• Louise Michel.
    Est sans doute la célébrité française la plus méconnue. Pour beaucoup son nom évoque une station de métro, un jardin public, un établissement scolaire, une rue. Peu savent que cette aristocrate lutta toute sa vie pour éradiquer la misère et qu'elle fut l'une des figures les plus populaires du XIXe siècle. Une sorte de Mère Térésa métamorphosée en Pasionaria lors de la Commune de Paris.

    Institutrice, écrivain, franc-maçonne, bagnarde, son exigence de la liberté et son altruisme subjuguèrent Victor Hugo, Georges Clemenceau, la duchesse d'Uzès, qui mettront tout en oeuvre pour la protéger du pouvoir et des partis politiques qui la pourchassèrent toute sa vie comme l'ennemi public numéro un.
    En s'appuyant sur un sérieux travail d'archives, l'auteur nous fait découvrir le passionnant parcours de cette révolutionnaire anarchiste.

  • Ecrire un roman sur un personnage aussi connu et traité que Charles Baudelaire pouvait paraître une gageure, pourtant, en respectant au plus près la biographie du poète, Lucien Thomas a relevé le défi. L'ossature du livre est un récit auquel l'auteur a apporté des scènes dialoguées dans lesquelles, avec beaucoup d'adresse, il tient compte de chacun des personnages et les fait réagir. L'auteur dont on ressent l'admiration pour le poète nous présente le dandy avec ses qualités, généreux, fidèle en amitié, franc, courageux, rebelle, mais aussi avec ses défauts, amoureux du luxe, paresseux, noceur. On fait connaissance avec un Baudelaire voyageur envoyé par sa famille pour calmer ses ardeurs juvéniles à Calcutta. Une tempête le détourna vers l'Ile Maurice dont il conservera l'empreinte créole toute sa vie. Après avoir constaté qu'il dilapidait sa fortune, sa famille fut amenée à le mettre sous tutelle. Épuisé par la maladie et sa vie de bohème, il fuit Paris et se réfugia chez sa mère à la maison joujou où la confrontation de l'estuaire, de l'océan et du port de Honfleur, lui inspira l'une des plus belles et des plus importantes parties de son oeuvre.

  • La filière phonographique, bouleversée par le peer-to-peer et la numérisation des contenus, a servi de cheval de Troie, dans le secteur des industries culturelles, aux acteurs du logiciel, du Web ou de la fabrication de matériel. Alors que la musique n'a jamais été autant écoutée et consommée, ces firmes l'utilisent principalement pour vendre d'autres produits et services ou pour asseoir leur stratégie de marque. Ces contributions analysent aussi l'évolution des pratiques des auditeurs.

    Sur commande
  • Le chant des berlines

    Thomas Lucien

    • Encrage
    • 18 Mars 2006
    Sur commande
  • Le lyrisme et la préciosité cultistes en Espagne : étude historique et analytique / par Lucien-Paul Thomas,...
    Date de l'édition originale : 1909 Sujet de l'ouvrage : GongorismeLyrisme (littérature)Littérature espagnole -- 1500-1700 (Période classique) Collection : Beihefte zur Zeitschrift für romanische Philologie ; 18 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    /> En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    Sur commande
empty