• La chanson de la terre Nouv.

    Pour la troisième fois en peu de temps, le malheur s'abat sur ce pauvre pays : cinq ans plus tôt, une épizootie sans précédent a vidé les étables ; l'année dernière, au mois de mai, la gelée a détruit les bourgeons naissants ; cette nuit, vingt juillet, la grêle a ravagé les tabacs et les vignes. (...) Sortant de sa torpeur, Julien Tostivint relève la tête et dit d'un ton tranchant : jamais le petit ne restera à la propriété, j'en ferai un fonctionnaire ; n'importe quoi vaudra mieux que cette galère. Nos économies, que je destinais à l'achat d'un tracteur et au renouvellement de mon matériel, n'iront pas à la terre ; elle ne le mérite pas. Cet argent paiera les études de Daniel...

  • La chanson de la terre Nouv.

    Pour la troisième fois en peu de temps, le malheur s'abat sur ce pauvre pays : cinq ans plus tôt, une épizootie sans précédent a vidé les étables ; l'année dernière, au mois de mai, la gelée a détruit les bourgeons naissants ; cette nuit, vingt juillet, la grêle a ravagé les tabacs et les vignes. (...) Sortant de sa torpeur, Julien Tostivint relève la tête et dit d'un ton tranchant : jamais le petit ne restera à la propriété, j'en ferai un fonctionnaire ; n'importe quoi vaudra mieux que cette galère. Nos économies, que je destinais à l'achat d'un tracteur et au renouvellement de mon matériel, n'iront pas à la terre ; elle ne le mérite pas. Cet argent paiera les études de Daniel...

empty