• Jiselle, la trentaine et toujours célibataire, croit vivre un véritable conte de fées lorsque Mark Dorn, un superbe pilote, veuf et père de trois enfants, la demande en mariage. Sa proposition paraît tellement inespérée qu'elle accepte aussitôt, abandonnant sa vie d'hôtesse de l'air pour celle, plus paisible croit-elle, de femme au foyer. C'est compter sans les absences répétées de Mark, les perpétuelles récriminations des enfants et la mystérieuse épidémie qui frappe les États-Unis, leur donnant des allures de pays en guerre. L'existence de Jiselle prend alors un tour dramatique...

  • « Voilà qui avait tout pour devenir un roman de Laura Kasischke : un prédicateur et sa cour, ses groupies, une bande d'adolescentes vénéneuses aux tenues immaculées jouissant de leur jeunesse comme d'un trophée qui ne leur sera jamais enlevé. » (Lola Lafon) Au printemps 1903, une communauté religieuse du Michigan éveille la curiosité avec ses maisons victoriennes, son verger luxuriant et son parc d'attractions ouvert à tous. Benjamin Purnell, le charismatique leader, promet la vie éternelle à ses adorateurs, en particulier aux belles jeunes filles. Comment expliquer alors qu'une adolescente ait été enterrée ? Basé sur une histoire vraie, Eden Springs aborde de façon singulière les thèmes chers à l'auteure : l'étrangeté, la sexualité ensorcelante, la frontière ténue entre la vie et la mort.

  • Lorsqu'elle se réveille ce matin-là, Holly, angoissée, se précipite dans la chambre de sa fille. Tatiana dort encore, paisible. Pourtant rien n'est plus comme avant en ce jour de Noël. Dehors, le blizzard s'est levé ; les invités ne viendront pas. Au fil des heures, ponctuées par des appels téléphoniques anonymes, Tatiana devient irascible, étrange, inquiétante. Holly se souvient : l'adoption de la fillette si jolie, treize ans auparavant, en Sibérie... Holly s'interroge : « Quelque chose les aurait suivis depuis la Russie jusque chez eux ? » "Un huis clos glaçant entre une mère et sa fille. L'une des histoires les plus fortes et terrifiantes de cette romancière pas si tranquille." Baptiste Liger, Lire.

    "Une trame minimaliste, presque douce, point de départ d'un thriller mental asphyxiant." Emily Barnett, Les Inrockuptibles.

  • Une nuit de pleine lune, Shelly est l'unique témoin d'un accident de voiture dont sont victimes deux jeunes gens. Nicole, projetée par le choc, baigne dans son sang, et Craig, blessé et en état de choc, est retrouvé errant dans la campagne. C'est du moins ce qu'on peut lire dans les journaux mais c'est une version que conteste Shelly. Un an après, Craig ne se remet toujours pas. Il ne cesse de voir Nicole partout.
    Serait-il possible que, trop jeune pour mourir, elle soit revenue ?Les Revenants s'impose comme le concentré de tout ce qui se jouait jusque-là en sourdine dans l'ouvre de Laura Kasischke. Personne n'est innocent, et sûrement pas ceux qui s'affichent comme tels. Nelly Kaprièlan, Les Inrockuptibles.Enquête palpitante, réflexion sur notre rapport à la mort, ce roman polyphonique est aussi une charge corrosive contre l'Amérique puritaine, ses hypocrisies, son culte du secret.
    Jeanne de Ménibus, Le Journal du Dimanche.

  • « C'est pour ça que Mona était à présent agenouillée devant le tiroir du bas en train de retourner les soutiens-gorge et les culottes de sa fille. À cet instant, elle palpait les différents articles sans penser y trouver quoi que ce soit, mais pour autant, ne fut pas si surprise quand elle mit la main sur la chose. »Laura Kasischke explore un nouveau genre avec ces nouvelles étranges, dérangeantes, ironiques, qui sont autant d'uppercuts à nos aliénations quotidiennes.Quinze courts récits pétris de névroses, de rancoeurs et de concours de circonstances malheureux. Un genre où l'écrivaine américaine excelle. Marine Landrot, Télérama.Tout dérape vers l'imprévisible dans une prose feutrée et hypnotique. Sophie Pujas, Le Point.Un condensé saisissant du meilleur de son art. Florence Noiville, Le Monde des livres.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Céline Leroy.

  • « Le Swan Motel, de l'autre côté de la rue, était propre et frais - draps amidonnés, moquette beige, serviettes de toilette blanches et décentes que nous envoyions deux fois par semaine à Ottawa City, pour les faire laver, dans un camion plein de sacs-poubelle en plastique vert olive. Derrière le motel, la Suspicious River roulait ses flots noirs... » Hyperréalisme, violence et crudité, transfigurés dans un univers poétique d'une force exceptionnelle, Kasischke n'est pas sans rappeler le grand Hopper et les meilleurs cinéastes américains. Mais surtout, elle fait du lecteur un voyeur fasciné, véritable héros de cette entreprise.

  • L'histoire de trois adolescentes à la fin des années 1970 qui décident de filer en douce de leur camp d'été à bord de la Mustang décapotable de l'une d'elles dans l'espoir de se baigner dans le mystérieux lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Cette journée prend alors soudain des allures terribles. Laura Kasischke sait parler de l'adolescence comme personne et orchestrer les couacs du destin comme une prédatrice redoutable.

  • Pour Kat, sa fille. Depuis vingt ans, Eve s'ennuie. Un matin d'hiver, elle part pour toujours. Kat ne ressent ni désespoir, ni étonnement. La police recherche Eve. En vain. La vie continue et les nuits de Kat se peuplent de cauchemars. Une fois encore, après A Suspicious River, Laura Kasischke écrit avec une virtuosité glaciale le roman familial de la disparition et de la faute.
    Le charme de ce roman tient dans l'originalité d'un style tout en images, mais aussi dans la construction, en apparence fragile, impulsive, voire capricieuse du récit. Un livre sur le départ. Sur l'évasion. Sur l'absence. Sur la culpabilité.

  • Il y a dans la poésie de Laura Kasischke la même mystérieuse beauté, le même génie des images et la même acuité que dans ses nouvelles ou ses romans. C'est ce charme singulier et hypnotique que l'on retrouve ici avec bonheur.

    Dans ce recueil, Laura Kasischke travaille - comme on ferait plier une matière rétive - le côté résolument organique de nos vies, leur violence, et leur inquiétante étrangeté. Elle explore la relation que nous entretenons avec les fantômes et les êtres follement aimés. Chacun de ses poèmes est un trésor que nous devons à sa délicatesse de ballerine et sa précision de médecin légiste.

    Sur commande
  • « À moi pour toujours » : tel est le billet anonyme que trouve Sherry Seymour dans son casier de professeur à l'université un jour de Saint-Valentin. Elle est d'abord flattée par ce message qui tombe à point nommé dans son existence un peu morne. Mais cet admirateur secret obsède Sherry. Une situation d'autant plus troublante qu'elle est alimentée par le double jeu de son mari. Sherry perd vite le contrôle de sa vie, dont l'équilibre n'était qu'apparent, et la tension monte jusqu'à l'irréparable... Laura Kasischke peint avec talent une réalité américaine dans laquelle tout, y compris le désir, semble bien ordonné.

  • Diana, la quarantaine, mariée à un professeur de philosophie et maman d'une petite Emma de 10 ans, est cette mère de famille américaine typique qui habite une belle maison, accompagne les sorties scolaires de sa fille, cuisine admirablement et enseigne le dessin. Pourtant le passé - et l'événement traumatisant qui en est au coeur - ne cesse de la hanter, par bouffées, et ces flashes sont autant de ruptures dans la narration du présent de Diana.

    Il existe dans ces pages à la beauté fantomatique bien plus qu'un portrait de femme pensant avoir dissimulé son cauchemar derrière une façade brillante. Marie-Laure Delorme, Le Journal du dimanche.

  • Véritable rituel, les vacances de printemps aux États-Unis marquent le passage à l'âge adulte pour les élèves de terminale, qui partent une semaine entre eux dans un cadre exotique. Face à l'insistance de leur amie Terri, Anne et Michelle renoncent à une croisière dans les Caraïbes et optent pour les plages mexicaines. En dépit des mises en garde maternelles, Anne et Michelle acceptent d'aller visiter les ruines de Chichén Itzá en compagnie d'un inconnu. pour leur plus grand malheur. Un roman aussi troublant que profond.

  • Anglais MIND OF WINTER

    Laura Kasischke

    Something had followed them home from Russia - a thought-provoking and chilling drama, Mind of Winter will leave you with a lingering sense of unease before reaching its shocking conclusion.

    Poche 11.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • After Nicole, a sorority girl, is seemingly killed in an accident, her boyfriend Craig is blamed for her death by those close to her, but is not charged by police, while Nicole's childhood friend, Perry, tries to work through his grief, and Shelly, the first person on the scene of the accident, is convinced that the girl she saw that night was not dead at all.

    Poche 17.00 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Ou sont-ils maintenant - anthologie personnelle Nouv.

  • Anglais Be Mine

    Laura Kasischke

    Poche 9.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
empty