Sciences humaines & sociales

  • Ce livre rassemble les derniers textes de Krishnamurti et aborde les thèmes qui lui sont chers : les vertus du doute et la liberté de l'esprit, les rapports de la pensée et du temps, la méditation, l'intelligence de l'amour, l'écologie... En poète, en marcheur infatigable, il livre les réflexions apaisantes que lui inspire l'observation de la nature, qui prépare à ouvrir son esprit. Cette leçon de vie s'achève par une réflexion sur la mort. « La mort n'est pas une chose horrible, une chose à éviter, à différer, mais plutôt une compagne de chaque jour. De cette perception naît alors un sens extraordinaire de l'immensité. »

  • Krishnamurti
    De l'amour et de la solitude

    Qu'est-ce que l'amour ? La possession, le plaisir, la certitude de réciprocité ? Qu'appelons-nous «solitude», et pourquoi en souffrons-nous oe
    En s'adressant aux auditoires les plus divers, en Inde, aux Etats-Unis ou en Angleterre, Jiddu Krishnamurti n'a cessé de revenir sur ces thèmes. Loin de nous im-poser un système, et en procédant le plus souvent par questions, il nous conduit pas à pas sur le chemin d'une véritable émancipation. C'est en se libérant des blessures du passé, aussi bien que des satisfactions et des plaisirs que chacun de nous brûle de retrouver, que notre esprit peut reconquérir l'innocence et la disponibilité. Alors seulement nous saurons quelle valeur et quelle place donner à la sexualité comme à l'amitié, à la tendresse comme à la connaissance. Et nous pourrons aimer vraiment.
    Disparu en 1986, l'auteur de L'Eveil de l'intelligence et de Se libérer du connu laisse à un xxie siècle plus que jamais épris de spiritualité et de paix un message philosophique accessible à chacun, et d'une portée universelle.

  • Jiddu rishnamurti, professeur d'origine indienne, (1895-1986) a tenu, sa vie durant, d'innombrables conférences à travers le monde. Engageant le dialogue avec des leaders religieux, des scientifiques, des auteurs, des professeurs et des psychologues, il a toujours prôné la mise en doute de toute parole émanant d'une autorité.

    Dans ses enseignements, Jiddu Krishnamurti montre que le grand secret du bonheur et de la liberté est de pouvoir simplement « renaître chaque jour » - ne pas rester prisonnier du passé, des conditionnements, de ce que la société nous impose...
    Mais comment apprendre à se donner la vie ? Et faire face alors à tous les défis du quotidien ? Jiddu Krishnamurti nous démontre, de manière très concrète, qu'il est possible de vivre autrement.

  • L'Éveil de l'intelligence s'impose sans conteste comme la somme des textes les plus lus de l'oeuvre krishnamurtienne. Fidèle à sa « méthode », le penseur y exhorte son auditoire à tenter d'éveiller son esprit de manière autonome, en évitant le prêt à penser. De la Suisse aux États-Unis, en passant par l'Inde et la Grande-Bretagne, ces brillantes retranscriptions des conversations publiques de J. Krishnamurti s'étalent entre la fin des années 1960 et le début des années 1970. La vie, la mort, la peur, la violence, la liberté et bien d'autres notions viennent appuyer la tentative d'immobilisation de l'esprit, de « mise en veille » pour appréhender notre intérêt dans le monde, dans la vie et approcher ainsi L'Éveil de l'intelligence.
    />

  • Dans cette série d'entretiens, Krishnamurti nous invite courageusement à explorer l'inconnu, « ce qui est au-delà des croyances et des théories, au-delà des espérances sentimentales et des assertions intellectuelles qui conditionnent nos existences ». Il nous engage ainsi à accomplir par nous-mêmes une véritable révolution de la conscience pour laisser pleinement s'exprimer la créativité de la vie.

  • La violence "est comme une pierre jetée dans un lac : les vagues se propagent en cercles concentriques; au centre desquels se trouve le "moi". Tant que le "moi" survit sous quelque formes que ce soit, grossière ou très subtile, il ne peut y avoir que violence", nous dit Krishnamurti. Dans les entretiens réunis dans cet ouvrage, le philosophe nous invite à remonter aux racines de la violence individuelle et collective pour s'en affranchir.
    Outre le problème de la violence, le philosophe y aborde et traite notamment la question de la liberté et de la spiritualité authentique.

  • Dès 1929, Krishnamurti (1895-1986) s'est lancé dans des prises de parole publiques à travers le monde. Sa bataille ? Réfléchir à la manière d'accéder à la vérité de la vie en se libérant de ses entraves - l'accumulation de l'instruction, de la mémoire, des traditions et systèmes de pensée. Se délivrer de l'esprit statique, du connu, permettrait à chaque homme et à chaque femme de devenir l'architecte d'une société nouvelle.
    1968, aux États-Unis, c'est l'année de l'élection de Nixon, celle aussi de l'assassinat de Martin Luther King, et la quatrième année consécutive de guerre au Vietnam. Partout, l'american way of life est remise en doute. S'inscrivant dans ce contexte, Krishnamurti part à la rencontre des étudiants américains. La question qu'il leur pose, en substance, reste aujourd'hui encore d'une pressante actualité : comment penser une révolution qui ne soit pas sanglante, une « révolution fondamentale » qui naîtrait en chaque individu ?

    Sur commande
  • Six textes inédits. Un hymne à la liberté, un bol d'air frais salutaire face à tous les dogmes et les fanatismes, toutes les religions et les idéologies.
    Découvrir l'illimité propose une série de six entretiens donnés par J. Krishnamurti en 1956.Ces entretiens sont basés, comme l'ensemble du travail de ce grand philosophe, sur le besoin d'un changement radical de perspective dans la compréhension de notre propre esprit.Ils s'ouvrent avec la question « Pouvons-nous, vous et moi découvrir quelque chose qui soit illimité ?»Avec le terme « illimité », Krishnamurti nous incite à explorer « ce qui est au-delà des croyances et des théories, au-delà des espérances sentimentales et des assertions intellectuelles, simples projections de l'esprit », qui conditionnent nos existences. Au lieu d'être séduits par de telles illusions, ils nous convie avec ferveur à agir passionnément et à faire directement l'expérience de la vie. Les questions, les problématiques et les réponses abordées dans ces entretiens sont aussi pertinentes aujourd'hui qu'elles l'étaient il y a 60 ans.

    Sur commande
  • 365 Daily Meditations on Freedom, Personal Transformation, Living Fully, and Much More, from the Man the Dalai Lama Described as "One of the Greatest Thinkers of the Age"

    Grand format 20.50 €
    Prix indicatif - Contacter votre libraire
    Sur commande
  • Editions du Rocher, 20*13.5 cm, 200 pages.

    Sur commande
  • Comment se fait-il que l'homme, pourtant si érudit, soit incapable de vivre en paix ?

    Êtes-vous des individus, des âmes séparées qui peinent à subsister, chacun en quête de son propre accomplissement ?
    Se croyant séparés, les êtres humains en quête d'une forme de sécurité individuelle particulière, doivent-ils de ce fait, entrer immanquablement en conflit les uns avec les autres ?

    Même au sein des relations entre proches, où règne un certain sentiment d'affection, pourquoi les conflits et troubles éclatent-ils ?
    Peut-on vivre complètement en paix avec un autre ?

    Comment observez-vous votre relation à l'autre ?
    Pouvez-vous regarder, observer, sans sens de l'identité ?
    Pouvez-vous considérer la vie, non pas comme un problème, mais avec un esprit libre de tout problème ?

    Sur commande
  • Le mouvement de « ce qui est » vers « ce qui devrait être » est-il le processus psychologique du temps, l'une des causes de la peur ?
    En voyant cette possibilité, même intellectuellement, est-il possible de mettre fin à la peur ?

    L'affliction fait partie de la continuité de la mémoire.
    La mémoire, non seulement de ma souffrance, mais de celle de l'humanité, peut-elle prendre fin ?

    Peut-on, si l'on vit sans cause ni futur, mettre fin à quoi que ce soit ?
    Si vous êtes au-delà du temps, demeure-t-il quelque chose à expérimenter ?
    Le soi, le « moi », l'ego, toute l'activité centrée sur soi qui est le mouvement de la mémoire, peut-il prendre fin ?

    Sur commande
  • Est-il possible de provoquer une mutation au sein même des cellules du cerveau, elles-mêmes conditionnées depuis des milliers d'années ?
    Soit l'on dit que c'est impossible et on ferme la porte ou alors, on dit qu'on ne sait vraiment pas.

    Sans que le choix n'intervienne, ai-je conscience du conditionnement de mon cerveau ?
    Quelle est la nature du conditionnement ?
    Il est essentiellement composé d'expérience et de connaissance.

    Pourquoi la structure du psychisme est-elle essentiellement fondée sur la connaissance ? Que suis-je sans la mémoire ?
    Est-il possible de vivre psychologiquement sans la mémoire ?
    La division entre la mémoire et l'observateur crée le conflit.

    Sur commande
  • Qu'est-ce que la création ?
    Quelle est l'origine de toute l'existence ?
    Y a-t-il jamais eu un début et tout ceci a-t-il une fin ?

    De quelle qualité de cerveau a-t-on besoin pour découvrir l'origine ?
    Est-ce qu'il existe un cerveau dénué d'intérêt ego-centrique ?
    Avons-nous un cerveau qui n'appartient pas à quoi que ce soit afin d'être entièrement libre ?

    Le langage conditionne-t-il le cerveau ?
    Qu'est-ce que la méditation ? Et qu'est-ce que l'ordre ?
    La méditation est-elle le sentiment d'entière complétude et d'unité de la vie ?

    Existe-t-il quelque chose qui, nétant pas manifesté, n'a ni commencement , ni fin ?

    Sur commande
  • La cause du conflit peut-elle être analysée ?
    Celui qui analyse est-il différent de ce qu'il analyse ?
    L'analyse est un gaspillage d'énergie.

    Est-il possible d'avoir la vision intérieure de la cause du conflit ?
    La cause est-elle la séparation entre ce que je suis et ce que je devrais être ?
    Un petit nombre seulement peut-il en être libre ?

    Qu'est-ce que l'immense énergie de la pensée ?
    La pensée peut imaginer l'illimité, mais elle n'en demeure pas moins limitée.
    Essayez-vous de découvrir en quoi consiste la pensée ou alors écoutez-vous avec une certaine qualité de silence ?

    L'amour est-il présent dans nos relations ?
    Quelle est la cause du conflit dans la relation ?
    Est-ce ce que l'on sait l'un de l'autre ?

    Intérieurement y a-t-il aucune sécurité ?

    Sur commande
  • Question 1 : Comment savons-nous que ce que vous dites est vrai ?
    Question 2 : Le désir est-il fondamental ? Pourrions-nous fonctionner sans le moindre désir ?
    Question 3 : Que faire au sujet de nos pensées afin qu'elles n'émergent pas ?
    Question 4 : Quelles différence y a-t-il entre le désir d'acheter quelque chose et celui de rechercher la Vérité ?
    Question 5 : Une fois que l'on comprend intellectuellement ce qu'est une habitude, comment s'en libérer ?

    Sur commande
  • Question 1 :
    La conscience est-elle au-delà du temps ?
    Question 2 :
    Quel rapport y a-t-il entre la conscience, l'esprit, le cerveau et la pensée ?
    Question 3 :
    Pourquoi n'encouragez-vous pas les gens à avoir des discussions de groupe ?
    Question 4 :
    Comment aborder le problème de gagner sa vie ?
    Question 5 :
    Vous parlez très peu de la loi. Pourquoi ?

    Sur commande
  • Si la totalité du temps est contenue dans le maintenant, quel relation avons-nous les uns aux autres et qu'est-ce que l'action ?

    Si nous n'avions aucune peur intérieurement, aurions-nous des Dieux ?
    La peur naît-elle intérieurement de la pensée ?
    Si c'est le cas, alors que ferez-vous de la pensée ?
    Qui est l'entité qui arrête la pensée ?
    Est-ce une autre pensée ?

    Le temps est-il un facteur de la peur ?
    Y a-t-il aucune sécurité dans le temps ?
    Avez-vous jamais contenu la peur ?

    Tout ce mouvement du temps et de la pensée est dans la conscience.
    La conscience est ce que vous êtes.
    La conscience est partagée par tous.

    Sur commande
  • Question 1 :
    Qu'est-ce que l'attention, si elle n'a rien à voir avec la pensée ?

    Question 2 :
    Si l'ensemble de la vie n'est qu'un mouvement avec son ordre propre, pourquoi l'homme est-il si désordonné ?

    Question 3 :
    Quelle est la qualité d'esprit qui permettra à l'ensemble de ce que vous dites d'agir en nous ?

    Question 4 :
    Le bien et le mal ont-il une quelconque existence en ce monde ?

    Question 5 :
    Dans le monde animal, le tigre dévore la chèvre.
    La chèvre le considère-t-elle comme méchant ?

    Sur commande
  • Question 1 :
    La bonté ou la méchanceté sont-elle des agents extérieurs, des forces avec leur propre existence en ce monde, ou sont-elle des projections de notre pensée ?

    Question 2 :
    Vos écoles prodiguent-elles à leurs élèves une compréhension de la totalité du problème humain ?

    Question 3 :
    Pourriez-vous développer ce que vous entendez par : « Le futur est maintenant » ?

    Question 4 :
    Pourquoi n'accordez-vous pas de valeur à la prière ?

    Question 5 :
    Lorsque vous ne serez plus avec nous physiquement, ceux d'entre-nous qui comprennent votre message doivent-ils continuer à travailler sur eux-mêmes ou doivent-ils essayer de répandre votre enseignement tel qu'ils l'ont compris ?

    Sur commande
  • Dans ces quatre conférences publiques, données en 1970 à San Diego aux Etats-Unis, J. Krishnamurti examine la condition humaine et la structure de la peur. Il nous demande de voir si, tout en vivant dans un monde très chaotique et divisé, nous pouvons découvrir la source de la violence et ce que l'on peut faire pour remédier à cette violence.

    Pouvons-nous appréhender la racine de la peur et y mettre fin, sans faire intervenir la moindre analyse qui impliquerait le temps, la pensée et qui nous empêcherait de faire face au fait ? Est-il possible d'observer tout cela sans l'observateur qui empêcherait la perception de la réalité des conditions dans lesquelles nous vivons et de ce que nous sommes tous ? Dans la conscience, l'écoute attentive, pouvons-nous découvrir ce qu'est la méditation et voir la vie comme un tout qui inclut la mort tout autant que l'amour ?

    Sur commande
  • Est-ce qu'il existe une façon de penser qui soit autre et qui ne soit pas au sujet de quelque chose ?
    Quand vous accordez votre entière attention, le faites-vous à partir d'un centre ?

    Peut-on résoudre les problèmes du fait d'être centré sur soi sans que la pensée soit d'une autre qualité ?
    Qu'advient-il de la qualité de votre pensée en l'absence d'un lendemain psychologique ? Qu'en est-il alors de votre relation à autrui ?

    Lorsque nous pensons ensemble, y a-t-il quelque opposition ? Où le fait de penser ensemble me mène-t-il dans ma relation à autrui ?

    Sur commande
  • Le désir de sécurité au niveau psychologique a-t-il surpassé les exigences au niveau physique ? La sécurité existe-t-elle au sein d'une croyance, d'un idéal ou d'une expérience ? Êtes-vous capables d'écouter si complètement que vous percevez l'absurdité de vivre dans l'illusion et y mettez fin ?

    Pouvons-nous rester avec les faits et n'avoir aucune relation avec ce qui n'est pas un fait ? Quelle est la qualité de l'esprit qui demeure face à ce qui se passe ?

    En l'absence des images, quelle relation avez-vous à l'esprit qui est encore en quête de sécurité ?

    La sécurité n'est-elle pas totale dans le fait de penser ensemble ? Quand vous mettez le choix de côté, y a-t-il vision profonde de la totalité de l'illusion ?

    Sur commande
empty