est la meilleure façon de découvrir tout ce que son cheminement et sa théologie gardent d'actualité.

  • Pour les Eglises luthériennes, le seul fondement doctrinal de l'identité chrétienne est l'Evangile attesté dans l'Ecriture sainte. Les confessions de foi ou écrits symboliques rendent compte de l'interprétation du témoignage biblique qui a autorité dans cette tradition chrétienne. En tant que tels, ils représentent la référence doctrinale qui lie entre elles tant les communautés locales que les Eglises régionales chrétiennes.
    C'est sur la base de ces textes que les pasteurs luthériens s'engagent lors de leur ordination. La présente réédition propose, pour la première fois en langue française, l'ensemble de ces textes de référence. Elle reprend l'ordre proposé par la version allemande et latine de 1580 : les trois confessions de foi de l'Eglise ancienne (symbole apostolique, de Nicée Constantinople et d'Athanase), la Confession d'Augsbourg et son Apologie (1530-1531), les articles de Smalkade (1537), le traité sur le pouvoir et la primauté du pape (1537), les petit et grand catéchismes de Luther (1529), la formule de Concorde (1577).
    Une introduction historique replace chaque document dans son contexte et un répertoire détaillé facilite l'usage de ces textes. Si ces confessions de foi concernent environ 80 millions de fidèles luthériens dans le monde, cette édition s'adresse à toutes les traditions chrétiennes, partenaires du dialogue oecuménique.

    Sur commande
empty