• L'homme, selon Lionel Naccache, est un créateur de fictions.

    Il vit dans un monde dont il produit le sens, comme dans un film dont Je est le héros. « Il existe en nous une sorte de cinéma intérieur qui s'apparente au cinéma tout court par de très surprenantes similitudes, mais qui s'en distingue également par d'incroyables prouesses. » Notre esprit présente une propriété fondamentale qui consiste à créer des significations à tout ce que nous sommes en train de vivre, penser ou imaginer. Inconsciemment et consciemment.

    Dans ce livre, l'auteur, neurologue et chercheur en neurosciences cognitives, explore, avec les outils des neurosciences les plus récentes, la manière dont notre esprit/cerveau produit notre perception du monde et de nous-même. Il montre ainsi comment le sujet tisse l'« étoffe de ses fictions » et élabore le sens que les choses ont pour lui, au croisement du cerveau et de l'expérience subjective du monde.

    Avec beaucoup d'esprit et de talent, Lionel Naccache file dans ce livre la métaphore cinématographique et en révèle la spectaculaire fécondité.

    Il nous propose ici une toute nouvelle approche de la manière dont se façonne notre représentation du monde.

    Lionel Naccache dévoile dans ce livre une nouvelle théorie de la conscience.

  • Une idée audacieuse relie Les Femmes savantes, créées par Molière au coeur du XVIIe siècle, à ce livre publié aujourd'hui : la sexualité et la connaissance seraient deux soeurs jumelles qui exposent chacun d'entre nous à de redoutables défis.
    Hier, mais aussi aujourd'hui.

    Un malaise contemporain s'y dessine, empli de symptômes qui renvoient tantôt à la connaissance, tantôt à la sexualité, mais qui n'ont jamais été analysés comme relevant d'un même trouble situé à l'intersection de ces deux domaines.

    Ce livre s'emploie à le déchiffrer en postulant l'existence d'une névrose pétrie de connaissance et de sexualité. Ce « complexe des Femmes savantes » apparaît alors comme l'une des signatures de notre modernité.

    Sur commande
  • Perdons-nous connaissance ? Perdons-nous le sens de ce qu'est la connaissance alors que nous nous autoproclamons « société de la connaissance » ?
    Aujourd'hui, la connaissance ne fait plus peur à personne, alors que depuis trois mille ans notre culture occidentale n'a cessé de la décrire comme vitale et dangereuse. Oui, dangereuse, qui s'en souvient encore ? Cette rupture avec notre héritage constitue-t-elle un progrès ou une régression, une chute ou une ascension ?
    La mythologie et la neurologie, sources de « connaissance de la connaissance », nous offrent de précieuses clés pour résoudre ce paradoxe inédit dans l'histoire de la pensée.
    Dans cet essai brillant, qui explore les multiples dimensions de nos existences, nous comprenons pourquoi la connaissance ne doit pas être envisagée comme une question de « spécialistes », mais comme l'affaire de chacun.
     

    Sur commande
  • Au-delà des analogies et des oppositions entre l'inconscient freudien et l'inconscient cognitif, je montrerai que la posture même du discours freudien détient une clé essentielle de notre faculté à construire notre pensée consciente. Cette clé de la conscience découverte par Freud, à son insu, peut aujourd'hui être pleinement comprise à la lumière d'expériences récentes des neurosciences de l'esprit.

    Sur commande
  • Les signes symboliques qui nous entourent ont été conçus pour éveiller en nous une signification absolument claire, univoque, indiscutable : un feu rouge, le sigle W.-C., la croix verte de la pharmacie, les petits rectangles de batterie de nos téléphones portables...

    Une grande partie de nos collisions avec ces signes répondent aux attentes de la signalétique : le signe nous indique avec fermeté le sens qu'il nous faut suivre, celui de la direction comme celui de la signification. Et nous nous conformons, docilement et sans même y penser, à son injonction. Parfois, pourtant, un « accident de signalisation » se produit... Nous interprétons le signe de manière erronée !

    Comment expliquer ces accidents dont il nous arrive à tous de faire l'expérience dans notre vie quotidienne ? Que nous révèlent-ils sur la manière dont notre esprit/cerveau fonctionne, perçoit, interprète, comprend le monde qui l'entoure ? Et en quoi, surtout, sont-ils de précieux révélateurs de la personne que nous sommes vraiment et de la liberté qui est, heureusement, encore à notre portée ?

  • Une analogie fascinante entre le microcosme cérébral et le macrocosme sociétal. L'auteur compare la crise d'épilepsie cérébrale aux crises de notre monde en perte de conscience collective, ce qu'il nomme le «paradoxe du voyage immobile».

    Sur commande
  • Comment définir qui nous sommes ? Par tout un ensemble de valeurs subjectives, de souvenirs,d'expériences, de rencontres, d'attitudes, de décisions et immanquablement aussi par nos croyances. Croyances les plus diverses qui, au-delà de la variété de leurs contenus, n'en demeurent pas moins les manifestations de ce stupéfiant constituant de notre vie mentale : nous sommes des êtres de croyance. Irrésistiblement. Sur les traces de cette composante centrale de notre subjectivité, Lionel Naccache, l'un des très grands neuroscientifiques de la conscience, longe dans l'univers du Talmud qui n'est pas étranger à sa propre subjectivité! pour mettre en lumière une résolution possible de cette énigme : ou comment apprendre à chérir notre subjectivité sans pour autant l'adorer ! Lionel Naccache nous livre à travers ses lectures talmudiques un exercice brillant d'herméneutique contemporaine qui nous permet de (re)dé-couvrir cette oeuvre gigantesque à la fois célèbre et méconnue qu'est le Talmud.

    Sur commande
  • Comment prenons-nous conscience de ce qui occupera dans un instant la scène de notre esprit ? A partir de données neuroscientifiques récentes, et surtout de l'observation de patients qui présentent des pathologies de la « prise de conscience », Lionel Naccache nous entraîne dans une fascinante exploration de la construction de la signification qui caractérise notre vie mentale, construction complexe qui fait appel à des opérations conscientes et non conscientes, et qui ne cesse d'évoluer à travers un processus de "révision éditoriale" subtil et le plus souvent très discret.

    Sur commande
  • Le cerveau comme on ne vous l'a jamais raconté !

    Mémoire, émotions, conscience, langage... les sciences du cerveau ont la particularité d'éclairer un domaine qui nous parle, mais dans une langue que nous ne parlons pas ! Une langue étrangère truffée de mots abscons : glie, synapse, récepteur membranaire, hippocampe, mémoire épisodique, cortex... autant de termes qui se dressent comme un mur entre notre cerveau et nous.

    Avec Parlez-vous cerveau ?, faites enfin tomber ce mur en vivant une expérience qui tient autant de la leçon de choses cérébrales que des aventures extraordinaires de Monsieur (ou Madame) Cerveau. Une expérience inédite et jubilatoire pour un bilinguisme non moins inédit : Parlez-vous cerveau ? ou comment devenir bilingue français-cerveau !

    Ce livre est né d'une série estivale qui a réuni des millions d'auditeurs sur France Inter. De la radio au livre, le plaisir originel est intact, et l'écriture enrichie fait résonner ces mots du cerveau dans une comédie humaine dont chacun d'entre nous est le personnage principal.

empty