• Mozart

    Karl Barth

    À l'occasion des 400 ans de la naissance de Mozart, le célèbre théologien Karl Barth propose trois courts essais magistraux sur cette figure mythique.
      « Contrairement à celle de Bach, la musique de Mozart n'est pas un message ; à l'inverse de celle de Beethoven, elle n'est pas une confession personnelle. Dans sa musique, Mozart ne proclame pas de doctrine, il ne se proclame pas lui-même. (...) Il se contente de chanter. Ainsi, il n'impose rien à l'auditeur, il ne l'accule à aucune décision, il n'exige de lui aucune prise de position ; simplement, il le libère. Il procure la joie à celui qui se laisse faire. (...) Se contentant de l'humble rôle d'interprète, il resitue le message qu'il a reçu : ce que la création de Dieu fait pénétrer en lui, fait éclore en lui et essaie de rayonner par lui. »

  • Avent

    Karl Barth

    «  Avent 1934. Karl Barth, suspendu de ses fonctions professorales par décision officielle, prononce ces quatre études bibliques dans des entretiens privés, devant des étudiants en théologie de Bonn.

    Il ne s'agit pas ici d'une oeuvre théologique élaborée, mais bien d'"études bibliques" improvisées. Telles qu'elles sont, ces études nous semblent peut-être autant, sinon mieux que des travaux systématiques, faites pour nous préparer à célébrer Noël.  » (Extrait de la préface des traducteurs)  

    Sur commande
  • L'Esquisse d'une dogmatique est un cours que Barth donna à Bonn, en 1946, dans un château à moitié détruit. L'Allemagne est en ruines. Là, dans ce pays dévasté, le célèbre théologien tente de dire l'unique seigneurie de Dieu, à partir d'un texte classique  : le «  Credo  », ou «  Symbole des apôtres  », texte que Barth commente, point après point. L'unique seigneurie de Dieu sur le monde, et la particularité du «  juif  » Jésus. L'Esquisse d'une dogmatique, un texte typique de la manière du grand théologien de ce siècle. Un texte fondamental, tranchant sur la situation. Une manière de dire et de continuer à dire, et à chanter un «  magnificat perpétuel  ».
     

    Sur commande
  • Un témoignage personnel, journal d'une aventure théologique et carnet de route d'un témoin de Jésus-Christ au coeur turbulent de notre XXe siècle.

    Sur commande
  • Ce commentaire de l'épître aux Romains de Karl Barth est un classique de la pensée théologique par l'un des plus importants auteurs p rotestants du XXe siècle.
    En publiant la seconde édition de son commentaire de l'épître aux Romains, Karl Barth est allé au-devant des besoins profonds des théologiens de la jeune génération qui suivit la Première Guerre mondiale, dont Dietrich Bonhoeffer qui y fait souvent référence dans son oeuvre.
    Partant d'une théologie de la crise, apostrophant Dieu comme le « Tout-Autre » et accueillant au sein de sa théologie l'idée de la différence qualitative infinie entre Dieu et l'Homme, Karl Barth propose une lecture de l'épître aux Romains audacieuse et renouvelée dont l'actualité étonne encore aujourd'hui.

    Sur commande
  • Karl Barth (1886-1968) est l'un des géants de la théologie chrétienne du XXe siècle. L'étude de l'épître aux Romains permet d'entrer dans un exposé de la Dogmatique publiée de 1932 à 1968 et restée inachevée. L'influence de sa pensée sur l'oeuvre de nombreux théologiens (dont Tilich, Pennenberg, Moltmann, Jüngel, etc) est parfaitement claire. S'intéresser aujourd'hui à la pensée de Karl Barth permet ainsi de questionner l'existence d'aujourd'hui dans ses dimensions théologiques, éthiques et politiques. -

    Sur commande
  • Quatre études bibliques prononcées dans la période de Noël 1934 et recueillies sténographiquement. Elles ont gardé leur tour familier, non celui d'une oeuvre théologiquement élaborée, mais vraiment celui d'une étude de la Bible.Une préparation à la célébration de Noël, autour du premier chapitre de Luc, dans un style vif et assuré.

  • éthique 1

    Karl Barth

    Ethique I s'interroge sur le statut d'une morale théologique face aux éthiques philosophiques. Comme la Parole, la Loi interpelle l'homme dans les situations concrètes de son existence. Cette loi est celle du Créateur, qui ordonne et juge le vivant, homme et femme, l'appelé à exercer une profession, le combattant, etc. La foi est aussi la foi en un Ordre voulu par la Création.

    "Ce n'est pas l'homme, mais la Parole de Dieu, comme commandement et comme interpellation de l'homme, qui en qualité de sujet agissant est le thème de l'éthique théologique. Ce serait une erreur de comprendre la Parole comme une vérité déposée, objective, écrite quelque part et formulable de quelque manière, que l'homme peut connaître ou ne pas connaître, peut reconnaître ou ne pas reconnaître, dont il pourrait s'emparer par la pensée ou par l'action. Il faut bien plutôt la comprendre comme la révélation du commandement de Dieu, comme une parole actuelle nécessairement entendue par celui qui écoute la Parole de Dieu en plein milieu de la réalité de notre vie." ((extrait de la préface) Ce premier tome sera suivi d'un second Ce premier volume correspond aux " Cours donnés à Münster, au semestre d'été en 1928, répétés à Bonn durant le semestre d'été 1930". Il est traduit par Philibert Secretan Le deuxième volume traduit de l'allemand par Pierre Rusch correspond à des cours donnés en 1929 Volume édité par Dietrich Braun, traduit de l'allemand par Philibert Secretan, révisé par Jean-Yves Lacoste et Marie-Béatrice Mesmet Table des matières Préface, VII Introduction, 1 § 1. Éthique et dogmatique, 1 § 2. Éthique théologique et éthique philosophique, 22 § 3. La voie de l'éthique théologique, 55 Chapitre Premier. - La réalité du commandement divin, 77 § 4. La révélation du commandement, 77 § 5. Le commandement comme commandement de Dieu, 90 § 6. Le commandement de Dieu comme jugement de Dieu, 109 Chapitre II. - Le commandement de Dieu le Créateur, 145 § 7. Le commandement de la vie § 8. Le métier (condition et vocation), 217 § 9. L'ordre, 262 § 10. La foi, 309

    Sur commande
  • Saint anselme

    Karl Barth

    Sur commande
  • Credo

    Karl Barth

  • Sur commande
  • L'analogie de la foi ; destin et idée de la théologie Nouv.

    Comment, sur quel fondement la théologie peut-elle « parler » de Dieu ? Dans cet essai de 1928, qui constitue un dialogue à distance avec Erich Przywara, Karl Barth défend le primat de la Parole de Dieu dans la connaissance de Dieu. Rien ni la « nature », ni la « conscience », aucune « analogie » sinon celle de la foi ne donne Dieu à connaître. « La théologie est possible uniquement comme théologie du Dieu proclamé, qui s'est révélé et qui se révèle encore, du Dieu qui envoie sa Parole. La théologie ne pense savoir quelque chose de Dieu que dans la mesure où lui-même se donne à connaître à nous. L'Église est fondée sur la Parole de Dieu et l'Église sert la Parole de Dieu par sa proclamation. La théologie n'a pas seulement Dieu pour objet, mais elle ne l'a pour objet que dans la mesure où, comme Thomas d'Aquin l'a dit avec profondeur, elle l'a comme sujet : la quête et l'enseignement de sa vérité n'ont strictement aucune autre origine que ce qu'il donne à connaître de lui-même. Ainsi, chaque pas, même le plus petit, ne peut être risqué par la théologie que parce que Dieu s'est d'abord laissé trouver par nous, avant que nous ne le cherchions. »

  • Sur commande
  • éthique t.2

    Karl Barth

    Préface, VII Transition, 1 Chapitre III. - Le commandement de Dieu le Réconciliateur, 7 § 11. Le commandement de la loi, 7 § 12. L'autorité, 133 § 13. L'humilité, 202 § 14. L'amour, 274 Chapitre IV. - Le commandement de Dieu le Rédempteur, 287 § 15. Le commandement de la promesse, 287 § 16. La conscience morale, 306 § 17. La gratitude, 336 § 18. L'espérance, 357 Appendice. - Thèses sur l'Église et l'État, 365 III. L'Église, 365 III. L'État, 368 III. L'Église et l'État, 371 Index des références bibliques, 375 Index des noms, 381 Index thématique, 387

  • Sur commande
  • L'eglise

    Karl Barth

empty