• L'heure n'est plus au déni : c'est bel et bien la fin. Les courants du Flux s'effondrent les uns après les autres ; l'image de l'avenir, c'est celle de communautés humaines contraintes à l'isolement, à la déchéance et à la mort, puisqu'il n'y a dans l'empire qu'une seule planète habitable en surface.
    Que faire devant la catastrophe annoncée ? Sauver sa précieuse peau en marchant sur les autres au besoin, s'emparer de la planète habitable en question et se remplir les poches au passage. Tel est l'objectif de nombre de puissants des grandes maisons marchandes ; les « élites », quoi. À leur tête, l'ignoble Nadashe Nohamapetan.
    En face de ceux-là, l'emperox Griselda et quelques fidèles, parmi lesquels son physicien d'amant, qui se creuse la cervelle pour comprendre la logique du Flux et proposer des pistes permettant de sauver l'ensemble des populations de l'Interdépendance, ou encore la pittoresque Kiva Lagos, jamais en manque de blasphèmes ni de manigances. Mais ne faudra-t-il pas beaucoup plus pour soustraire la souveraine à un énième attentat voire une destitution ? Qui sera la dernière emperox ?
    De surprise en rebondissement, avec verve et non sans humour, La Dernière Emperox clôt la trilogie de « L'Interdépendance ».

  • Il est impossible de voyager plus vite que la lumière. Heureusement, il existe le Flux, ce réseau de courants qui relient les étoiles entre elles à la manière de raccourcis dans le tissu de l'espace-temps. Grâce au Flux, l'humanité s'est implantée dans une multitude de systèmes stellaires en fondant des colonies qui dépendent toutes les unes des autres pour survivre. Afin de garantir l'entraide et éliminer tout risque de guerre galactique, un nouvel empire a vu le jour : l'Interdépendance.
    Mais quand il apparaît que l'ensemble du Flux menace de s'effondrer, face aux intérêts contraires des guildes marchandes rivales et de l'administration impériale, comment éviter que ne sombrent l'Interdépendance et, par voie de conséquence, l'humanité tout entière ?
    C'est une histoire de fin de civilisation humaine qui n'est pas l'apocalypse nucléaire que nous montrent les films : juste un arrêt de routes commerciales...
    Comme toujours avec Scalzi, il est question de politique ! Et le commerce mène le monde.
    Les femmes aussi.
    Le fait que l'auteur choisisse la pétulance et l'ironie, plutôt que le drame et la mélancolie, ne change rien à la gravité de la situation.

  • Il est impossible de voyager plus vite que la lumière. Heureusement, il existe le Flux, ce réseau de courants qui relient les étoiles entre elles à la manière de raccourcis dans le tissu de l'espace-temps. Grâce au Flux, l'humanité s'est implantée dans une multitude de systèmes stellaires en fondant des colonies qui dépendent toutes les unes des autres pour survivre. Afin de garantir l'entraide et éliminer tout risque de guerre galactique, un nouvel empire a vu le jour :
    L'Interdépendance.
    Or cet empire interstellaire de l'humanité est au bord du gouffre : les courants du Flux disparaissent les uns après les autres. Bientôt, les colonies humaines se retrouveront isolées, incapables de survivre sans les ressources des autres systèmes.
    La jeune emperox Griselda II est déterminée à aider ses sujets à surmonter ce cap difficile mais elle doit faire face à l'opposition des sceptiques et des ambitieux. Coups bas, trahisons, assassinats...
    Tout est bon pour grappiller un peu plus de pouvoir, d'autant que les enjeux, à cette échelle galactique, sont colossaux.

  • « J'ai fait deux choses le jour de mes soixante-quinze ans : je suis allé sur la tombe de ma femme. Puis je me suis engagé. » À soixante-quinze ans, John Perry n'est pas le seul à intégrer les Forces de défense coloniale avec un billet sans retour pour les étoiles. Plus rien ne le retient sur Terre. Combien d'années peut-il espérer vivre ? S'engager, c'est protéger l'expansion de l'humanité dans la Galaxie, retrouver une seconde jeunesse et, à l'issue du service, obtenir le statut de colon sur une planète nouvelle. Mais qu'advient-il réellement de ces recrues ?

  • Le temps a passé depuis l'époque où la Terre alimentait docilement les Forces de défense coloniale en main-d'oeuvre. Bientôt, l'Union coloniale sera à court de soldats, laissant les colonies humaines vulnérables face aux peuples extraterrestres du Conclave, qui n'attendent que le premier signe de faiblesse pour détruire l'humanité à genoux. Mais dans les tréfonds de l'espace se profile également un groupe anonyme, dressant les humains les uns contre les autres et manipulant le conflit imminent contre le Conclave. Le lieutenant Harry Wilson et son équipe de diplomates se lancent alors dans une course contre la montre pour préserver la paix et l'unité humaine. S'ils échouent, c'est l'extinction et la fin de tout qui menacent...

  • Zoé a quinze ans lorsqu'elle atterrit sur Roanoke avec ses parents adoptifs, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Ce qui devait être une colonie pionnière se révèle rapidement un piège diabolique conçu pour anéantir le Conclave, une coalition extraterrestre s'opposant à l'expansion humaine à travers l'espace. Mais parmi les colons isolés et désarmés se trouve Zoé, témoin impuissant des événements, simple pion sur l'échiquier galactique... et déesse vivante pour toute une race d'extraterrestres depuis que son père biologique leur a fait don de la conscience.
    Tous les Terriens connaissent l'histoire de Zoé. Mais pas toute l'histoire...

    Sur commande
  • Depuis des siècles, l'Union coloniale prétend défendre l'humanité. Mais John Perry a révélé la vérité : confinée sur sa planète, tenue à l'écart des progrès technologiques, l'humanité de la Terre n'est en réalité qu'un vivier où puiser soldats et colons. Outrés par cette révélation, les peuples de la Terre envisagent de rompre avec leurs protecteurs en disgrâce... voire de se rapprocher du Conclave, la puissante fédération d'extraterrestres qui a décrété l'arrêt de l'expansion coloniale interstellaire.
    Il ne reste à l'Union coloniale aux abois que le choix de la diplomatie pour assurer sa survie. Tous ses espoirs reposent à présent sur l'équipe B, sous la direction de l'imprévisible lieutenant Wilson. Ils devront accomplir l'impossible pour préserver la paix et l'unité de la race humaine...

    Sur commande
  • Je m'appelle John Perry. J'ai quatre-vingt-huit ans, dont soixante-quinze passés sur Terre, six dans les Forces de défense coloniale et bientôt huit comme colon sur la pla­nète où je vis avec ma femme Jane, ex-lieutenant des Bri­gades fantômes, et ma fille adoptive Zoé. Ce monde, nous le quittons demain pour nous en aller fonder la nouvelle colonie de Roanoke. Etrange colonie, Roanoke, condamnée à l'isolement, un pion dans le jeu que mène l'arrogante Union coloniale contre les quatre cent douze espèces extraterrestres du Conclave.
    L'enjeu ? La survie d'une communauté de pionniers, mais aussi l'avenir de l'espèce humaine dans la Galaxie.

    Sur commande
  • Les Brigades fantômes sont des troupes d'élites issues de l'ADN de personnes décédées et entraînées jusqu'à devenir les soldats les plus mortels qui soient - jeunes, forts, et totalement dépourvus de pitié. Lorsque le scientifique Charles Boutin trahit l'humanité en s'alliant à trois autres espèces, les Brigades implantent une conscience clonée de celui-ci dans un corps artificiel afin de découvrir ses projets. La tentative échoue et le nouveau soldat, rebaptisé Jared Dirac, est enrôlé dans leurs rangs. Mais petit à petit, la conscience de Boutin émerge et menace d'écraser la personnalité de Jared. Pour arrêter le traître, faudra-t-il sacrifier le soldat ?
    « Après la réussite du Vieil homme et la Guerre, Scalzi transforme l'essai avec Les Brigades fantômes : intrigue captivante, personnages attachants, thèmes bien creusés, technologie inventive, souci du détail, références au genre... tout y est. Et son univers n'a pas encore dévoilé toutes ses facettes. » ActuSF

    Sur commande
  • L'intrigue de ce roman se déroule quelques mois après les événements relatés dans Les Enfermés (Prix Bob Morane 2017) mais peut se comprendre indépendamment. Comme à son habitude, l'auteur apporte au lecteur toutes les explications nécessaires au fur et à mesure.
    Il s'agit là encore d'une intrigue policière classique dans un futur proche riche en éléments SF, mais Scalzi s'appuie sur les arcanes d'un sport que ne renierait pas Quentin Tarantino pour dénoncer bien des travers de l'Amérique contemporaine, à commencer par les lacunes de la protection sociale des plus faibles, notamment des personnes malades et handicapées.
    Enfin, Scalzi se livre une fois de plus à l'un de ses petits jeux favoris : on ne sait toujours pas si Chris Shane est un homme ou une femme. Loin d'être anecdotique, ce procédé d'écriture exclusive l'aide à militer pour une société plus égalitaire.

    L'hilketa est un sport ultraviolent dont l'objectif principal est d'arracher la tête à son adversaire et de lui faire franchir la ligne de but. Pour cela, tous les coups sont permis. Les joueurs ont le choix des armes. En chair et en os, il serait impossible de se livrer à pareil passe-temps. Mais n'évoluent sur le terrain que des « cispés », des organismes artificiels pilotés à distance par les athlètes, tous atteints du syndrome d'Haden, qui les condamne à la réclusion dans leur propre corps. Personne n'est blessé, mais la brutalité du jeu est réelle et le public en redemande.
    Jusqu'au jour où un sportif s'écroule sur le gazon, sans vie.
    S'agit-il d'un accident ou d'un meurtre ? Dans leur recherche de la vérité, les agents du FBI Chris Shane et Leslie Vann vont de surprise en surprise dans les coulisses d'un sport où athlètes et financiers sont prêts à tout pour l'emporter, que ce soit sur le terrain ou en dehors.

    Sur commande
  • Un nouveau virus extrêmement contagieux s'est abattu sur la Terre. Quatre cents millions de morts. Si la plupart des malades, cependant, n'y ont réagi que par des symptômes grippaux dont ils se sont vite remis, un pour cent des victimes ont subi ce qu'il est convenu d'appeler le « syndrome d'Haden » : parfaitement conscients, ils ont perdu tout contrôle de leur organisme ; sans contact avec le monde, prisonniers de leur chair, ils sont devenus des « enfermés ».
    Vingt-cinq ans plus tard, dans une société reformatée par cette crise décisive, ces enfermés, les « hadens », disposent désormais d'implants cérébraux qui leur permettent de communiquer. Ils peuvent aussi emprunter des androïdes qui accueillent leur conscience, les « cispés », voire se faire temporairement héberger par certains rescapés de la maladie qu'on nomme « intégrateurs »...

    Haden de son état, Chris Shane est aussi depuis peu agent du FBI. À sa première enquête, sous la houlette de sa coéquipière Leslie Vann, c'est justement sur un intégrateur que se portent les soupçons. S'il était piloté par un haden, retrouver le coupable ne sera pas coton.
    Et c'est peu dire : derrière une banale affaire de meurtre se profilent des enjeux colossaux, tant financiers que politiques.

  • " Années 2460. L'enseigne Andrew Dahl vient d'être affecté à bord de l'Intrépide, le prestigieux vaisseau amiral de l'Union universelle. Génial ! Pas tout à fait. Les jeunes recrues de l'équipage ne tardent pas à s'en apercevoir, les sans-grade comme eux ont une fâcheuse propension à trouver une mort spectaculaire au cours des missions d'exploration alors que leurs supérieurs - le commandant, le premier officier scientifique et l'héroïque lieutenant Kerensky - s'en tirent toujours à bon compte. Il faut bien l'admettre : les « redshirts » sont éminemment périssables. Compris. S'ils tiennent à survivre en dépit de la couleur de leur tenue, Andrew et ses compagnons sont condamnés à résoudre le mystère et à trouver une parade.

    Sur commande
  • Nouvelle version des Hommes de poche de H. Beam Piper (Le Masque, 1977), La Controverse de Zara XXIII se veut un hommage à ce classique de la science-fiction et à sa vision d'extraterrestres attendrissants dont s'est certainement inspiré George Lucas pour créer les Ewoks.
    Avec son humour coutumier, John Scalzi laisse encore une fois libre cours à ses idées humanistes en s'appuyant sur cette histoire pleine de rebondissements pour dénoncer les travers de son temps :
    L'âpreté au gain des puissants, l'individualisme de tous et la vulnérabilité des plus faibles.

    Prospecteur indépendant sur une des planètes minières de la toute-puissante compagnie Zarathoustra, Jack Holloway met au jour un filon d'innombrables pierres précieuses dont une seule suffirait à le mettre quelque temps à l'abri du besoin... si les avocats de son client ne trouvent pas le moyen de l'en déposséder. Cela dit, Jack, en prime d'être une tête brûlée doublée d'un original qui s'évertue entre autres à apprendre à son chien Carl à déclencher les systèmes d'explosifs, a été avocat sur Terre, radié du barreau pour avoir frappé son propre client en pleine audience...
    Sur le chemin du retour, l'alarme de son domicile se déclenche. On s'est introduit chez lui. S'agit- il d'un cambrioleur ? Non ! L'intrus se révèle être une adorable boule de poils d'une espièglerie confondante. Bientôt rejointe par quelques congénères qui vont vite prendre leurs aises et Carl pour ce qu'il est : un chien fait pour obéir.
    Quand les cadres de la compagnie s'avisent du problème, Jack hésite lui-même sur l'attitude à adopter : si le petit peuple à fourrure de Zara XXIII est doué de raison, c'en sera fini de l'exploitation de son sous-sol par une entreprise étrangère et de sa fortune. La solution la plus simple serait de tout faire pour que ne soit pas reconnue cette intelligence.
    Ainsi débute... la controverse de Zara XXIII.
    En écho à celle de Valladolid au XVI e siècle qui officialisa que les Amérindiens avaient un statut égal à celui des Blancs.
    14,5 x 20 cm 320 pages 21 € ISBN 9782841728473

  • John Scalzi procède dans ce livre, comme souvent, par « nouvelles épisodes » au sein desquelles il éclaire tant l'histoire racontée que ses sujets de prédilection - l'exercice du pouvoir et la manipulation.

    « Le vieil homme et la guerre » s'inscrit dans la lignée de deux grands classiques de la science- fiction : Étoiles, garde-à-vous ! (Starship Troopers) de Robert Heinlein et La Guerre éternelle de Joe Haldeman, mettant en scène l'aventure spatiale en quête de nouveaux mondes pour l'espèce humaine.
    Mais avec des qualités narratives qui lui sont propres - le suspense progresse de rebondissement en rebondissement - John Scalzi développe sa propre thématique, une exploration de ce qui définit in fine l'être humain et une vue pragmatique mais pessimiste des relations à venir inter-espèces.

    Partie de la classique confrontation entre l'humanité (triomphante) et les autres races pensantes de la Galaxie, la série a petit à petit dévoilé les dessous dictatoriaux d'une Union coloniale qui a tout du colonial et rien de l'union. Dans le précédent livre, l'humanité s'est même divisée, la Terre ayant compris qu'elle n'était qu'un vivier à soldats et à colons pour l'Union.

    L'humanité est dorénavant vulnérable, ce dont de nombreuses espèces humiliées par l'Union aimeraient profiter, en particulier le Conclave, la plus puissante fédération d'extraterrestres de la Galaxie.
    Mais un mystérieux groupe, appelé Equilibrium, qui semble chercher tout autant la destruction de l'humanité que la dissolution du Conclave, poussera malgré lui les autres parties en présence à coopérer et à trouver un terrain d'entente.

    Sur commande
  • John Perry a vendu la mèche : confinée sur sa planète, tenue à l'écart des progrès technologiques, l'humanité de la Terre n'est qu'un vivier où l'Union coloniale, l'humanité des étoiles, puise ses soldats et ses colons.

    Outrés par cette révélation, quitte à rompre avec leurs protecteurs en disgrâce, les peuples de la Terre ne seront-ils pas tentés de se rapprocher du Conclave, la puissante fédération d'extraterrestres qui a décrété l'arrêt de l'expansion coloniale interstellaire ?

    Il ne reste à l'Union coloniale aux abois, pour assurer sa survie, que le choix de la diplomatie, tant le rapport de forces lui est défavorable. C'est le rôle de ses équipes d'ambassadeurs aux quatre coins de la galaxie connue. Et l'appart d'une touche d'ingéniosité non conformiste en la personne du lieutenant Wilson peut faire la différence. D'autant qu'un ennemie inconnu s'acharne à faire échouer les efforts diplomatiques pour préserver la paix.

    L'ensemble des épisodes d'Humanité divisée compose le cinquième volet du cycle du « Vieil homme et la guerre ».

    Sur commande
  • Venus de l'espace, les Yherajk sont une espèce pacifique et ils aimeraient bien se lier d'amitié avec les hommes. Mais les bonnes intentions ne suffisent pas.
    Car les Yherajk sont des blobs, des masses gélatineuses informes propres à susciter la répugnance. Pire, ils puent épouvantablement. Dans ces conditions, comment aborder l'humanité sans déclencher aussitôt une regrettable réaction de rejet ?
    La solution s'appelle Tom Stein. Tom est un jeune, brillant et ambitieux agent d'artistes à Hollywood, fin négociateur et ingénieux organisateur de plans de carrière.
    À lui de s'y coller, de préparer le terrain, d'imaginer par quel biais la rencontre pourra se produire au profit mutuel des deux espèces. De concevoir le plan de com' adéquat.

    Sur commande
  • Deus in machina

    John Scalzi

    « L'heure était venue de fouetter le dieu.Le capitaine Ean Tephe entra dans la chambre divine, un coffret en filigrane laqué dans les mains. Il découvrit un acolyte qui perdait son sang et le dieu à plat ventre sur son disque de fer, les chaînes tendues à bloc. La bouche écrasée contre le métal, le dieu ricanait en se passant la langue sur ses lèvres rougies. Un prêtre se tenait au-dessus de lui, à l'extérieur du cercle de confinement. Deux autres acolytes étaient adossés à la paroi, terrifiés. »Voici le dieu dans la machine.

    Sur commande
  • Anglais THE UNIVERSE

    John Scalzi

    The truth may not be out there, but space is the place to look, and this guide takes it all in, from our own moon to the furthest frontiers of the known universe. It provides travel-based information on planetariums, observatories and "deep sky" sites as well as a list of useful Internet resources.

    Poche 15.36 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Lieutenant Harry Wilson counters hostile alien forces, angry humans, and unpredictable elements from the universe in order to protect the interests of the Colonial Union.

    Poche 11.90 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Anglais LOCK IN

    John Scalzi

    "Fifteen years from now, a new virus sweeps the globe. 95% of those afflicted experience nothing worse than fever and headaches. Four percent suffer acute meningitis, creating the largest medical crisis in history. And one percent find themselves "lockedin"--fully awake and aware, but unable to move or respond to stimulus. One per cent doesn't seem like a lot. But in the United States, that's 1.7 million people "locked in"...including the President's wife and daughter. Spurred by grief and the sheer magnitude of the suffering, America undertakes a massive scientific initiative. Nothing can restore the ability to control their own bodies to the locked in. But then two new technologies emerge. One is a virtual-reality environment, "The Agora," in which the locked-in can interact with other humans, both locked-in and not. The other is the discovery that a few rare individuals have brains that are receptive to being controlled by others, meaning that from time to time, those who are locked in can "ride" these people and use their bodies as if they were their own. This skill is quickly regulated, licensed, bonded, and controlled. Nothing can go wrong. Certainly nobody would be tempted to misuse it, for murder, for political power, or worse....John Scalzi's Lock In is a novel of our near future, from one of the most popular authors in modern science fiction"--

    Poche 11.10 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • THE COLLAPSING EMPIRE

    ,

    • Olf
    • 31 Août 2020
    Sur commande
  • Grand format 12.09 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
  • Grand format 14.71 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Épuisé
empty